Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Echo

Note: 3.29/5
(3.29/5 pour 7 avis)

Récompensé par un Eisner award pour sa série Strangers in Paradise, Terry Moore est un auteur connu pour le soin apporté à décrire les relations humaines. Avec Echo il accueille la science fiction au sein d'un récit tout en finesse.


Super-pouvoirs [USA] - Les déserts Nord-Américains

Julie Martin prend des photos dans le désert californien lorsqu'une explosion dans le ciel la recouvre d'une pellicule de métal en fusion Incapable de s'en débarrasser, elle doit s'habituer à vivre avec cette seconde peau aux capacités particulières. Depuis, Julie est poursuivie par d'inquiétants individus. Et la seule personne capable de l'aider s'avère être une femme plus dangereuse encore !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Juin 2009
Statut histoire Série terminée 6 tomes parus
Couverture de la série Echo
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

14/06/2009 | pol
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Echo est un comics d'action thriller/fantastique/science-fiction à l'américaine avec comme originalité la petite touche féminine et émotionnelle de l'auteur de Strangers in Paradise. C'est un récit tout en rythme, fait pour tenir en haleine, avec de multiples rebondissements, beaucoup de personnages, des gentils et des méchants, des courses poursuites, des complots gouvernementaux et une super arme futuriste entre les mains d'une jeune femme qui n'avait rien demandé. Ce n'est pas très original comme concept mais le tout est bien mené et agréable à lire. Les personnages sont assez attachants, avec, je le souligne encore, une forte sensibilité féminine les concernant (ça discute souvent soutien-gorges et envies de faire pipi notamment...). Le graphisme est celui de Terry Moore. C'est-à-dire qu'il est doué pour représenter les visages, féminins et masculins, même si certaines de leurs caractéristiques sont assez récurrentes (plusieurs personnages se ressemblent pas mal). Par contre, certains décors et certaines scènes d'action sont simplement ratés. On voit que ce n'est pas du tout son domaine d'expérience (je pense en particulier à l'attaque à l'hélicoptère à la fin du tome 3). Ce qui refroidit un peu mon appréciation sur cette série, c'est la somme de facilités scénaristiques dont elle fait preuve. Alors certes c'est un simple divertissement mais c'est parfois vraiment trop convenu, trop facile. Et il y a certains personnages que je n'ai pas aimé, notamment Hong Liu et tout ce qui tourne autour de lui. C'était aussi le cas du méchant Caïn mais je l'ai trouvé un peu plus intéressant vers la fin. C'est donc une lecture sympathique, pas prise de tête et divertissante, même s'il ne faut pas en attendre des miracles.

20/10/2013 (modifier)
Par Pasukare
Note: 4/5
L'avatar du posteur Pasukare

Pas spécialiste du tout du comics en général et souvent rebutée par la colorisation ou par les scénarios niais / manichéens / bodybuildés des aventures de super héros, j'avoue que je ne pensais pas trouver un jour chaussure à mon pied dans la production BD états-unienne (rectification : j'avais oublié Polly et les Pirates, Calvin et Hobbes et Courtney Crumrin...). Ce qui m'a attirée ici c'est la sobriété du noir et blanc et la précision du dessin. J'avoue également que pouvoir aborder et comprendre un comics sans un solide background en super machin, captain truc et torch bidule est assez plaisant... Dès le premier tome de "Echo" j'ai été séduite par le dessin, Terry Moore a un très beau coup de crayon. J'avais peur au départ de ne pas me satisfaire de ce noir et blanc sans nuance, mais la finesse et la précision du trait m'ont bien vite fait oublier ce petit détail. Et les citations (souvent d'Einstein ou d'Oppenheimer, mais pas que) à chaque début de chapitre sont souvent d'une grande justesse. L'histoire démarre par un très "classique" projet top secret de l'armée qui dérape et vient chambouler la vie de madame tout le monde ; elle nous est narrée ici avec talent et l'accent mis sur la psychologie des personnages donne un récit riche et dense, avec beaucoup d'action et juste ce qu'il faut de fantastique. La série se conclut au 6ème tome de manière plutôt spectaculaire (et avec quelques facilités) mais dans l'ensemble c'est du très bon, que je relirai sans aucun doute à l'occasion.

08/07/2009 (MAJ le 19/09/2012) (modifier)
Par jurin
Note: 4/5

L’histoire se déroule dans l’ouest des Etats-Unis, l’armée teste une nouvelle arme dans le désert. Sous la conduite de l’armée, Annie Trotter physicienne et pilote d’essais, expérimente l’arme mais elle est pulvérisée par un missile envoyé par son propre camps ! Témoin de l’explosion Julie Martin, photographe, se réveille en portant une plaque de métal sur le torse. Julie est affolée, la plaque de métal aux étranges pouvoirs est indissociable de son corps. Secret défense oblige, Julie est poursuivie par l’armée et prend la fuite avec Dillon petit ami d’Annie Trotter. L’histoire est rondement menée sur un rythme empêchant toute lassitude. Le dessin noir et blanc est correct, sans plus. Tome 2 : L’histoire reste cohérente et garde un très bon rythme, j’attends avec impatience le tome 3 !

11/04/2010 (modifier)

J'ai toujours du mal à me plonger dans une BD en noir et blanc, à tort sans doute car il m'arrive souvent d'en apprécier après lecture. C'est un peu ce qui s'est passé avec Echo. On me prête ce livre (avec l'éloge qui va avec), je reste sceptique mais je tente, après tout je ne risque rien... Les dessins sont tout de même sympathiques, simples, sans plus. Ils permettent une lecture fluide, ça me convient. Et voilà, l'intrigue est lancée, difficile d'arrêter, on veut savoir ce qui va se passer. Je me prends au jeu mais la fin arrive, et comme d'habitude il faut attendre la suite. J'espère que le scénario sera à la hauteur dans les tomes à venir. 5 tomes au total quand même ! Je me trompe peut-être mais je pense qu'il va falloir en rajouter un peu pour maintenir l'intrigue à niveau et ne pas se lasser. La qualité du papier laisse à désirer, je n'aime pas trop le côté "papier recyclé" au toucher. Un petit "pas mal" pour le moment, à suivre...

18/11/2009 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

Je ne suis pas un fan de superhéros et de comics. Et pourtant, le petit résumé de « Echo » dans le petit magazine des éditions Delcourt m’a donné l’envie de feuilleter le premier tome de cette série. « Echo » se déroule aux Etats-Unis, Annie expérimente une sorte de mini-fusée dans son dos qui lui permet de voler. Pour affronter les conditions climatiques extrêmes en altitude et pour encaisser les forces G dues aux accélérations brutales, elle est vêtue d’une combinaison spéciale. C’est l’US Army qui a sélectionné cette femme et pour être sûr que leur engin fonctionne à merveille, l’armée envoie un avion de chasse en confrontation avec Annie mais ça se termine mal : la jeune femme est pulvérisée et… une pluie bizarre s’abat sur la région, juste au-dessus de Julie Martin, une femme qui était en train de photographier les lieux… J’ai vraiment bien aimé le début de ce premier tome de « Echo ». Enfin, disons que j’ai vachement apprécié les deux premiers tiers de ce comics où le personnage principal, c'est-à-dire Julie Martin, nous est présentée comme une femme perdue dans la vie et dépassée par les évènements, ces scènes me sont apparues touchantes et sans grosses ficelles pour mélodramatiser cette histoire. Ensuite, dans le dernier tiers, un autre protagoniste qui deviendra surement un des personnages les plus importants de la série fait son apparition. Ce virement scénaristique me fait craindre une suite qui me résumera à un combat entre le bien et la mal et où les superhéros retrouveront leurs droits de citer dans ce comics (pour précision : je déteste de lire ou de voir des histoires sur des superhéros sauf « Hulk » car lui au-moins, il ne prend parti ni pour les méchants, ni pour les gentils !)… Au niveau du dessin, je ne suis pas fan de genre de graphisme mais j’y apprécié sa bonne lisibilité. Les personnages sont expressifs et les décors suffisamment fouillés. Bref, je n’ai rien de particuliers à reprocher au coup de patte de Terry Moore. J’ai passé un bon moment à lire ce premier tome de « Echo ». J’y ai apprécié le fait qu’une jeune femme sensible et crédible (on est loin des héroïnes surentrainées et hyper canons que le lecteur pourra voir sur la plupart des bds) soit le personnage principal de cette histoire. J’ai aimé aussi le graphisme de Terry Moore, simple et efficace. Par contre, j’ai un peu peur que, dans les prochains tomes, le récit évolue vers un affrontement entre le bien et le mal au vu de l’apparition d’un protagoniste qui a l’air vraiment méchant de la mort qui tue dans le dénouement de ce premier album de la série… Wait and see !

23/08/2009 (modifier)
Par scuineld
Note: 3/5

Assez dubitatif au départ, j'ai acheté ce premier tome sur l'avis de mon libraire. Ma première impression négative reposait: - sur le dessin, que je ne trouvais pas assez abouti: à part quelques planches pleines pages, j'avais une impression de "trop simple" - sur le manque d'exploitation du noir et blanc: il manquait des jeux d'ombres et des effets de contraste (comme on en retrouve dans Point de Rupture, par exemple) - sur le scénario en lui-même: de la science-fiction qui donne la part belle aux relations entre les personnages, ça ne m'attirait pas plus que ça. Et donc, après lecture, je peux dire merci à mon libraire: - L'histoire est très agréable à lire, cohérente, la partie SF est exploitée avec intelligence, n'envahit pas toute l'histoire mais est toujours là et les personnages sont crédibles et on en arrive presque à les plaindre... - Le dessin, même si assez simple, est agréable à regarder, même si je persiste dans le "trop simple". Mention spéciale pour Julie, pour qui Terry Moore arrive à très bien montrer les sentiments. - Le noir et blanc est léger, mais est celui qui, je penses, convient le mieux à ce type d'histoire (le style Point de Rupture n'aurait pas marché de la même façon). Au final, une note plus exacte de 3,5 (et non 4 à cause de "trop simple" graphique).

22/06/2009 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Ca ressemble à un comics de super-héros, mais en fait c’est un peu plus original et subtil que ça. Notre héroïne est bien vêtue d’un plastron aux pouvoirs étranges, mais ceux-ci n’ont pas une origine extraterrestre. Alors que Julie était en train de prendre des photos dans le désert, une explosion la recouvre d’une pellicule d’un métal particulièrement bizarre. Ces résidus proviennent d’une mystérieuse combinaison top secrète utilisée par l’armée et qui a été détruite lors d’essais dans ce désert. Cela va changer la vie déjà pas facile de Julie. L’armée va tout mettre en œuvre pour étouffer l’affaire et récupérer son bien. Et entre sa sœur internée dans un hôpital psychiatrique et la procédure de divorce entamée par son mari, Julie n’a pas besoin de se retrouver en plus avec ça sur le dos. Au fil des chapitres les évènements prennent une ampleur de plus en plus intéressante. L’auteur maîtrise également bien les relations entre les divers personnages. Le dessin, dans un style très comics, est de bonne facture. Il ne manque peut-être que la couleur. A découvrir pour les amateurs de comics.

14/06/2009 (modifier)