Socrate le demi-chien

Note: 2.89/5
(2.89/5 pour 27 avis)

De la philosophie en bande dessinée.


Au temps de la Grèce Antique BDs philosophiques Chiens & Chats Mythologie Poisson Pilote Sfar

Héraclès est un demi-dieu. Socrate est le chien d'Héraclès. Donc Socrate est un demi-chien. Socrate accompagne son maître Héraclès dans ses aventures, et les commente à sa façon. Héraclès, brutal, suit son destin et se laisse aller à ses penchants. Socrate nous offre moults aphorismes et maints commentaires. Un album sympathique et gentillet.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2002
Statut histoire Série en cours 3 tomes parus
Dernière parution : Plus de 3 ans
Couverture de la série Socrate le demi-chien
Les notes (27)
Cliquez pour lire les avis

29/04/2002 | ThePatrick
Modifier


Par LolitaM
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

BD géniale. Interrogations philosophiques, finesse, le chien qui pense et parle, l'homme animal... A quand le 4e tome!

11/04/2017 (modifier)
Par jul
Note: 2/5

Une bd que j'ai lue avec plaisir et intérêt mais que j'ai revendue. Car je n'aime pas le fond. Nous sommes là en plein dans la nouvelle bd (enfin ça commence à faire un bout de temps qu'elle existe). Je veux parler bien entendu de l'école Sfar-Blain. Très ironique voire trop. Car je n'aime pas trop le fond de la pensée du chien. En bref je philosophe sur mon maitre qui est bête mais je le suis quand même car je suis lâche et faible. C'est pour cela que je préfère les chats aux chiens. Plus fiers, se mettant à notre égal (ne nous méprenons pas, les chiens comme les chats sont là pour bouffer) plutôt qu'un chien qui à mon sens est plus là pour flatter son maitre et le rassurer sur sa toute puissance d'humain. Mais j'adore les chiens aussi bref... là n'est pas la question. Il ne faut pas humaniser les animaux (dans la vie réelle) bien que cela soit amusant. Ce sont des animaux avant tout. Le toutou à gros cerveau c'est donc Sfar lui même qui " philosophe" donc sur la bêtise masculine, le machisme et "enrage" en quelque sorte sur sa force physique ou son succès auprès de certaines femmes. Enfin c'est l'impression que cela m'a donné. Genre " je regarde cet homme comme un animal que je méprise mais je l'admire tout de même (ou l'inverse). Derrière le côté léger de cette série et cet "air de pas y toucher" il y a énormément de mépris (ou de jalousie ^^ ). L'univers mythologique n'est qu'un prétexte et cela aurait pu se passer aussi bien dans l'espace que chez les vikings ou dans une grande ville. Après c'est agréable à lire, les dessins sont frais et aérés. Ces 2 auteurs ont beaucoup de talent. Je ne suis pas anti-Sfar. Donjons, Le chat du rabbin, Petrus Barbygère (ça c'est vieux et c’était mieux), professeur Bell (excellent)... 2,5

25/01/2014 (modifier)
Par Jérem
Note: 3/5

Socrate le demi-chien est une série plutôt marrante. Le monde mythologique gréco-romain y est revisité avec un humour décapant tombant souvent dans le n’importe quoi (Héraclès et Ulysse amants ?). La lecture est plaisante mais je ne comprends pas trop où nous emmènent les auteurs. J’ai l’impression que le scénario a été écrit un peu vite. De plus, la saga semble en stand by comme la majorité des productions de Sfar. Au final, j’ai un sentiment assez mitigé. Une BD à découvrir mais sans doute pas à acheter.

31/07/2012 (modifier)
Par Superjé
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Ohlala, ça c'est le Sfar que j'aime !!!... ... ... Ohlala, ça c'est VRAIMENT le Blain que j'aime. Donc résumons, "Socrate le Demi-chien" est une série assez hétérogène (même si elle en est qu'à son -je l'espère- début). Tout d'abord, le premier tome, sans être nul était assez moyen, on se demandait vraiment où les auteurs nous emmenaient avec leurs histoires de demi-dieu (fils de Zeus) et demi-chien (mi-chien, mi-philosophe, fils du chien de Zeus), mais je dois avouer qu'après plusieurs relectures, j'apprécie plus ce tome. Mais c'est vrai que la première fois que j'ai ouvert l'album, je trouvais que ça sonnait comme Le Chat du Rabbin en moins bien, et qu'un album entier pour une introduction d'une série, ça faisait trop. Si je m'étais arrêté à cet album, je l'aurais noté que 3/5. Mais les deux albums suivants sont géniaux et mérite la note maximum. L'histoire est dense ! Très dense (en fait, j'ai bien l'impression que le tome 2 est la fin d'un cycle, et le tome 3, le début d'un nouveau). Il se passe pleins d'évènements et on découvre beaucoup de personnages mythologiques, c'est vraiment superbement et intelligemment écrit (surtout pour moi, fan de mythologie grecque). Je me suis vraiment éclaté à lire une histoire mélangeant pas mal d'éléments de la mythologie (péripéties, héros -qui ne devraient pas se rencontrer- et auteurs) avec quelques fois des références à la culture populaire et des réflexions philosophiques, le tout mâtiné d'un humour assez tordant. Le dessin de Blain, quant à lui, est excellent. Son trait est légèrement biscornu, avec des décors très épuré, mais il a une maitrise des ombres (et des poils) parfaite. Bref grâce à ça (et aussi aux couleurs très chouettes), la série possède encore plus de charme (même si son style est peut être moins recherché que dans Gus). Je recommande cette série... Mr. Sfar, s'il-vous-plaît, abandonnez tout vos projets du moments et écrivez la suite de "Socrate le génial demi-chien", j'ai hâte de lire la suite :) !!!

30/10/2011 (modifier)
Par Matsand
Note: 2/5

Ou est l'histoire ? Les auteurs nous promènent (et par moment cela est très agréable) de péripétie en péripétie mais on se demande s'ils construisent leur récit au fur et à mesure qu'ils nous le racontent. Étrange sensation de rire à quelques bon dialogues puis de lire plusieurs pages en se demandant où on va. Le dessin quant à lui est correct mais ne fait pas rêver non plus. La mythologie n'est ici qu'un prétexte que j'aurais aimé voir mieux utilisé et illustré. Il n'en reste pas moins quelques savoureuses remarques de Socrate. Mais malheureusement, ce demi chien ne fait qu'un demi album.

09/08/2010 (modifier)

Oulala. Vraiment pas géniale cette BD (et je pèse mes mots car on n'a pas affaire à n'importe qui). M'enfin, disons le franchement, le premier tome est insipide : le chien s'écoute parler pendant tout l'album et ne nous dit malheureusement pas grand chose. En gros, c'est pas le chat du Rabbin mais plutôt le chien d'Hercule. D'ailleurs si c'était le chien de mon voisin ça marchait aussi (ou plutôt ça ne marchait pas non plus) Heureusement, les postures d'Héraclès (ie le dessin de Blain) répondent au discours avec une belle ironie et rattrapent un peu les choses. Mais, en fermant l'album, on se sent un poil trahi ... Puis vient le tome 2 qui fait encore un peu plus semblant de s'intéresser aux grands mythes fondateurs. On nous parle alors d'Ulysse. Et là, ça dégénère complètement. Ce n'est plus ni drôle ni réfléchi. Et surtout ca ne se justifie pas (pourquoi nous parler d'Hercule ? d'Ulysse ??? ) Et même le dessin s'épuise. On dirait presque qu'il n'arrive plus à suivre tellement les choses n'ont plus de sens. Le tome 2 est donc franchement mauvais et met en lumière l'échec de la démarche ... Je n'irais pas au T3 qui parle d'Oedipe, n'osant imaginer le massacre. Je suis en principe bon client de la philosophie de comptoir mais là on est carrément dans la dissertation ...

14/05/2010 (modifier)

Le chat du rabbin, le minuscule mousquetaire, Socrate le demi-chien … Seul ou accompagné, ce talentueux conteur a le don de nous pondre des bizarreries à tout va et je dois avouer que ceci n’est pas pour me déplaire. Commençons de suite par les points négatifs: la faiblesse du scénario du premier volume, trop centré sur le canidé susnommé, et la comparaison inévitable avec le chat du rabbin découragera probablement plus d’un lecteur de se prendre au jeu. Il a pourtant le mérite de présenter efficacement les principaux personnages et le contexte dans lequel ils évoluent. La lecture du second tome relève l’ensemble et offre une agréable surprise: nos deux héros (enfin, surtout un) se trouvent embarqués dans une Aventure aussi bien tragique, comique que ridicule. Cette réécriture de la mythologie grecque démontre une fois encore le cursus de Sfar qui nous offre des dialogues vraiment savoureux. Côté dessin, le style minimaliste et la netteté de Blain me séduisent. Mais ceci n’est qu'affaire de goût … A noter une mise en couleur excellente. Une série plus légère que d’autres dans le même style mais malgré tout très réussie qui n’a, à mon sens, qu’un seul véritable défaut: à quand un troisième opus ?

10/09/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Il est vrai que Socrate le demi-chien est une sorte de version light du "chat du rabbin" du même auteur. Cependant, j'ai réellement bien apprécié parcourir cet album car il livre des réflexions philosophiques sur la vie et surtout sur l'homme qui me paraissent très intéressantes à plus d'un titre. On passe un agréable moment de lecteur en compagnie de ce chien savant. On ne rit pas aux éclats mais on sourit de temps en temps et cela fait du bien. Sur le dessin, je me suis enfin habitué au style de cette école minimaliste. Je dois alors considérer que c'est le propos que je dois privilégier en l'espèce. C'est un récit que je conseille volontiers pour passer un bon moment de lecture dans la joie et la bonne humeur.

21/03/2008 (MAJ le 25/02/2009) (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Le premier tome de la série "Socrate le demi-chien" est moyen. Ça ressemble à Le Chat du Rabbin, mais en moins bien. C'est chouette au début de voir Socrate faire de la philosophie, mais ça dure tout l'album et à la fin j'avais l'impression qu'il ne s'était pas passé grand chose dans les 46 pages du récit. Le tome suivant est bien meilleur. C'est une histoire pleine de rebondissement comme j'aime. Les mythes de Héraclès et Ulysse sont massacrés. Ils sont présentés comme deux connards au tendances homoxuelles. On a droit à une galerie de personnage qui viennent pratiquement tous de la mythologie grecque : le cyclope Homère, le roi Poséidon, Circé, etc. C'est vraiment dommage qu'il n'y ait pas de suite. Ça aurait pu faire une bonne saga.

19/10/2008 (modifier)
Par Ems
Note: 2/5

Après la lecture du tome 1 : Je n'ai réussi qu'à trouver le tome 1. Aussitôt finie la lecture, j'aurais aimé avoir entre les mains le tome 2. Mais je me demande également si il y aura un tome 3, pour cette raison je ne conseille pas l'achat, les auteurs ayant d'autres séries à priori plus lucratives en cours. Quoiqu'il en soit, malgré son apparente simplicité, cette BD offre un contenu plus dense qu'il n'y paraît. Après l'on adhère ou pas, certains propos sont même limite à l'encontre des femmes (une démonstration fait le parallèle entre Socrate le chien et les femmes...) Héraclès aurait mérité sa propre série car il y avait matière en humour. Un bon moment de lecture au final mais j'aurais aimé un découpage moins osé ......... :-) 08/10/2008 : lecture du T2 : je suis déçu par la tournure des évènements, ça devient un grand n'importe quoi, ça part dans tous les sens, et je décrocher clairement. Je descends la note à 2/5

23/09/2008 (MAJ le 08/10/2008) (modifier)