Toutou et Cie

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Le quotidien d'une animalerie : un dessin très cartoon pour une BD qui a du chien !


Chiens & Chats

À poils, à plumes ou à écailles, on trouve toutes sortes de bêtes dans l'animalerie « Toutou & cie ». Aristide, à qui on n'apprend pas à faire la grimace, gère la boutique avec Sophie, une belle gazelle écolo, végétarienne et fervente protectrice des animaux et Bruno, un gentil garçon plein d'imagination, aussi maladroit qu'un nounours dans un magasin de porcelaine ! Mais les véritables héros de cette série ce sont surtout Coco le perroquet trop bavard, Albert le singe savant, Colette la poule de garde ou encore Tobia le chien dépressif...

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Février 2009
Statut histoire Strips - gags 2 tomes parus
Couverture de la série Toutou et Cie
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

17/02/2009 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Empruntée à cause de son dessin, qui me rappelait certains vieux cartoons (style « the Flintstones »), cette Nième série des éditions Bamboo dédiée à un drôle de métier avait pour seul objectif de me vider le cerveau. En clair, je n’en espérais vraiment pas monts et merveilles. Je n’ai donc pas été déçu, ni surpris. Recueil de gags en une page, ce « Toutou & Co » s’est révélé très moyen. Les histoires varient du franchement bof au plutôt pas mal. Avec une majorité de « bof » quand même, me direz-vous. Ce à quoi je vous répondrai : « Si vous le savez déjà, pourquoi lisez-vous cet avis ? (Non mais, des fois !) ». Mais vous avez parfaitement raison, la moyenne est en dessous de … la moyenne. Mais si les chutes sont trop fréquemment quelconques pour me satisfaire, je dois avouer que je les ai trouvées bien amenées. Les gags sont souvent bien construits, les auteurs faisant preuve d’un certains savoir-faire en la matière. De plus, à plus d’une reprise, ils s’essayent au gag d’arrière-plan (avec maladresse, certes). On n’échappe bien sûr pas à certains stéréotypes, et comme le présent recueil nous parle d’un magasin d’animaux, vous aurez droit à une ménagerie très étendue, du toutou à sa mémère au boa en passant par la girafe ou le hamster. Avec ce type de bestiole, pensez à un gag sans trop vous creusez la tête, et trois fois sur quatre, vous le retrouverez illustré dans cet album. Le dessin ? Et bien, comme je l’ai déjà dit (pour ceux qui étaient attentifs), il me rappelle celui des vieux cartoons américains "à la Flintstones" (la famille Pierrafeu, en français, si je ne me trompe). C’est assez simpliste, mais plutôt adéquat pour ce genre de série. La colorisation, comme de bien entendu, ne s’encombre pas de nuances et vous rappellera bien plus votre pochette de marqueurs fluo que votre boîte de crayons pastel. Et voilà, tout ça pour dire … bof.

30/07/2009 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Cette série se veut complémentaire de Les Vétos, sortie au même moment chez le même éditeur, qui en a profité pour faire une opération spéciale en cas d’achat groupé des deux séries. En amont des vétérinaires, il y a les boutiques spécialisées, les animaleries. Une telle concentration d’animaux est bien sûr un énorme potentiel de gags (idée pour Bamboo : à quand la série se passant entièrement dans un zoo ?). Cette fois-ci c’est Brrémaud et Reynès, déjà à l’œuvre sur Les Informaticiens mais aussi sur Lola Bogota, qui signent le scénario. Emanuele Soffritti est apparemment un débutant sur le marché français. Son style cartoon « adouci » s’affranchit doucement des codes de son style pour s’adapter aux gags franco-belges. Les gags se lisent sans difficultés mais n’atteignent pas des sommets. J’apprécie cependant moins que le style de Péral sur Les Vétos.

17/02/2009 (modifier)