Et si...

Note: 3.29/5
(3.29/5 pour 7 avis)

Septembre 1961, dans un village des coteaux du Lyonnais, les vendanges viennent de commencer. Tout le village s’affaire dans les vignes de l’aube au coucher du soleil. Secrètement amoureux, Jeannot et Mounette, 9 ans, peuvent se promener tranquillement, car personne ne se soucie d’eux !


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide La BD au féminin Les Roux ! Lyon Petits villages perdus Secrets de famille...

Septembre 1961, dans un village des coteaux du Lyonnais, les vendanges viennent de commencer. Tout le village s’affaire dans les vignes de l’aube au coucher du soleil. Secrètement amoureux, Jeannot et Mounette, 9 ans, peuvent se promener tranquillement, car personne ne se soucie d’eux ! Seuls Joseph et Lucie, leurs grands-parents respectifs, ont le temps de les écouter ! Le problème c’est que Joseph et Lucie sont brouillés, et depuis fort longtemps, quand un matin, alors qu’elle aide sa grand-mère, Mounette tombe par hasard sur une photo de soldat de la guerre 14-18 avec ce mot “À Lucie pour la vie”. Subitement, ce simple cliché jauni va bouleverser toutes ces vies, en faisant remonter un passé que chacun avait tenté d’oublier … Une histoire sensible par ses ambiances, où la magie de l’enfance n’est pas loin, dans l’esprit du film “Le grand chemin” de Jean-Louis Hubert…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Juin 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Et si...
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

19/06/2008 | iannick
Modifier


Par Pasukare
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pasukare

Je n'avais pas spécialement envie, ni prévu de lire cette histoire. Je n'étais a priori pas forcément intéressée par un récit de la vie-de-tous-les-jours dans un petit village perdu, et pas forcément attirée non plus par le dessin, bien que les couleurs chaudes de ce village sous le soleil d'été soient assez sympathiques à première vue. Mais quand on me la propose à la médiathèque, et que je n'ai rien de spécial à emprunter à côté, pourquoi pas, je me laisse tenter ! Commençons par le dessin : les paysages, la lumière et les architectures diverses sont très bien rendus. Certains angles de vue cassent un peu la monotonie d'une mise en page assez classique par ailleurs. Les expressions des vieux du village, avec leurs visages creusés de rides profondes sont bien réussies également, ils ont (tous) un air bourru mais sympathique. Les couleurs donnent comme un avant-goût de vacances, c'est reposant, agréable, ça donnerait presque envie de faire la sieste. Je suis un peu moins emballée par la physionomie et les visages des enfants, mais c'est un détail. Côté scénario, on devine assez vite les tenants de l'histoire secrète qui lie les grands-parents de ces deux enfants, rien de bien surprenant ou de révolutionnaire derrière tout cela mais après tout, si l'on se replace du point de vue des protagonistes principaux de l'histoire et compte tenu de leur jeune âge, le mystère est sûrement bien plus grand à leur niveau. Nos yeux insensibles et désabusés d'adultes n'ont qu'à se mettre à la hauteur. Une lecture agréable mais sans surprise, "pas mal" en quelque sorte !

22/04/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Pour quelqu’un qui aime les produits du terroir, cette collection a de quoi allécher. Par conséquent, je n’ai pu m’empêcher de goûter. Première grosse qualité : le dessin. Très doux, très rond et faussement enfantin, il est servi par une mise en couleurs que l’on croirait sorti d’une boîte à crayons de ma jeunesse. Superbe… à un détail près : pour Marie Jaffredo, tout homme de plus de 40 ans porte moustache et couvre-chef ou est curé. C’est quand même un peu répétitif, mais facilement pardonné car le dessin est vraiment beau. Deuxième qualité : la narration. L’écriture est très agréable, le récit se dévore, les personnages sont attachants. Très bien… à un détail près : pour Marie Jaffredo, les hommes sont en général de têtus imbéciles tandis que les femmes sont intelligentes et souffrent en silence. Bon, je caricature un peu, mais on n’en est pas loin. Ce n’est cependant pas trop grave et ma galanterie masculine m’oblige à accepter ce parti pris sexiste. En ce qui concerne le scénario, force est d’avouer que ce n’est pas l’intrigue la plus passionnante qu’il m’ait été donné de lire. On est assez proche du niveau de « Louis le Brocanteur », série télévisée sympathique au demeurant mais qui ne sera jamais primée pour l’originalité de ses scénarios. C’est donc du très prévisible, cousu de fil blanc. Au final, une petite bd qui se laisse lire sans déplaisir, mais pas indispensable. Un petit 3/5, grâce à sa merveilleuse colorisation.

24/02/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Un bon 3.5/5. Ce one shot est agréable à lire avec son dessin aéré et ses couleurs chaudes. La colorisation est le point fort de cette BD, elle est admirable de douceur. Le trait est sûr pour les paysages et les constructions mais les personnages ont un rendu en-dessous. En ce qui concerne l'intrigue, on comprend trop vite ce qui va suivre. Au tiers de la BD, on a presque toutes les cartes en main et pour le reste c'est très prévisible. Cette histoire n'en demeure pas moins belle et offre un bon moment de lecture.

23/12/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Mais que c’est bien fait que tout ceci. Vraiment. C’est d’abord un plongeon de quelques dizaines d’années en arrière au cœur des coteaux, dans un village qui sent bon la France dite « profonde », et où la vie s’écoulait au rythme des saisons. L’histoire, elle, tourne autour d’un secret de famille que deux enfants vont tout faire pour connaître. Mais on est loin d’un drame éventuel. Marie Jaffredo joue ici la carte de l’optimisme et des bons sentiments, ce qui confère à son scénario une toute autre approche. On suit avec un vrai plaisir le parcours de Jeannot et Mounette qui vont plonger à leur façon dans le passé de leurs grands-parents, le remuer pour trouver la vérité. A sa façon, l’histoire est assez simple MAIS : il y a le dessin. J’ai vraiment été touché par le style graphique qui m’a rappelé de vieilles cartes-vues des années d’après guerre ; un trait doux qui caresse les gens et les choses. Qui plus est, les cases sont parfois de vrais petits tableaux à elles-seules grâce aux tons chauds de la palette de couleurs utilisée. Une BD qui ne « mange pas de pain », c’est vrai, qui se lit comme passaient les jours dans cet arrière-pays d’alors. Une BD qui fleure bon le terroir et qui se déguste plans après plans, page après page… comme un très bon vin dont on apprécie chaque gorgée. Mais ici, c’est sans modération… Un vrai coup de cœur…

17/10/2008 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

La nouvelle collection « Terres d’origine » des éditions Vents d’ouest a pour but de nous faire explorer les régions françaises (un village des coteaux du Lyonnais dans le cas de « Et si… »). C’est pourtant des personnages bien humains qui se trouvent au centre de cette intrigue familiale sympathique. Jeannot et Mounette, 9 ans, sont amoureux, en vacances, et vont passer leur temps libre à déterrer des secrets de famille bien gênants. L’histoire est très classique, et j’avais personnellement deviné la fin après quelques pages à peine. Pourtant je suis tombé sous le charme de ce petit village, sans doute grâce au dessin, très joli et aux couleurs superbes, qui retranscrivent parfaitement cette délicieuse ambiance champêtre. Par contre les amateurs d’intrigues super évoluées risquent d’être déçus. Il s’agit vraiment d’une bête histoire de famille ! A découvrir si le genre vous tente. Une belle BD, mais pas forcément très marquante.

15/08/2008 (modifier)
Par pol
Note: 4/5
L'avatar du posteur pol

Terres d’origine, voilà une nouvelle collection chez Vent d’ouest qui devrait rapidement trouver son public. Soulignons en premier lieu la qualité graphique de l’album. Une maquette splendide, un dessin clair et agréable, de belles couleurs, à commencer par une couverture qui donne vraiment envie d’ouvrir l’album, mais également une 4ème de couverture originale et particulièrement jolie. "Et si…" raconte une tranche de vie dans un petit village des coteaux du Lyonnais. Celle de 2 gamins amoureux l’un de l’autre qui gambadent dans la campagne au rythme des vendanges. Nos 2 tourtereaux en culottes courtes se retrouvent curieusement confrontés à un mur de silence lorsqu’ils essayent de comprendre pourquoi leurs grands-parents respectifs refusent catégoriquement de s’adresser la parole. Ils vont donc tout faire pour comprendre. Le début est calme, l’histoire se met lentement en place, l’auteure prend soin de nous faire découvrir les personnages et leur cadre de vie avant de se lancer dans la quête de ce secret. Tout ça pour nous emmener vers une belle histoire dont le dénouement devrait toucher plus d’un lecteur… Un bon 3,5/5.

23/06/2008 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

« Et si… » est une des premières bd de la nouvelle collection « Terres d’origine » des éditions « Vents d’ouest » qui a pour objectif de proposer des récits sur chaque région française. C’est également –il me semble- le deuxième album de Marie Jaffredo. L’histoire se situe sur les coteaux du Lyonnais, plus précisément à Millery, village viticole qui inspira fortement Marie Jaffredo. L’action se passe dans les années 1960, une jeune fille –Mounette- et un garçon -Jeannot- passent leurs journées à s’amuser dans la campagne. Leurs parents ne s’occupent guère d’eux, ils sont très employés à préparer les vendanges. Seuls, leurs grands-parents Joseph (grand-père de Jeannot) et Lucie (grand-mère de Mounette) leur prêtent une oreille attentive… mais Joseph et Lucie ne s’apprécient guère. Un jour, Mounette met la main sur une photo qui va chambouler leur quotidien et celui de leurs proches… A mon avis, sans être très originale, l’histoire est fascinante à suivre car il s’en dégage une ambiance champêtre et gaie qui m’a touché. J’y ai aimé la compagnie de Jeannot et Mounette qui sont des enfants assez naïfs mais généreux et qui m’ont fortement rappelé le jeune duo formé dans le film « Le grand chemin » (long métrage que j’apprécie beaucoup). Même les personnages secondaires comme le facteur me sont apparus attachants ! J’y ai aimé aussi la simplicité de l’intrigue et les dialogues qui ne sonnent pas faux de chaque protagoniste. Le seul hic que j’ai repéré dans cette bd, c’est son classement dans la collection « Terres d’origine ». En effet, cette histoire aurait bien pu se passer dans une autre région française car l’environnement, les lieux ne servent que de décors (remarque : que c’est beau les coteaux du Lyonnais) à ce récit, même le patois de cette région n’y est pas très développé... bref, « Et si… » aurait bien pu se dérouler sans problème dans la Marne que ça ne changerait pas grand’chose ! Au niveau du dessin, pour une deuxième bd, Marie Jaffredo a fait très fort ! Ce qui frappe avant tout, c’est la beauté de sa mise en couleurs ! Il faut dire aussi que son histoire se déroule apparemment en pleine canicule et que, par conséquent, ses tons gais et chauds retransmettent parfaitement la beauté de la campagne l’été. Et puis, j’ai été charmé par le coup de crayon de Marie Jaffredo dont les tronches des personnages m’ont rappelé le trait de Régis Loisel y compris sa façon de mettre en scène son histoire… ça tombe bien ! J’adore l’auteur de Peter Pan et du récent Magasin général ! Ses décors sont très détaillés et ses personnages facilement reconnaissables. Quant à la narration, elle m’est apparue excellente ! Au fait, il me semble que la dessinatrice a bénéficié des conseils de Jérôme Jouvray (dessinateur de Lincoln, L'idole dans la bombe, etc…) pour réaliser sa bd au vu des remerciements qui sont cités… les deux auteurs habitent la région lyonnaise. A mon avis, Marie Jaffredo, avec « Et si… » a réalisé une bd très attachante au niveau de l’intrigue et très attirante graphiquement. Les personnages sont très attachants, il se dégage de cet album une atmosphère champêtre et gaie qui m’a rendue la lecture agréable. Sachant que c’est –à ma connaissance – sa deuxième série, Marie Jaffredo est une auteure à suivre de près étant donné la maturité de son trait. Dommage toutefois que l’histoire manque d’originalité et que la bd ne mette pas plus en avant la région (pourtant, thème principal de cette collection !)… Note finale : un (bon) 3,5/5

19/06/2008 (modifier)