Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Sept guerrières

Note: 1.95/5
(1.95/5 pour 19 avis)

Six guerrières sont chargées d'assurer la protection d'un jeune prince... Péripéties et érotisme sont au rendez-vous.


Guerrières Sept...

Désert libyen, vie siècle. Les armées perse et byzantine sont aux portes de la capitale du petit royaume de N'Nas Amon. Encerclée de toutes parts, la reine décide de faire appel à des combattantes mercenaires, les Sarmates, pour assurer la protection du jeune prince héritier et emmener ce dernier sain et sauf jusqu'à la cité troglodyte de Jabbaren. Mais pour cela, il faudra franchir les lignes ennemies Un récit qui fait la part belle à l'aventure et l'action!

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Mai 2008
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Sept guerrières

23/05/2008 | Nijal
Modifier


Par Cacal69
Note: 2/5
L'avatar du posteur Cacal69

Encore un épisode de " Sept " que je vais vite oublier. Pas grand chose à dire après une lecture rapide. Un scénario d'une faiblesse affligeante. Six guerrières doivent escorter un prince en sécurité pour sauver sa dynastie. Son royaume est au bord de l'extermination. Six guerrières choisies avec soin après être passées dans les mains des médecins, pour une raison qui sera la chute de cette histoire. Les tribulations de ce petit groupe sont vraiment trop invraisemblables et ne mettent pas en valeurs la gente féminine. Côté dessin, ce n'est pas beaucoup mieux. C'est lisible mais ça manque de finesse, d'expressivité et de dynamisme. Une colorisation sans âme. Le tout est moyen. Dispensable.

05/12/2021 (modifier)
Par Jérem
Note: 2/5

Comme presque tous les aviseurs, j’ai trouvé cet album de la série Sept très moyen. L’histoire se lit sans peine (il faut bien le reconnaître) mais malheureusement sans beaucoup d’enthousiasme car l’intrigue ne décolle jamais vraiment. Le scénario est pauvre et sans surprise, avec une surabondance d’action qui cache mal le peu d’idées (souvent plagiées d’ailleurs) des auteurs. La fin est d’ailleurs plutôt incongrue… Graphiquement, c’est correct sans être brillant. Sept guerrières est (sans aucun doute) un album de commande qui fait partie des mauvais élèves de la première saison de la série à concept Sept. Album largement dispensable !

10/12/2018 (modifier)
Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Je ne vais pas m'esbaudir mais je vais tout de même prendre un peu le contre pied de mes petits camarades notamment en ce qui concerne le dessin. Non , braves gens, il n'est pas si mauvais que vous le dites, certes il y a quelques imperfections, mais même les plus grands ont commis ici ou là de ces petites boulettes qui nous font grincer des dents. Là ou je rejoins les avis précédents c'est en ce qui concerne le scénario. Non mais qu'elles sont niaises ces rudes et farouches guerrières, gagons que sur le champ de bataille elles ne devaient pas faire long feu. En fait c'est pas de leur faute mais bien au scénariste qui les mets dans des situations ou plutôt leur fait faire des choses à la limite de l'ineptie. Bref, incohérence scénaristiques, dessins moyens et ce n'est pas la touche "érotique qui peut sauver l'ensemble. Dans cette collection on préférera d'autres titres, mais c'est le lot des séries concept, tout ne peut être du même niveau.

20/09/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Un sujet qui laissait augurer du bon en s'inspirant un peu de l'Histoire, mais la Bd est bourrée de défauts ; le mélange de peuples antiques est trop peu entrevu, il y a de belles images, d'autres moins réussies, rien n'est développé ou approfondi, le scénario fait preuve d'une indigence totale, les personnages ne sont pas creusés, et du coup, on s'en tape que ces guerrières meurent, le plus souvent de morts complètement stupides, comme si le scénariste s'était fixé un quota de macchabées. L'album s'ouvre par une scène érotique dont on ne comprend la signification que plus tard, mais ça ne sert à rien, au contraire, ça fout tout par terre. Et la fin est complètement débile. L'ensemble est truffé d'incohérences et de confusion : Targitaï ne fait donc pas partie des 7 ? quel est son rôle dans tout ça ? et pourquoi les guerrières et le prince passent-ils dans ce tunnel piégé ? pourquoi n'ont-ils pas pris l'itinéraire de la copine du prince, Izza ? (c'est un des rares noms dont je me souviens)....non vraiment, on a une impression de bâclé et de manque de sérieux dans cette Bd, j'ai rarement vu autant d'éléments négatifs. Quant au dessin, n'en parlons pas, il est trop irrégulier ; certains visages sont bizarres, mal foutus, il y a des erreurs de perspectives anatomiques, bref rien ne va là-dedans. Je n'ai pas lu tous les tomes de de cette collection Sept, mais pour l'instant, mes préférés sont Sept pistoleros et Sept voleurs.

05/02/2014 (modifier)
Par McClure
Note: 1/5
L'avatar du posteur McClure

Je ne connaissais pas trop la série des 7 (les Sept prisonniers, lu et non apprécié). J'ai acheté cet album (1€) pour son prix et le dessin, assez qualitatif, même si non dénué de défauts. De prime abord, l'histoire est engageante, un mix d'antiquité, de mythologie, de ces civilisations méditerranéennes disparues. Mais cet aspect laisse vite place à un scénario insipide, une sorte de survival sans intérêt et dont finalement le sort des multiples héroines devient sans saveur, qu'elles meurent donc, nous n'en avons cure. Tout ça pour ça, je ne vais pas aller plus loin dans cette série.

27/02/2013 (modifier)
Par fab11
Note: 2/5

Une chose est sûre je ne vais pas relever la moyenne de ce triste one shot de la série Sept qui décidément n'a pas produit que des chefs d'oeuvre. Pourtant l'idée de départ pouvait paraître intéressante : six guerrières (au départ de l'histoire puis sept ensuite) sont chargées d'aider un jeune prince à s'échapper de la capitale assiégée du petit royaume de N'Nas Amon et de l'emmener dans une cité où il sera à l'abri. Malheureusement on tombe vite dans l'ennui dans ce récit guerrier au féminin qui aurait pu être plus prenant. Le scénariste Michaël Le Galli avait été plus inspiré avec la série Les Cercles d'Akamoth qui elle était plus agréable à lire. Je trouve étrange qu'un scénariste avec son expérience ait des idées pour le moins étranges comme le fait de piéger un souterrain qui est censé servir de sortie de secours et je ne vais pas parler d'autres scènes qui frisent le ridicule (certains posteurs y ont fait allusion, je vous laisse donc le soin de lire les autres avis). Que peut-on dire du dessin ? Il est parfois agréable, comme pendant la première scène de combat et parfois brouillon car on a la plupart du temps du mal à reconnaître les personnages. Enfin tout ça pour dire qu'il est inutile de se lancer dans la lecture de ce one shot sauf si comme moi vous êtes collectionneur et que vous voulez posséder l'intégrale de la série Sept.

25/02/2013 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5
L'avatar du posteur Miranda

Aïe…, c’est franchement moyen. Il arrive souvent que les bds qui ont une majorité de personnages féminins tombent dans le ridicule et la niaiserie, on veut leur donner des rôles de mâles et ça n’a aucun intérêt, autant prendre des mecs directement. La seule chose de sauvée ici, c’est que pour une fois la virginité n’est pas un critère de choix, pour cette raison et parce qu‘il y a tout de même quelques bonnes idées je mets deux étoiles. Cette fuite pour sauver un prince n’est pas très intéressante, l’histoire ne devient intriguante qu’à la fin, c’est d’ailleurs à ce moment- là qu’elle aurait dû commencer. Le dessin est agréable mais n’a rien de particulier ni franchement beau ni laid non plus, ça se laisse regarder sans déplaisir. Le tout ressemble plus à une bd Soleil des plus banales, à prendre dans le bas du panier.

04/06/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Je savais d'avance qu'il y avait peu de chances que j'apprécie ce one-shot, mais c'était le seul de la collection 7 que je n'avais pas lu et j'ai voulu compléter ma lecture de cette collection qui aura finalement engendré plus de navets que de bonnes histoires. Le scénario est tellement simple qu'il peut se résumer facilement en deux, trois lignes. Comment faire pour que ces deux, trois lignes tiennent 64 pages ? En remplissant les pages de péripéties ennuyeuses du genre il y a plein de pièges où on va, mais on y va quand même parce qu'on est stupide. Les personnages n'ont aucune psychologie et je ne me souviens même pas de leur nom. Je me demande d'ailleurs si certaines des guerrières en avait un tellement elles ne servent à rien dans l'histoire.

28/04/2010 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Sept guerrières était le dernier de cette collection que je n'avais pas encore lu. J'ai un peu retardé l'échéance car les critiques plutôt unanimement négatives ne m'y incitaient guère. Cependant, c'est comme tout : il faut se faire sa propre idée par soi-même. La lecture de cette aventure de sept guerrières qui tentent de sauver l'héritier d'un trône menacé par les armées perses et byzantines n'a pas été du tout désagréable. Le trait du dessin manque encore un peu de maturité dans la finesse mais cela passe encore. Ce qui a été réellement impardonnable à ce récit, c'est la grande faiblesse du scénario qui ne surprend jamais. On connait dès le départ le secret et sa révélation en sera manifestement gâchée. On aurait voulu avoir un peu de suspense. Privé de cela, on devient le simple spectateur de scènes d'action classiques qui s'enchaînent inlassablement. Dommage...

11/10/2009 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Dans le concept de la collection « 7 », il y avait pour les scénaristes deux manières d’appréhender le problème. Soit essayer de le détourner pour proposer une œuvre imaginative, originale, créative, soit pondre le scénario de « sept guerrières ». Je suis peut-être un peu méchant, mais l’histoire imaginée par Le Galli est vraiment celle que le lecteur craint de trouver dans cette collection. Ce scénariste a toutefois du talent, et l’histoire se lit sans déplaisir mais ne surprend à aucun moment. Et quand un récit d’aventure coule comme un long fleuve tranquille, j’ai du mal à dire qu’il atteint son objectif. De plus, quelques absurdités sont disséminées dans cette saga (faudra qu’on m’explique comment deux guerrières sautent hors de l’eau pour atterrir sur le pont d’un bateau) et la fin nous est expliquée dès le début. Le dessin est à l’image du récit. Sans surprise et avec quelques faiblesses. Comme beaucoup, j’ai eu du mal à discerner les différentes guerrières, même avec leurs coiffures. La colorisation est, elle aussi, sans surprise et contribue à faire de cet album une œuvre … Quelconque.

20/03/2009 (modifier)