Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Légendes des Contrées Oubliées

Note: 4.29/5
(4.29/5 pour 80 avis)

Marchez, pauvres Nains, marchez jusqu'à en perdre votre dernier souffle! Ainsi vont Aren, Noren et Oten, à qui incombe la mission de trouver leur nouveau roi. Où se niche-t-il donc, ce Raken de malheur? Au domaine d'Ewandor, répond la légende.


Best of 1980-1989 Delcourt Les Meilleures Trilogies Les Nains d'Heroic-Fantasy !

Aren, Noren et Oten ont été choisis par leur peuple pour partir à la recherche de leur nouveau roi. C'est une tradition depuis la nuit des temps, les 3 plus valeureux nains sont choisis pour cette lourde tâche. Ils partent donc pour "Le Grand Nord", sans vraiment savoir de quoi il en retourne. Mais l'histoire se complique petit à petit, les problèmes apparaissent, les vagabonds leur font des misères et des horribles monstres font bientôt leur apparition. Et puis cette légende ne tient pas debout. De quoi en retourne il vraiment? Allez chercher un roi nain dans un pays lointain n'a pas de sens, pourquoi ne pas en désigner un parmi les leurs? C'est trop de questions pour Noren, la tête pensante du groupe. Avec Firfïn, compagnon rencontré en chemin, et Morkaï, guerrier esclave acheté en ville, ils vont affronter bien des dangers, visiter de nombreux pays inconnus et finalement atteindre leur but? Mais quel est ce but déjà? Ah oui le roi nain. Non en fait l'histoire, la légende, est beaucoup plus compliquée que cela. Les nains découvriront un terrible secret qui hante leur peuple depuis des générations. Seront ils à la hauteur?

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1987
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Légendes des Contrées Oubliées
Les notes (80)
Cliquez pour lire les avis

10/05/2001 | Alix
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Je viens de relire cette série pour l’aviser. Mais j’en avais gardé de très bons souvenirs, ici confirmés. Lors de ma première lecture, j’avais eu du mal avec le dessin. Ou plutôt avec la colorisation, très terne, comme insolée. Mais finalement on s’y fait. Quant au dessin, je dois dire qu’il y a certaines planches un peu confuses, certains passages pas toujours très clairs. Mais quelle beauté dans l’ensemble ! On a parfois affaire à un artbook – le manque de clarté relevé précédemment passant alors au second plan, même si cela ralentit un peu la lecture. L’intrigue – sans être originale, est plutôt bien fichue, avec une habituelle quête, menée par un groupe de personnages hétéroclites. Depuis La Quête de l'Oiseau du Temps - mais en fait depuis Tolkien !, c’est du déjà-vu. Bien fait donc, avec des personnages bien campés, et surtout un univers qui, par-delà son très bel aspect graphique, se révèle très riche. Là aussi avec quelques bémols : les langages des Puissances sont intéressants, mais parfois difficiles à lire. Toujours est-il que c’est à chaque fois avec grand plaisir que je me replonge dans ces légendes, qui se révèlent une lecture très agréable.

02/09/2019 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Parfois la note est plus nostalgique qu'objective. Cependant, il faut se replacer dans le contexte de l'époque. D'accord ça va faire ricaner quelques jeunots, mais quand cette série est arrivée elle était novatrice, peu de temps après La Quête de l'oiseau du temps; Pour moi il n'est pas question de comparer l'une ou l'autre. Si elles sont toutes les deux sur le même créneau, elles se différencient sur l'histoire, évidemment, et surtout le traitement qui en est fait. Ici, il y a un petit côté Seigneurs des Anneaux qui est revisité de manière intelligente, ce qui était aussi le cas de La Quête, mais personnellement j'ai vraiment été séduit. Bien qu'ultra classique le scénario donne envie d'aller plus loin, alors ça ressemble à des trucs qu'on a déjà vu? Bien sur! Mais on les a aimé, donc ici il ne faut pas bouder son plaisir. Même après plusieurs lectures c'est toujours du tout bon. Je n'ai rien dit du dessin, pardon Mr Segur, mais pour moi c'est juste parfait et en adéquation avec les ambiances. J'aime bien votre Chevalier Tonnerre!

13/09/2014 (modifier)
Par Thobias
Note: 4/5

Ma fois c'est une bande dessinée de très bonne qualité que voilà. Je commencerai quand même en précisant que je ne considère pas Légendes des Contrées Oubliées comme le chef d'oeuvre de la bd d'heroïc fantasy. Malgré ses grandes qualités, elle est quand même loin d'égaler La Quête de l'Oiseau du Temps, que ce soit sur le fond ou la forme, l'oeuvre de Loisel étant selon moi le seul chef d'oeuvre du genre. Cependant on doit bien sûr juger une bd pour ce qu'elle est et non par rapport aux autres, ce n'est pas parce que La quête est supérieure que Les légendes sont de la boue. Aux premières planches j'ai eu du mal avec le dessin, un peu vieillot et les couleurs fanées. Puis je m'y suis fait et j'ai fini par trouver beaucoup de qualité à ce dessin et à vraiment l'apprécier. Il faut juste un petit temps d’accoutumance, un peu comme au début d'une pièce de théâtre où on a du mal avec le jeu non naturel et des acteurs alors qu'on finit par rentrer peu à peu dans la pièce. Le plus intéressant n'est pas le décor ou les paysages mais vraiment les créatures qui sont là à toutes les pages et même souvent dans des cases où elles se trouvent elles seules, sans les personnages principaux, on sent vraiment le plaisir du dessinateur à dépeindre cette variété de créatures. Le scénario est très bon, bien rythmé et réellement prenant. J'ai été cependant un peu déçu par le troisième et dernier tome, j'ai trouvé ça un peu mal foutu et bâclé. 3 personnages extraordinaires sortent du lot : - Firfin, rusé et sournois à souhait mais non dépourvu de sentiments. Nous connaissons d'ailleurs ses pensées, ce qui en fait un personnage dont nous sommes proches et à qui on peu s'identifier. Son apparence physique est particulièrement travaillée et réussie. - Hurl le chevalier tonnerre, le personnage le plus mystérieux, toujours caché derrière son heaume, on ignore tout de son passé et de ses motivations. - Enfin et surtout le tout puissant et maléfique SSîn, créature sadique et glauque et réellement flippante, chacune de ses apparitions est un grand moment qui nous fait sortir de la fantasy pour nous plonger dans l'horreur pure (je pense qu'une adaptation de cette bd en film serait interdite aux moins de 16 ans à cause de ce personnage). Ce que j'apprécie le plus dans cette série, ce qui fait d'ailleurs souvent défaut dans l'heroïc fantasy, c'est son absence totale de manichéisme. Les trois héros ne sont pas franchement sympathiques : l'un est orgueilleux et entêté, l'autre agit par cupidité et se montre volontiers manipulateur, quant au dernier c'est une grosse brute totalement décérébrée. Le plus fort c'est avec les grandes puissances et le chevalier-tonnerre, je vais pas spoiler sur les révélations mais on va dire que les motivations de chacun sont bien plus complexes qu'elles en ont l'air et que c'est réellement impossible de les classer en gentils et méchants. D'ailleurs l'une des puissances est lâche, caractère qu'on ne s'attend pas à trouver chez une entité de cette importance.

27/05/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Cette série très bien notée sur BDT et figurant dans les Immanquables me surprend au premier abord : qu'on y trouve Astérix, De Cape et de Crocs, Gaston Lagaffe, Murena ou du Gotlib... je comprends, mais cette série ? franchement, je suis dubitatif. Non pas qu'elle soit médiocre mais je trouve tout simplement que c'est très exagéré, qu'elle ne mérite pas autant d'éloges et que dans le genre fantasy, il y a cent fois mieux ; bon faut pas oublier qu'elle remonte à 1987 et c'est certainement une question de génération, mais ça ne m'a pas fait grimper aux rideaux, contrairement à la plupart des avis très positifs des lecteurs de BDT. Il y a peut-être aussi le fait qu'elle fut une des premières en France à redéfinir le genre peu après La Quête de l'Oiseau du Temps, l'heroic fantasy prenait son envol avec ces 2 séries. Cependant, comme certains posteurs, je reste mesuré. Il y a certes un univers riche, c'est inventif au niveau des créatures, mais le scénario est ultra classique, très tendance Tolkien, et le dessin est surchargé, avec des cases très remplies qui font fouillis par endroits ; attention, ce ne sont pas à mes yeux des défauts en soi, ce genre de graphisme peut se révéler très intéressant sur d'autres séries, mais je n'aime pas trop ce style graphique c'est tout. On passe donc un bon moment avec cette bande qui fort heureusement n'a pas succombé aux sirènes commerciales et qui ne compte que 3 albums, c'est une bonne Bd sans plus, mais il n'y a rien de culte là-dedans, enfin pas pour moi en tout cas...

11/05/2014 (modifier)
Par Chéreau
Note: 3/5

J'ai acheté l'intégrale après avoir lu les commentaires sur BDthèque. La série y est classée dans le top 20 ou pas loin. Petite déception. Le scénario - très inspiré de Tolkien - manque singulièrement d'originalité et les personnages d'épaisseur. Point positif : les gentils ne sont pas si gentils, les méchants pas uniquement méchants et les pires ne sont pas forcément ceux que l'on croit. Mais "l'histoire avant l'histoire", qui permet de comprendre pourquoi le méchant est si méchant, m'a paru tellement absurde que j'ai eu du mal à accrocher. Je suis peut-être un peu trop vieux pour cette série, qui m'a semblé une œuvre de jeunesse d'un jeune scénariste biberonné à l'heroïc fantasy et aux jeux de rôle. Distrayant mais oubliable. Petit complément après relecture, quelques années plus tard : le dessin, bien qu'un peu chargé, est remarquable et plein d'invention, autant dans les décors, les personnages, la faune ou la flore, que dans le découpage et la mise en page. L'histoire, certes classique, se relit sans déplaisir. Pas de temps mort et un crescendo intéressant, même si la fin finit par être un poil confuse. Un bémol cependant, qui m'avait échappé à la première lecture : cette histoire est d'une incroyable misogynie. Aucun personnage féminin parlant (si, une, mais elle dit trois phrases avant de mourir) et les rares femmes qui apparaissent sont uniquement là pour le repos du guerrier, pas toujours de leur plein gré d'ailleurs, avant de mourir de mort violente. Je remonte à 3/5 mais pas plus.

24/05/2009 (MAJ le 11/02/2014) (modifier)
Par jevy
Note: 5/5

Une fois de plus quelqu'un pour dire qu'avec La Quête et Chninkel , cette Légende est un best des années 80 pour l'Héroic Fantasy. Tout a été dit plus bas. Avec du recul, j'ai surtout apprécié que cette série (3 tomes seulement) n'ai pas cédé aux tentations "commerciales" du scénario à rallonge. Ceci dit je rêverai de recroiser la route de nos 3 "quêteurs" dans une autre aventure...mais leur contrée oubliée est devenue un mythe...n'y touchons pas !!

07/12/2013 (modifier)
Par dut
Note: 3/5

Et bien, je n'avais pas avisé cette série qui pourtant trône dans ma bibliothèque depuis... toujours ! C'est chose faite après relecture de cette série que beaucoup considèrent comme une oeuvre majeur et fondatrice dans la BD Héroïc Fantasy. Je crois que mon avis va peut être détonner dans ce déluge d'avis positifs ! Certes les dessins et surtout les couleurs de Ségur sont impressionnants, fourmillent de détails, les doubles planches au début du 3ème tome sont terribles, mais pour moi ça a un peu vieilli. Et le pastel, ça n'aide finalement pas, c'est parfois un peu confus pour bien comprendre les cases. La quête est apparemment plutôt simple, le côté non manichéen est un point positif, mais finalement j'ai eu du mal à me sentir transporté ! Je trouve les personnages assez peu charismatiques et j'ai eu finalement assez de mal à m'attacher à eux. Autre point qui m'a un peu agacé, j'ai trouvé les dialogues un peu pompeux, avec l'impression qu'il fallait faire compliqué pour faire compliqué. Peut-être que c'est moi qui suis simplet et qui préfère quand c'est plus accessible :) Il ne faut pas oublier que cette série est sortie en 1987 et malgré mon avis moyen, elle est à considérer comme une BD majeur et fondatrice, au même titre que La Quête de l'Oiseau du Temps par exemple. C'est clairement une BD à lire, et il y a de fortes chances que comme 90% des lecteurs de BDthèque, vous aimiez cette BD.

21/11/2013 (modifier)
Par Jul
Note: 4/5

Enfin relu ce petit monument de la fantasy à la française. Je dis "petit" car pour moi la 1ère place reviendrait plutôt à La Quête de l'Oiseau du Temps, œuvre que j'ai lue avant et qui m'a plus marqué, mais bon ces légendes des contrées oubliées peuvent se placer également en 1ère place du podium. Ces 3 albums sont d'une limpidité exemplaire, même avec le fameux graphisme de Thierry Segur, ultra dense et fouillé. Ses couleurs sont plus que magnifiques (le début du tome 3, aie aie aie). On en prend vraiment plein la gueule. C'est superbe. Beaucoup d’éléments sont empruntés ou plutôt inspirés par le seigneur des anneaux (les différentes régions, le chevalier tonnerre (les nazgulls), Ewandor (les ants), les nains (les nains) ... ) mais rien de gênant car cela reste extrêmement personnel. L'antre de Ssin est proprement cauchemardesque, le chevalier tonnerre est magnifique ... Les héros ne sont pas en reste, en particulier Firfin et surtout Morkai. Le combat de ce dernier avec Hûrl (le chevalier tonnerre donc) est d'ailleurs un très grand moment avec un épilogue assez tragique et bouleversant. Bref un indispensable dans le genre.

04/09/2013 (modifier)
Par fab11
Note: 5/5

Qui aujourd'hui ne connaît pas cette série ? Il est évident que tous les fans d'heroic- fantasy connaissent Légendes des Contrées Oubliées car cette trilogie n'est autre que l'une des séries de référence de ce genre, du moins en bande dessinée. J'ai eu récemment l'occasion de mettre la main sur l'intégrale petit format de cette "légendaire" série. En relisant celle-ci j'ai fait un saut dans le temps et je suis revenu un peu plus de vingt ans en arrière, lorsque je me suis lancé pour la première fois dans cette oeuvre majeure de la fantasy, n'ayons pas peur des mots. Je suis épaté car à mon sens cette oeuvre n'a pas pris une ride, c'est incroyable. Je pensais pourtant me dire à la fin de ma lecture : mince ça a pris un sacré coup de vieux. Mais finalement c'est moi qui ai pris une claque car j'ai été autant époustouflé par les dessins de Thierry Ségur et par le magnifique scénario de Bruno Chevalier que dans mes lointains souvenirs. Pourtant l'histoire de cette série, devenue culte, est très classique. Elle retrace les aventures d'un trio de héros (le noble guerrier nain, le roublard cupide et le barbare simplet) dans un monde baroque, peuplé de toutes sortes de créatures aussi originales que dangereuses. Les personnages principaux sont toujours aussi attachants, en particulier Morkaï l'esclave Akeï qui ne pense qu'à se battre. Firfïn le voleur Lïn finit lui aussi par nous paraître fort sympathique, en tout cas plus que son frère Mirlïn. Et que dire de plus du personnage principal Noren le nain, qui est tout simplement magnifique dans son rôle de guerrier nain. Le dessin de Thierry Ségur est exceptionnel. Les détails importants sont tellement nombreux tout au long des trois épisodes de cette série que cela en devient un véritable régal pour les yeux. Les couleurs sont parfaitement adaptées au dessin. Par contre j'ai trouvé un petit bémol au dessin de Ségur, c'est que parfois les cases sont trop surchargées et que l'on a du mal à définir tout de suite ce qu'elles représentent. Tout ça pour dire que si vous ne connaissez pas Légendes des Contrées Oubliées n'hésitez pas à vous y plonger et si comme moi vous êtes nostalgique du passé, relisez cette série culte, vous ne le regretterez pas.

30/03/2013 (modifier)

4,5/5 Une excellente BD d'heroic fantasy, au scénario bien ficelé, et qui plus est original, dans le sens où, ce n'est pas qu'une simple histoire de "gentils" qui se battent contre des "méchants". La qualité reste assez constante tout au long des 3 volumes, même si j'ai été un poil déçu par la fin... [SPOILER] Si Ssîn a la capacité d'attirer la pierre magique noire vers lui, pourquoi ne l'a-t-il pas fait avant sachant que cela représente tant pour lui? [/SPOILER] Le dessin est lui aussi d'une grande qualité, de même que les couleurs, même si j'ai du me concentrer sur certaines cases pour bien les saisir car elles manquaient de lisibilité. L'imaginaire est riche et le bestiaire utilisé dans cette histoire est bien développé et également original. Côté dialogues, on est également bien servi, même s'il y a quelques fautes et ratés (un phylactère vide à la fin), mais qui ne gênent pas la lecture et qui se comptent sur les doigts d'une main. Je ne regrette vraiment pas d'avoir acheté cette BD, à prix très modique en plus, sous forme d'intégrale grand format, même si je trouve que la couverture est un peu fadasse, décevante. Je pense en effet qu'elle a sa place dans les "immanquables". (193)

16/12/2012 (modifier)