Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Légendes des Contrées Oubliées

Note: 4.24/5
(4.24/5 pour 82 avis)

Marchez, pauvres Nains, marchez jusqu'à en perdre votre dernier souffle! Ainsi vont Aren, Noren et Oten, à qui incombe la mission de trouver leur nouveau roi. Où se niche-t-il donc, ce Raken de malheur? Au domaine d'Ewandor, répond la légende.


Best of 1980-1989 Delcourt Les Meilleures Trilogies Les Nains d'Heroic-Fantasy !

Aren, Noren et Oten ont été choisis par leur peuple pour partir à la recherche de leur nouveau roi. C'est une tradition depuis la nuit des temps, les 3 plus valeureux nains sont choisis pour cette lourde tâche. Ils partent donc pour "Le Grand Nord", sans vraiment savoir de quoi il en retourne. Mais l'histoire se complique petit à petit, les problèmes apparaissent, les vagabonds leur font des misères et des horribles monstres font bientôt leur apparition. Et puis cette légende ne tient pas debout. De quoi en retourne il vraiment? Allez chercher un roi nain dans un pays lointain n'a pas de sens, pourquoi ne pas en désigner un parmi les leurs? C'est trop de questions pour Noren, la tête pensante du groupe. Avec Firfïn, compagnon rencontré en chemin, et Morkaï, guerrier esclave acheté en ville, ils vont affronter bien des dangers, visiter de nombreux pays inconnus et finalement atteindre leur but? Mais quel est ce but déjà? Ah oui le roi nain. Non en fait l'histoire, la légende, est beaucoup plus compliquée que cela. Les nains découvriront un terrible secret qui hante leur peuple depuis des générations. Seront ils à la hauteur?

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1987
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Légendes des Contrées Oubliées © Delcourt 1987

10/05/2001 | Alix
Modifier


Par Solo
Note: 3/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Solo

Je vais faire le difficile parce-que cette petite série a bien plus d'atouts que de défauts. Je ne critiquerai pas le scénario, riche d'évènements et de péripéties. Je sors de cette lecture avec le sentiment d'avoir parcouru 10 tomes alors que cette histoire n'en compte que 3. L'équilibre est parfaitement réussi entre le rythme soutenu du récit et le scénario délesté de toute fioritures anecdotiques. On nous envoie facilement de "pays en pays" comme dans un Seigneur des Anneaux, et chaque région possède sa singularité, son ambiance propre. La temporalité est importante avec la notion du Mal originel, du présent et du destin. Puis la magie du scénario lie l'ensemble avec une facilité déconcertante. Le tome 3 est exemplaire: on sent la domination du Chaos de plus en plus écrasante autant que la persévérance de l'Espoir, alors que tous les voiles tombent et que les personnages vont devoir faire face à leur dualité. Ce T3 est un épilogue à part entière, vraiment génialissime. Et cerise sur le gâteau, c'est le plus réussi graphiquement. Parce-que graphiquement, le tome 1 et 2... Franchement, j'ai trop galéré à déchiffrer. Il manque de la profondeur de champ dans beaucoup de cases, même pour les paysages parfois. Mes yeux voient des dessins aplatis, comme si le regard portait vers une scène n'ayant qu'un seul plan. Les lignes et les courbes serpentent sans que je ne réussisse à distinguer l'endroit où se situe la tête et les pieds. Les couleurs, manquant trop souvent de contraste entre elles, en viennent à mettre un terme à ma noyade. Alors je passe à la case suivante, rebuté. C'est dommageable pour moi, alors que le trait me plaît énormément : les créatures, les personnages, le décor... Tout ça m'emballe beaucoup, le tableau est très vivant et les plans donnent beaucoup de dynamisme. Très difficile de noter, alors j'ajoute le gros coup de cœur sur ce tome 3 épique, où tout se rejoint dans une fusion dramatique grandiose. Si on se replace dans l'époque, la notion de culte semble évidente pour le genre Fantasy, mais aussi très subjective. Peut-être suis-je étonné de la voir si bien placé dans les Immanquables. Elle risque d'être de plus en plus clivante avec l'âge. Mais il ne faut pas perdre les bonnes choses, retenez que c'est définitivement à lire!

29/04/2022 (modifier)
Par Erik
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Erik

Les légendes des contrées oubliées est une série d'héroic fantasy vite devenue une référence dans le monde de la bande dessinée. Tout les bons libraires vont conseilleront cette oeuvre audacieuse! Je l'ai découverte 10 ans après sa sortie et ce fut pour moi comme une étonnante révélation. Cela fait penser un peu à la fois au Le Grand Pouvoir du Chninkel et à La Quête de l'Oiseau du Temps mais la similitude s'estompe vite tant cette oeuvre paraît novatrice à bien des égards. J’ai été d’emblée plongé dans ce monde étrange riche et détaillé à travers les yeux pas si vilains de l’anti-héros, un personnage d'une rare profondeur. J’ai adoré véritablement cette histoire magique. Le trait est particulier mais ne me déplaît pas au contraire ! Il est vrai que ces couleurs étranges un peu pastel ne sont pas franchement abordables au premier coup d'oeil. Il faut s'habituer à ce graphisme non conventionnel qui est extrêmement riche de détails. Nous avons là de la vraie héroic fantasy de qualité avec un scénario efficace qui ne s’étire pas en une multitude de tomes mais seulement en une trilogie. Cela me rappelle étrangement le Seigneur des Anneaux de Tolkien. C’est vraiment dommage que les auteurs n’aient pas poursuivi dans cette voie professionnelle par la suite car ils se sont lancés dans les « jeux de rôle », m’a indiqué mon libraire. Une série culte de l’héroic fantasy ! Indispensable car incontournable! :) Note Dessin : 4.5/5 – Note Scénario : 4.5/5 – Note Globale : 4.5/5

14/02/2007 (MAJ le 24/11/2008) (modifier)
Par jib
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Splendide ! Magnifique ! Epoustouflant !!! Un dessin subtil aux douces courbes affinées ; envoûtant, passionnant, terrible et inquiétant, ténébreuses caricatures de dieux décadents laissant sombrer le monde dans sa misère. Le pastel donne une couleur un peu passée rappelant à chaque coup de crayon que nous glissons douloureusement vers une fin tragique. Un petit groupe principal tout droit sorti des grands classiques des jeux de rôle d'héroic fantasy (les rôlistes ne seront pas déçus !). Leurs caractères incompatibles les rend tous sublimement indépendants. Tous ensemble, ils réalisent leurs quêtes individuelles et disparates. Un vrai guerrier, un vrai voleur, de vrais saloperies de personnages, une vraie fierté, de l'orgueil, de l'honneur et du déshonneur, de la beauté dans la douleur, de la cruauté dans l'amour... On est troublé. Des bastons déséquilibrées aux rebondissements inattendus. De vrais héros qui savent mourir pour de grandes utopies dénigrées de tous. Des petits fourbes et lâches qui s'en sortent grâce à leur vicissitude. Quand les anges déchus maltraitent les dieux nostalgiques, les créatures insignifiantes peuvent faire pencher la balance. De l'importance du petit. Une poésie d'une tristesse sans fond, une tragédie tellurique aux dimensions de l'éternel. Tout fout le camp dans un drame décomposant le monde et déchirant les esprits. Ce monde tourmenté par l'amour perdu nous tourmente à notre tour. Ce chef d'oeuvre est une sublime parabole de l'héroic fantasy. On termine l'histoire le coeur noué... plein d'une émotion indomptable... une terrible mélancolie nous gagne... à l'image des héros que nous avons suivi avec passion durant ces trois tomes : à ne rater sous aucun prétexte !!

06/09/2008 (modifier)
Par Nawm
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

J'en reste bouche bée. Je retarde peut-être d'une guerre vu que le tome un est sorti voilà plus de cinq ans, mais il n'est jamais trop tard pour découvrir des chefs d'oeuvre. Car c'est bien de cela qu'il s'agit. Je me demande comment j'ai pu vivre sans connaître cette BD! De premier abord, les dessins et les couleurs me paraissaient fort simples, les tons pastels et les traits des personnages ne m'ont pas impressionné dans les premières pages. C'est au fil de la lecture que j'ai pu constater l'harmonie entre les couleurs, le dessin, le texte et le scénario. Tout est linéaire, en progression constante telle la quête de nos héros. Et finalement, les couleurs ont beaucoup de charme ainsi que les personnages (surtout quand ils redeviennent enfants!). J'ai adoré les petites cases réservées aux bestioles et autres plantes extraordinaires. Cela ajoute encore un peu plus de piment à l'imaginaire, un zeste de plaisir supplémentaire. Le scénario est construit à la perfection. Rien ne laisse présager de ce qu'il peut arriver aux héros, au détour d'une page, la surprise peut être totale, du début jusqu'à la dernière case. C'est palpitant. La petite parenthèse avec l'histoire des "dieux" est également bien à point, elle permet une perception différente des personnages, de la réalité et des enjeux. Côté personnages, leur psychologie est bien construite, mais leur évolution au fil de la quête est perceptible et réellement intéressante et attachante. Et je fais ici allusion non seulement aux trois héros, mais également aux "divinités". Bref, cette Bd sera chérie à sa juste valeur, placée au sommet de ma petite bibliothèque. Merci aussi à bdthèque d'avoir détourné mon regard vers cette Bd. Thx

21/04/2006 (modifier)