Mechanics

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Histoire incluse dans la série Love & Rockets de Jaime Hernandez.


Fantagraphics Books Love and Rockets

Histoire incluse dans la série Love & Rockets de Jaime Hernandez. Couple d'écervelés et accessoirement réparateurs de fusées hautement qualifiés, Maggie et Race se retrouvent embourbés dans la jungle du Zhato, ce bled du bout du monde. En route pour une parodie de grande aventure au milieu des sauvages indigènes, des dinosaures, des starlettes allumés et des intrigues les plus dingos !

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Décembre 1987
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Mechanics © Comics USA 1987

02/11/2007 | Ro
Modifier


Culte ! C'est du pur comics, avec une touche du Hypocrite de Forest, sauce hispano-américaine. Une des meilleures histoires de love & rockets. Même si encore une fois, l'histoire a été redécoupée, l'ensemble reste cohérent. Le coloriage ( oui je ne dis pas colorisation, comme je ne dis pas encragisation ) est peut-être discutable mais ne gâche rien. On tombe amoureux de la petite Maggie qui est pourtant loin des canons de beauté, mais qui est touchante par ses réflexions de midinette un peu candide, dans cet univers habilement déjanté. Une excellente entrée en matière pour découvrir le monde complexe et riche des Hernandez brothers !

07/05/2012 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 J'ai dû me renseigner pour bien voir comment se situait cette BD par rapport à la série Locas. En effet, l'édition du Seuil était sensée être une intégrale mais elle ne comprend pas cette aventure de Maggie se passant au Zhato. Et pourtant, il s'agit bien la même Maggie que dans Locas, à l'époque où elle était avec son petit copain mécano Rand Race et l'aventure semble se passer à peu près au même moment que les épisodes au Chepan dans l'intégrale du Seuil. On retrouve en outre dans cet album quelques planches qui ont, elles, bien été intégrées dans l'intégrale. J'étais donc complètement perdu, me demandant s'il s'agissait d'une version alternative de l'aventure au Chepan puisqu'on y retrouve des similitudes non négligeables. C'est après une petite recherche que j'ai fini par comprendre que Mechanics s'intégrait bien dans la chronologie des histoires de Maggie et Hopey, et se situait en fait juste avant l'histoire au Chepan. Seulement, il faut croire que le Seuil n'avait pas les droits pour récupérer ce récit là car elles n'ont pas été insérées dans l'intégrale Locas, à part quelques planches qui n'ont pas de lien direct avec l'histoire au Zhato. C'est donc une histoire de Love & Rockets complète en bonus de l'intégrale que j'ai découvert là. Malheureusement, elle n'est pas vraiment terrible à mes yeux. Le dessin est celui de Jaime Hernandez. Une petite touche rétro pour des personnages très maîtrisés et un encrage net et esthétique. Il est bon, tout simplement bon, même s'il est encore meilleur par la suite dans Locas. Seul soucis, assez majeur tout de même, cette édition parue en 1987 chez Comics USA a été colorisée et les couleurs ne sont vraiment pas terribles. Ca gâche vraiment la beauté du trait noir et blanc de Jaime Hernandez. Quant à l'histoire, elle est agréable par son originalité, son côté un peu décalé et par le fait d'y retrouver les personnages de Love & Rockets. Cet univers est toujours aussi surprenant, à la fois réaliste et actuel, mais également proche de la SF avec des intrigues mettant en scène des fusées et des dinosaures, et en même temps tourné ici vers l'aventure à l'ancienne avec la jungle, une guerre civile et une révolution. Cependant, le rythme est assez lent et l'intrigue manque vraiment de pêche. La narration est bavarde. Le récit est confus et pas très captivant. Son intrigue est assez redondante avec celle de l'aventure au Chepan que l'on trouve dans l'intégrale Locas, les deux histoires se ressemblant par bien des points. En outre, il est fortement conseillé d'avoir déjà lu d'autres récits de Love & Rockets avant de lire cet album car, même moi qui avais lu l'intégrale mais avais oublié quelques détails depuis le temps, j'ai eu du mal à m'y retrouver parmi les nombreux personnages et références. Bref, c'est une BD qui ne m'a guère captivé et dont finalement l'intégrale de Locas peut se passer sans trop de soucis même si elle permet d'en apprendre un peu plus sur la catcheuse Rena Titañon.

02/11/2007 (modifier)