Le Couteau-Chien

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Petit caïd d'une cité antillaise, Zuel se voit offrir un couteau en argent par un drogué en train de mourir sur le trottoir. Zuel est alors propulsé en Enfer, avec pour tout bagage un couteau maléfique et l'héritage de Liaram, légendaire guerrier Marron qui avait osé défier le Diable en personne...


Animalier Diables et démons

Petit caïd d'une cité antillaise, Zuel se voit offrir un couteau en argent par un drogué en train de mourir sur le trottoir. Zuel est alors propulsé en Enfer, avec pour tout bagage un couteau maléfique et l'héritage de Liaram, légendaire guerrier Marron qui avait osé défier le Diable en personne...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Avril 2010
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Couteau-Chien
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

16/04/2010 | Miranda
Modifier


Par Ems
Note: 4/5

"Le Couteau-Chien" est un récit original, dépaysant et frais. Il vaut surtout par son scénario très plaisant. Cette BD s'inscrit dans la continuité des autres productions de la collection Bayou : les scenarii prédominent sur les dessins souvent sommaires. J'ai vraiment été agréablement surpris par cette histoire que j'ai dévorée d'une traite. Il y a bien des éléments plus ou moins classiques mais l'ensemble s'appuyant sur des contes créoles, offre un ensemble nouveau. Il s'agit d'un conte bien mené, plein d'enthousiasme. Le dessin est minimaliste avec ses couleurs chaudes, il correspond bien aux Antilles, lieu où se situe l'histoire. Il y a une grosse part de fantastique avec des personnages non humains. Je ne vais pas résumer l'histoire, il s'agit d'un conte ambitieux et riche en péripéties. Cette BD ne s'adresse pas à ceux qui misent tout sur le graphisme, par contre pour les autres, je la conseille vivement.

10/05/2010 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5

Une bien sympathique histoire de la collection Bayou que j'affectionne particulièrement, mais qui souffre d'un seul et unique défaut, mais suffisamment important pour que le plaisir de lecture en soit passablement amoindri : les décors sont pratiquement inexistants. Pour une histoire qui oscille entre conte et fantastique c'est un véritable problème, car c'est souvent l'univers créé qui nous transporte vers de lointains pays, or ici tout y est sauf ces fabuleux paysages que l'on ne voit jamais et ces fabuleuses villes que l'on ne peut pas non plus visiter. Pourtant le style de Joël Cimarrón est intéressant, ses personnages sont originaux et ses couleurs assez gaies s'accordent bien au récit, mais le dépouillement dans lequel évoluent tous ces protagonistes est réellement frustrant, d'où ma note qui avec un effort de ce côté-là aurait été de 4 étoiles. Le récit s'appuie sur des contes et légendes créoles et c'est très original, voici une histoire dont je n'avais jamais entendu parler et qui ne ressemble à aucune autre ou alors c'est que je n'en connais pas beaucoup. Ni le diable ni l'enfer ne sont représentés comme on les imagine habituellement ce qui apporte une bouffée d'oxygène à ce conte, qui trouvera facilement une bonne place sur mes étagères.

16/04/2010 (modifier)