Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Green Manor

Note: 3.63/5
(3.63/5 pour 41 avis)

A première vue rien ne semble différencier le très sélect club de Green Manor d'autres clubs anglais. Pourtant, derrière ces murs épais, au creux de ses profonds fauteuils, se cache le plus grand ramassis d'escrocs, de bandits et de meurtriers que la reine Victoria n'ait jamais connu.


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Ere Victorienne Fabien Vehlmann Iles Britanniques Journal Spirou Policier, mais drôle Whodunit

Une tasse de thé ? Un nuage de lait ? Un soupçon de poison ? A première vue rien ne semble différencier le très sélect club de Green Manor d'autres clubs anglais. Pourtant, derrière ces murs épais, au creux de ses profonds fauteuils, se cache le plus grand ramassis d'escrocs, de bandits et de meurtriers que la reine Victoria n'ait jamais connu.

Scénariste
Dessinateur
Coloristes
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2001
Statut histoire Histoires courtes 3 tomes parus
Couverture de la série Green Manor

24/02/2002 | Téo
Modifier


Par Tomeke
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Je n’ai pas su résister à l’achat de cette magnifique petite intégrale, parue en novembre de cette année. L’objet en tant que tel est très réussi : une couverture superbe, très « old school british », du papier de qualité et un signet, le tout pour un prix correct. Sans trop de surprise, je suis très satisfait de cette lecture. J’aime bien ces albums qui développent plusieurs saynètes, reliées entre-elles par un fil conducteur, mais indépendantes. Dans le même style, j’avais particulièrement apprécié Voies off, que je vous recommande d’ailleurs… Faut-il encore présenter le scénariste, Fabien Velhmann ? Encore une fois, par un formidable tour de force, il réussit en quelques planches à présenter des petites histoires policières, pour la plupart très bien pensées, au développement bien rythmé et à la chute savoureuse. Hormis l’une ou l’autre, j’ai vraiment été conquis par la qualité des scénarii. Et quand le tout est servi sur un lit de flegme britannique victorien et arrosé d’un humour noir cynique et fin, que demander de plus ? L’aspect graphique, certes identifiable à d’autre, est réussi. Il colle assez avec ce genre de BD d’humour issues du journal de Spirou. Au final, je vous ai peut-être donné une idée de cadeau pour les fêtes de fin d’année ? Si vous la voulez pour vous, faites comme moi, allez chercher l’intégrale vous-même ; pourquoi attendre ?

29/11/2010 (modifier)
Par Chéreau
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Voilà un album découvert grâce à Bdthèque et que je ne regrette pas d'avoir acheté ! On est entre Conan Doyle (qui fait d'ailleurs un caméo dans une des nouvelles) et le trop méconnu Club du mardi, d'Isaac Asimov. Des petites nouvelles policières léchées où l'on se laisse prendre à chaque fois, reliées par le "fil vert" d'un étrange club de gentlemen, dont on découvre au début du livre l'ancien majordome en camisole dans un asile de fous. Les dialogues ciselés, les personnages bien campés et le dessin souple et énergique ajoutent encore aux plaisirs d'intrigues aussi drôles que glaçantes. Un petit bijou. Je laisse 4/5, ne voulant pas accorder trop vite le 5. Mais j'ajuste mes notes avec le temps. On verra...

06/06/2010 (modifier)