Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Et si nous devions tomber…

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Avec ce nouvel album, Thierry BOULANGER nous fait découvrir le pendant américain d'Acéré comme la dent du serpent.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Les Kamikazes [Seconde Guerre mondiale] La Guerre du Pacifique et le conflit sino-japonais

De nos jours, un vieil homme parcourt ses champs de maïs... Un lieu de paix et de patience sereine. Mais un soir d'orage, de vieux avions et leurs pilotes apparaissent sur ses terres, puis se volatilisent, sans explication.Au delà des questions qui l'assaillent , les souvenirs de guerre du vieil homme ressurgissent avec la nuit. Des images du Pacifique où il a combattu, en 1945. Des images de ces pilotes kamikazes qui l'avaient tant effrayé qu'il les avait chassé de sa mémoire.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Et si nous devions tomber…
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

28/02/2013 | iannick
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

L'idée de présenter les kamikazes de l'angle des marins américains qui les ont subi est très instructive car si peu traité. On avait sans doute une vision pas très complète jusqu'ici. Bref, un bon point en ce qui concerne l'originalité du sujet. Sur la forme maintenant, c'est une narration assez pesante sans aucun dialogue qui va s'étaler sur un champ de maïs pendant toute la durée de la bd. On va vivre le traumatisme d'un vieil homme qui est sans doute revenu de la guerre du Pacifique hanté par ses mauvais souvenirs. Il y aurait eu sans doute d'autre manière de présenter les choses. Graphiquement, je dois avouer que c'est plutôt très beau. La particularité est que l'ensemble de l'album est présenté sur des doubles pages. Au final: une poésie assommante dans un bel écrin.

12/04/2014 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Le point de vue adopté par Thierry Boulanger pour raconter son histoire est faussement original. Il s'agit d'une réminiscence d'un ancien combattant américain de la seconde guerre mondiale, mais c'est un procédé largement utilisé dans les films, les séries, et même en BD... Comme l'a souligné iannick, c'est trop lourd sur une longueur pareille. Idéalement cette histoire aurait pu tenir sur une quinzaine de pages, pas plus. ici, au bout de cette longueur, on a l'impression d'avoir compris de quoi il s'agit, de savoir comment cela va finir et on a un peu peur de lire la suite... Celle-ci continue sur le même tempo, la nostalgie baignant l'esprit du vieillard. Graphiquement, j'ai du mal avec le dessin de Boulanger. Il y a un côté... "effacé", incomplet qui me gêne pour l'apprécier véritablement. C'est dommage car on sent la volonté de faire au mieux pour lire les émotions du vieillard, mais c'est vraiment insuffisant... Cependant cela reste agréable à lire, d'où ma note positive.

24/11/2013 (modifier)
Par iannick
Note: 3/5
L'avatar du posteur iannick

Encore un récit sur la seconde guerre mondiale ! « Et si nous devions tomber… » nous présente une histoire basée sur les pilotes kamikazes. N’allez pas imaginer que vous suivrez les péripéties d’un pilote japonais en lisant cette bande dessinée réalisée entièrement par Thierry Boulanger. Non, vous allez plutôt accompagner les pensées et les souvenirs d’un vieil homme au milieu d’un champs de maïs en plein été. C’est un peu comme la fameuse séquence du héros du film « Gladiator » mais, bon, là, dans ce récit, c’est étalé sur 54 pages… et comme la voix off est omniprésente, ça m’a paru interminable. Le plus grave est que je n’ai pas eu d’émotion en feuilletant cette histoire. Pourtant, le graphisme de Thierry Boulanger m’est apparu très correct et bien adapté au récit. Mais, ça se sent que cet auteur est orienté vers l’illustration au vu des nombreux doubles pages et la mise en page aérée de ce récit. Du coup, malgré sa pagination conséquente, « Et si nous devions tomber » se lit rapidement surtout si vous avez tendance à « sauter » les commentaires… Malgré un graphisme convaincant, je ‘ai pas été touché par cette histoire sur les kamikazes de la seconde guerre mondiale car la voix off m’est apparu trop présente et parce que je n’y ai ressenti aucune émotion. Dommage…

28/02/2013 (modifier)