Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Rahan

Note: 3.07/5
(3.07/5 pour 30 avis)

Enfin en albums la fabuleuse saga de Rahan fils des âges farouches, héros reconnu comme l'un des premiers de la BD française. Une collection qui reprend l'intégralité des histoires parues dans Pif entre 1968 et 1989.


Adoption Albums jeunesse : 10 à 13 ans Génération Albator Pif Gadget Préhistoire

Le fils des âges farouches est le fils adoptif de Crao. Il est grand, beau, fort, blond aux yeux bleus , LE héros solitaire-type. Orphelin tout bébé il est adopté par Crao, il grandit heureux dans le clan du mont bleu. Orphelin une deuxième fois à la suite de l'irruption du Mont Bleu, il connait une adolescence difficile. Ce n'est qu'adulte qu'il retrouve la vie parmi les hommes, mais jamais pour très longtemps.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1971
Statut histoire Une histoire par tome (11 tomes chez Lécureux + 25 intégrales chez Soleil) 36 tomes parus
Couverture de la série Rahan

10/02/2002 | Alix
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Ah Rahan, quelle belle lecture de jeunesse, cette bande a bercé ma pré-adolescence et au risque de passer pour un attardé, elle reste même encore une excellente lecture pour l'adulte que je suis devenu, ce que ne peuvent comprendre difficilement ceux qui n'ont pas grandi avec. Le succès de ce Tarzan de la Préhistoire fut tellement fulgurant en 1969 (pourtant le dessin n'était pas encore très top) qu'il devient le héros vedette de Pif-Gadget et qu'il entraîne la création de sa propre publication, en broché, tout en continuant ses exploits dans Pif en récits complets de 20 planches (il y en eut 102 plus 2 récits longs). Ce succès profite de la disparition provisoire de Tounga, l'autre grande bande réaliste qui occupe ce créneau préhistorique dans le journal Tintin. Mais le succès est dû au grand talent de Chéret qui adopte un graphisme vigoureux un peu inspiré de Burne Hogarth, constitué de cases éclatées où les personnages musculeux sont pleinement mis en valeur. Ceci combiné à la qualité des scénarios de Lécureux, dont le côté naïvement éducatif et édifiant passionne les jeunes lecteurs. On s'identifiait au héros, on l'admirait pour sa force, son courage et son intelligence, et aussi, ce qui me plaisait, c'était le côté très aventureux de la Préhistoire, période qui me fascinait. C'est d'ailleurs le petit bémol que j'ai remarqué une fois devenu adulte (ce dont on se foutait étant gamin) : le curieux contraste entre le trop "savant" Rahan au physique de beau gosse blond, et l'aspect parfois très primitif de certains peuples qu'il rencontre. Solitaire, il observe la nature et les animaux pour en tirer avantage, et va à la rencontre de clans, de tribus hostiles ou parfois accueillantes, à qui il enseigne les secrets de ses nombreuses découvertes (pièges pour chasser, constructions diverses,… (lire plus)

28/06/2013 (modifier)