Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Axa

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Une guerrière du futur aux attributs... euh... développés...


Après l'apocalypse... Auteurs britanniques Charlie Mensuel Guerrières

L'histoire se passe dans un monde futur… La civilisation, telle qu'on la connaît actuellement, a disparu. La race dite humaine existe toujours, mais elle est formée de communautés aux us et coutumes divers. Et dans ce "nouveau" monde évolue Axa… Axa?… c'est une jeune guerrière armée d'une simple épée. Séduisante, elle possède également pas mal d'intuition et une intelligence largement supérieure à la moyenne. Ce qui n'est pas un problème pour elle l'est pour nombre de gens qu'elle va cotoyer : Axa possède des atouts assez.. euh… convaincants, et qu'elle n'a vraiment pas pour habitude de dissimuler… Cette sorte de nouvelle Amazone va vivre pas mal de péripéties aventureuses. Et forcément, sur cette "nouvelle Terre", elle va en rencontrer des monstres, des fous, des mutants, de féroces tribus. Et ses attributs vont faire qu'Axa ne sera, pour eux, qu'une sorte d'objet de plaisir… Mais elle sait se défendre…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1981
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Axa
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

01/10/2007 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

En 1981 et 82, Glénat a tenté courageusement l'édition de cette bande méconnue chez nous, car elle souffre grandement de sa mise en page de strips à 3 cases. Il est clair qu'elle aurait gagné en intérêt à développer ses images sur des cases larges, mais il faut savoir que c'est une Bd commandée par le journal anglais The Sun, à partir de 1978, et qu'elle devra donc se conformer au format réducteur de la diffusion hebdomadaire en strip, comme Modesty Blaise, autre bande anglaise célèbre. Elle offre pourtant un intérêt sur le plan du scénario même s'il n'est guère original et reprend le thème de la SF post-atomique, genre encore peu usé à cette époque. Cette bande à l'érotisme relativement sage, est très inspirée au départ du film L'Age de Cristal; Axa quitte un gigantesque dôme protecteur où les humains vivent dans un univers aseptisé pour échapper aux radiations de la grande contamination qui a ravagé la Terre cent ans plus tôt. Mais Axa veut voir le monde extérieur, et ce qu'elle découvre n'est pas ce qu'elle espérait : des hordes sauvages de parias infectés, de brigands et de mutants vivant dans les ruines des grandes cités, des animaux géants répugnants, mais aussi des communautés qui tentent de préserver des vestiges du monde d'avant. Axa est une blonde sculpturale qui se rebelle et dont la route sera semée d'embûches, croisant plusieurs créatures hostiles, des clans tentant de survivre ou des hommes qui un temps deviennent ses compagnons mais qui finissent par être tués. Axa est en général vêtue d'un pagne de fortune et d'un soutif façonné à la hâte, mais elle se retrouve fréquemment sans vêtements, histoire de pimenter un peu ces récits où l'érotisme (diffusé rappelons-le dans un quotidien national) s'amorçait doucement. Ce qui est amusant dans cette bande, c'est l'idéologie qu'elle véhicule, propre à cette fin d'années 70 : on y voit des femmes soumises à l'autorité des hommes, au caractère possessif, de même que l'héroïne est bien souvent malmenée et battue, et comme d'autres belles filles, jetée nue aux pieds d'un mutant excité, c'est typique de l'époque, surtout chez les dessinateurs espagnols. Car si on peut prendre goût à cette bande malgré ses défauts, c'est sans doute pour le dessin habile d'Enrique Romero qui sait mettre en valeur la superbe féminité d'Axa, qui malgré ses tourments, finit par gagner, c'est une guerrière, une amazone du futur. Ce dessinateur a ensuite travaillé en France puisqu'il a remplacé Chéret sur Rahan lorsque celui-ci était débordé. J'ai découvert Axa dans Charlie Mensuel, et j'ai acheté les 2 albums pour suivre le récit en continuité, c'est donc une série peu onéreuse qui se trouve facilement en occasion.

23/06/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 2/5

Une série "comics" qui nous vient d'Angleterre. Voici 30 ans, le fait de voir se balader une héroïne souvent (bien que sagement) déshabillée pouvait émouvoir le lectorat masculin. Mais beaucoup d'eau a passé sous les ponts et Axa -à sa relecture- ne m'a procuré qu'un désintérêt. Les scénarios ?… comme d'hab' -dirais-je- une projection de la Terre dans le futur, une "nouvelle" civilisation dans laquelle se promène une guerrière jeune et sensuelle (une cousine à Taar le rebelle?…). Rencontres habituelles avec des "mauvais" de toutes sortes dont son intelligence et sa combativité lui permettront à chaque fois de s'en sortir. J'ai déjà vu beaucoup mieux. Le dessin ?.. Pas mauvais, vraiment, un beau trait réaliste qui me fait penser à ces bons comics US des années 30/50. Malheureusement, l'ensemble fait l'objet d'une mise en page d'une rare platitude, vraiment standart ; des strips de cases carrées ou rectangulaires s'alignant sans grand effet d'attirance de l'œil. Qu'en reste-t-il ?… une bonne série SF, comme tant d'autres, qui ne vaut -un peu- de par la façon où l'héroïne -au fil des planches- se trouve (sagement) déshabillée.

01/10/2007 (modifier)