Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Carthago

Note: 3.38/5
(3.38/5 pour 40 avis)

Depuis l'aube des temps l'homme est fasciné par ce qui se cache dans les profondeurs des océans. La mer est trop grande, trop grande pour l'homme, même s'il lui consacre sa vie entière, il n'en verra qu'une infime partie, et comme dans les jungles terrestres, les réalités de la vie sont plus étonnantes que les fantaisies élaborées par les écrivains de science-fiction. A voir aussi : Carthago Adventures


Christophe Bec Cryptozoologie École européenne supérieure de l'image La BD au féminin Sous la mer

Au début du XXIe siècle, la raréfaction des ressources gazières et pétrolières créa une crise mondiale et entraîna une course effrénée pour la découverte de nouveaux gisements. Ces ultimes tentatives poussèrent les hommes à explorer les derniers territoires inconnus de la planète : les grands fonds marins. Lors d’un forage d’une caverne sous-marine, des scaphandriers sont attaqués par un fossile vivant, un mégalodon. Ancêtre préhistorique du grand requin blanc, il est le plus grand prédateur des mers et des océans qu’ait jamais connu notre planète. C’est un monstre de 25 mètres, une vraie machine à tuer. L’océanographe, Kim Melville, découvre que des spécimens ont survécu dans un dédale de grottes sous-marines alors que les mégalodons sont censés avoir disparu depuis 3 millions d’années ! Une découverte scientifique qui pourrait remettre en question l’équilibre écologique de la planète et la survie même de l’humanité.

Scénariste
Dessinateurs
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Mars 2007
Statut histoire Série en cours - cycle(s) terminé(s) (différents cycles) 12 tomes parus
Couverture de la série Carthago

22/03/2007 | Ro
Modifier


Par Spooky
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Spooky

J'avais raté Sanctuaire à l'époque, je ne passerai pas à côté de "Carthago" ! En gros amateur de fantastique et de thriller, j'ai été très émoustillé par les avis positifs relatifs à cette nouvelle série initiée par Christophe Bec. Une nouvelle série qui s'annonce comme diablement excitante, tant elle est pétrie de qualités. Commençons par le plus facile, le dessin. Le trait d'Eric Henninot est impeccable, il n'y a aucune erreur de perspectives, de proportions ou de designs. Tout juste chipoterai-je en disant que certains visages manquent d'un peu de détails, de caractère. Les couleurs de Delphine Rieu nous permettent d'apprécier des ambiances, surtout aquatiques, de toute beauté. On se pâme d'admiration face aux abysses aveugles dans lesquels sont plongés nos héros et leurs proies. Dans le deuxième tome Henninot épure son trait, sans doute en prévision de son travail sur un XIII mystery, et même si je ne suis pas forcément preneur de tous ses choix graphiques, je dois avouer que cela reste remarquable. la double page avec un troupeau de mégalodons est tout bonnement exceptionnelle. Au tome 3 c'est Milan Jovanovic qui reprend le pinceau, après des années de recherches par Christophe Bec. Je suis un peu moins enthousiaste, son trait étant un peu plus rond, moins rugueux que celui d'Henninot, mais il semble se libérer au fil des pages. Quoi qu'il en soit cela reste de la belle ouvrage, même si je reste encore réservé sur cetains des visages de ses personnages, que je trouve peu travaillés. Côté narratif, c'est du tout bon là encore. Le récit s'étale sur plusieurs époques, mais c'est pour mieux les lier dès la fin du premier tome. Par contre continuer ce genre de ficelle scénaristique me semble peu redondant. Alors bien sûr, les influences du scénario sont évidentes, des Dents de la Mer aux "Aventures de Gilles Roux et Marie Meuse" en passant par Sanctuaire, avec une grosse part de thriller techno-financier. Cela donne un cocktail explosif, tour à tour surprenant, excitant, passionnant et intrigant. Car Bec a bien ficelé son intrigue, et elle vous prend très vite, malgré des passages un brin bavards. A la fin du tome 3, qui boucle un premier cycle, rien, ou presque, n'est réglé. Je suis bien sûr curieux de voir ce que nous réserve la suite. Le tome 4 utilise les acquis du premier cycle, on retrouve peu ou prou les mêmes protagonistes, et le récit ne décolle pas trop ; heureusement ce second cycle sera bouclé en deux tomes, en espérant que ça va bouger un peu plus... Un futur classique.

13/04/2007 (MAJ le 07/10/2014) (modifier)

Je n'avais jamais entendu parler jusqu'à la semaine dernière de Carthago. Ma libraire a vite corrigé le tir avec la sortie récente du deuxième tome. C'est l'histoire d'une foultitude de personnes qui au fil des âges (de l'antiquité à aujourd'hui) ont croisé le chemin d'animaux préhistoriques, censés avoir disparus il y a des millions d'années. L'histoire est parsemée de nombreux flashbacks, et plus particulièrement centrée sur une océanographe qui se retrouve embarquée dans une "chasse" au megalodon (l'ancêtre du requin blanc, autrement plus gros, le prédateur le plus puissant qu'ait connu notre planète). Ajoutez à cela une compagnie ultra-puissante (qui donne son nom à la série et qui va certainement jouer un grand rôle plus tard) qui tient à cacher la possible existence de ces monstres (pour contenter les actionnaires de ses filiales d'extraction de gaz), une petite fille à la sensibilité particulière, des cétacés totalement désorienté, et vous obtenez une série vraiment palpitante, au dessin classique mais très réussi, et qui laisse le lecteur dans un brouillard total sur l'issue de cette saga. Pourvoir les autres futurs tomes puissent être de ce niveau et distiller aussi savamment découvertes et suspense. RV dans 3 ans pour le tome 3 !

22/02/2009 (modifier)
Par Ems
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Excellent premier tome, le scénario est vivant et rythmé, on ressent clairement une maîtrise du sujet. Le dessin est superbe et apporte un plus à l'ambiance générale. J'attends le tome 2 pour m'étendre sur cette série, j'ai vraiment aimé cette BD et je pense qu'il y a de bonnes raisons d'être optimiste pour la suite :-) 10/02/2009 : lecture du second tome. Je passe la note à 5. Cette série est consensuelle mais elle est plaisante et terriblement efficace. Le scénario du T2 est ficelé comme le T1 de Prométhée mais en plus accessible. Certains diront que c'est too much mais pourtant ça fonctionne. Le dessin est tout simplement sublime et bien coloré : que du bonheur sur papier. Une série référence.

26/03/2007 (MAJ le 10/02/2009) (modifier)
Par ArzaK
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Moi qui n’avais pas spécialement été emballé par Bunker et étais pour le moins complètement resté insensible au trop poussif Le Temps des loups, je me vois offrir la possibilité de me réconcilier avec les productions de Bec avec ce premier tome de Carthago que je trouve complètement réussi et carrément emballant. Les raisons en sont simples, Carthago possède ni plus ni moins toutes les qualités qu’on demande généralement à une bonne bd de divertissement : de bons dessins (ceux de Henninot sont tout simplement magistraux, perfection de la mise en scène, beauté des compositions de planches), un scénario qui ménage le suspense et fasse rêver. C’est le cas ici avec une très bonne mise en place de tous les protagonistes qui, sans être laborieuse, expose tout avec clarté tout en procurant déjà une bonne dose de suspense. L'album s'impose en une cinquantaine de pages comme le tome 1 indispensable du moment, le prologue de ce qui pourrait devenir, si les auteurs continuent sur leur lancée, une très grande série populaire de genre. A l'image d'un Sanctuaire ou d'un UW1.

01/04/2007 (modifier)
Par Wolfen
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Ca faisait longtemps que je n'avais pas autant accroché à un 1er tome. Le Lagon de Fortuna est une monumentale introduction à une série qui devra compter 8 tomes une fois achevée. Le dessin est net, agréable, époustouflant ! Et l'histoire, elle, me fait grimper aux rideaux, je retrouve des sensations inconnues depuis Sanctuaire et c'est véritablement jouissif. Longue introduction, donc, nourrie de flash-back, de scènes chocs dans les attaques des monstres marins et saupoudrée de mystère (La tirade du commandant Bertrand "Ne doit pas être révélé à l'humanité", on tient là quelque chose de sûrement plus fantastique que le mégalodon...). Un 1er tome qui part sur les chapeaux de roue, l'histoire débute à la fin mais la base est solide et surtout, elle est prometteuse. Si la suite est à la hauteur ce sera (en tout cas à mes yeux) une oeuvre époustouflante. J'ai hâte de lire la suite, ça me titille. Je ne peux que saluer le travail des auteurs autant pour le dessin que le scénario. Je suis aux anges, un grand merci à eux.

30/03/2007 (modifier)