Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Félix (Tillieux)

Note: 3.33/5
(3.33/5 pour 3 avis)

Des enquêtes policières par le "grand frère" de Gil Jourdan


Journal Spirou

Félix ?... Il est correspondant au journal "Le Collecteur". Il travaille avec Fil de Zinc, un "copain" qui va d'ailleurs disparaître assez vite au profit d'Hypofise Ballotin dit "Allume-Gaz". Ce nouveau duo va également être rejoint par Cabarez, un inspecteur de la police chilienne. Le trio, définitif, est ainsi formé. Un trio qui, au fils des histoires, va être amené à résoudre de nombreuses enquêtes qui mêlent espionnage, policier, exotisme... et même une pointe de fantastique. Mais comment Félix, "petit" employé, arrive-t-il à résoudre ces énigmes en "travaillant" quasi sur le même pied que les malfrats ?... C'est que, en réalité, Félix est un anvien vagabond perceur de coffres ; et ça, seul le lecteur le sait...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1977
Statut histoire Histoires courtes 9 tomes parus
Couverture de la série Félix (Tillieux)

10/12/2006 | L'Ymagier
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Je viens de découvrir Félix par le biais de l'intégrale Niffle qui a la drôle de particularité de paraître en sens inverse de la chronologie, commençant par le tome 7 et les épisodes les plus récents et en étant actuellement au tome 5 et les épisodes datant de 1953. J'avais beaucoup entendu parler de Félix comme étant l'ancêtre de Gil Jourdan. Mais je ne savais pas que c'en était à ce point là. Les personnages de Felix, Allume-Gaz et Cabarez sont vraiment traits pour traits les alter-ego de Gil, Libellule et Crouton. Ca, c'est un fait. Mais en plus, beaucoup des scénarios de Felix ont été réadaptés presque tels quels pour devenir des scénarios de Gil Jourdan. Et ce n'est pas tout, d'autres histoires ont aussi été utilisées de la même manière pour former des intrigues de la série Natacha. Moi qui ai lu les versions des séries Dupuis, ce fut vraiment très intéressant de comparer les différences d'adaptation, les améliorations apportées. Les histoires de Felix sont courtes et assez légères, les intrigues ont donc été approfondies et améliorées la plupart du temps. Et il a fallu aussi, le cas échéant, ajouter le personnage de Natacha dans l'intrigue, puisqu'une telle figure féminine est absente de la trame des histoires de Felix. Mais certaines planches et séquences ont été véritablement reprises telles quelles, à la mise en page et aux angles de vue près. C'est assez amusant. Et il parait que d'autres intrigues encore ont aussi été récupérées pour les Jess Long et Tif et Tondu. J'ai même cru reconnaître un bout du Repaire de la Murène de Spirou et Fantasio dans l'un des récits. Et puis c'est aussi dans Felix qu'est apparu le personnage de Marc Jaguar. Bref, Felix a été oubliée du grand public mais c'est une vraie mine d'inspiration où toute une quantité de grands classiques de la BD ont directement puisé leurs intrigues. Très intéressant du point de vue de l'amateur de l'histoire de la bande dessinée franco-belge et de la construction scénaristique. Pris hors-contexte maintenant, la BD Félix en elle-même n'est pas mauvaise. Le dessin de Tillieux est bon mais pas encore aussi au point que dans la série Gil Jourdan. Pas de réel reproche, si ce n'est des personnages de lunetteux-moustachus qui se ressemblent un peu tous, mais cela manque de vues d'ensemble, de décors très travaillés. Tillieux joue un peu trop la facilité en se focalisant sur les personnages qui discutent en commentant ce qu'ils voient. Les intrigues sont originales et bien montées, ce qui expliquent leurs réutilisations ultérieures. Ce sont des récits mêlant enquêtes policières et aventures. Le ton est un peu adulte puisque l'auteur n'hésite pas à faire mourir les personnages, bons comme méchants, mais l'ambiance reste assez légère. Il y a aussi un peu d'humour mais moins efficace que dans Gil Jourdan. Bref c'est plaisant, ça n'a pas trop mal vieilli, mais l'ambiance m'a quand même paru un peu désuète. Mais je suis très content d'avoir pu découvrir pour de bon cette série et ses liens avec le reste de la création franco-belge.

27/04/2008 (modifier)
Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

Des récits policiers très interressants avec un dessin sympathique. Tillieux utilisera d'ailleurs plusieurs scénarios pour d'autres séries. Félix est un personnage attachant, pas du tout chiant. Les récits sont bien menés et on a tout de suite le goût de connaitre la fin de l'histoire. Le suspense m'a même tenu en haleine plusieurs fois ! Je ne pouvais pas décrocher sans savoir la fin !

07/10/2007 (MAJ le 16/03/2008) (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Une bien bonne série orchestrée par un Tillieux qui exploite déjà un graphisme très lisible ; dessin accompagné de scénarios qui font preuve d'originalité ; et qui plus est aux intrigues nerveuses bourrées d'humour. J'ai appris à connaître Félix dans des "Suppléments de Spirou" ; des sortes de cahiers agrafés à l'intérieur de l'hebdo. Je dévorais littéralement ces histoires policières rondement menées jusqu'à la dernière page où -MALHEUREUSEMENT- Félix expliquait EN QUASI UNE PAGE DE TEXTE (et un petit dessin en-dessous) comment il avait résolu l'énigme. Vraiment plus que longuet. Rébarbatif même !... Par la suite, d'album en album j'ai "redécouvert" ce personnage, l'appréciant au travers de ses histoires ; personnage qui -d'ailleurs- m'est personnellement plus sympathique que Gil Jourdan (c'est vrai, qu'est-ce qu'il peut être sérieux, "le Gil"). Félix ?... Vraiment bien réalisé. Un style de BD d'une époque révolue, c'est vrai, dans ses premiers albums ; mais qui est encore dans la mémoire de beaucoup de lecteurs. A noter : prolifique dans ses histoires, certains scénarios imaginés par Tillieux pour son héros ont été utilisés pour Gil Jourdan, Tif et Tondu, Natacha, Jess Long même. Ma cote réelle : 3,5/5. Les albums : (pas facile de s'y retrouver !). Ed. des Bogards : 1 broché en 1968 Ed. RTP : 1 broché en 1973 Ed. Deligne : 6 brochés (n° 1 à 6) de 1977 à 1979 + 4 cartonnés (n° 1 à 4) de 81 à 83. Ed. Dupuis : 5 cartonnés, de 1981 à 1987 Ed. Nifle : 3 "intégrales" brochées, de 2002 à 2004.

10/12/2006 (modifier)