Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Jess Long

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 6 avis)

Dès 1969, un agent du FBI est aussi un héros de BD...


Journal Spirou

Etats-Unis, 1939. Un meurtre atroce est commis. On ne connaît ni le mobile, ni le modus operandi, ni les circonstances. Le FBI est mis sur le coup, en la personne de l'agent spécial Jess Long, assisté de Slim Sullivan. Le mystère s'épaissit... Vont-ils arrêter le meurtrier ?

Scénaristes
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1976
Statut histoire Série terminée 21 tomes parus
Couverture de la série Jess Long

21/07/2003 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette bande attrayante est très inspirée graphiquement par l'école américaine, et s'inscrit dans la lignée des films noirs. Elle restitue fidèlement l'ambiance urbaine des grandes villes U.S. par ses décors et ses personnages, Jess Long étant un brillant agent du FBI. Il fait usage de son arme et de ses poings, mais c'est plutôt un penseur qui n'est pas sans rappeler les héros raymondiens tels Phil Corrigan ou Rip Kirby. Les sujets de M. Tillieux qui gravitent dans le monde de la pègre ou vers des cas de psychopathes, sont servis par le dessin agréable de Piroton; Tilieux accentue le climat angoissant des récits avec le goût qu'on lui connaît pour les personnages et les décors inquiétants. Par la suite, la série aura d'autres scénaristes, mais elle souffre un peu de son format en récits complets qui ne permet pas toujours de développer correctement une histoire; les récits longs sont plus réussis. Une bonne petite série policière, sympa à lire, avec un style peut-être démodé, mais que j'aime et que j'ai découvert dans certains recueils Spirou, et dont l'ambiance m'a plu. Elle n'est certes pas mémorable, mais elle mérite d'être redécouverte. Les albums sont tous de bonne qualité, mais les 10 ou 12 premiers sont les mieux.

28/06/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Une série qui ne m’a jamais emballé. Le personnage de Jess Long y est trop classique. Il ne dispose pas de cette petite touche personnelle qui l’aurait distingué des autres (sinon le fait que cet agent américain fume la pipe et non la cigarette). Les intrigues sont des plus classiques également. Elles sont l’œuvre d’une foultitude de scénariste, dont Tillieux et Raes sont peut-être ceux qui offrent les récits les plus intéressants. Malheureusement, les intrigues se présentent souvent sous la forme de courtes nouvelles et l’enquête est donc expédiée en deux temps trois mouvements. Cauvin fournit également quelques scénarios plus humoristiques, publiés à l’époque dans des numéros spéciaux du journal de Spirou. Là aussi, on reste dans le quelconque. Le dessin réaliste de Piroton est d’une bonne qualité mais est passé de mode. Ce style, très prisé dans les années 60-70, parait très daté à l’heure d’aujourd’hui. Bof, franchement bof !

15/04/2010 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Pour une fois, je n'accroche pas à une série policière scénarisée par Tillieux. Le dessin est moche, figé et vieillot. Le héros de la série est peu attachant et parfois c'est son adjoint tout aussi inintéressant qui fait le gros travail. Quelques histoires sont remplies de bons sentiments (notamment celle avec deux prisonniers, dont une victime d’une injustice, qui kidnappent une adolescente ou celle avec un moche qui commet des crimes par vengeance mais qui rencontre une femme gentille). Ajoutez à cela que d'autres scénarios sont totalement ennuyants et ne m'accrochent pas du tout.

18/10/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Jess Long débarque sa dégaine dans l'hebdo Spirou n° 1639 du 11 Septembre 1969... Jess est un agent du Federal Bureau of Investigation, plus connu sous le nom de F.B.I. Il est secondé par Slim Sullivan, un collègue efficace. C'est bien souvent ensemble qu'ils vont être mêlés à des intrigues criminelles. Des intrigues d'ailleurs qui se passeront quasi uniquement dans le teritoire nord-américain. Une surprise néanmoins : l'album n° 12, "Neige poudreuse sur Liège", édité en 1987. C'est bon, sans être excellent pour autant. Les divers scénaristes qui se succèderont vont s'inspirer des romans noirs parus aux Etat-Unis. L'univers décrit colle très bien à la réalité, soutenu par une riche documentation sans failles. Piroton, le dessinateur, montre ici un style graphique où se mélangent le genre "comics" américain et le réalisme de la BD franco-belge. Ce qui nous offre un très bon mélange de styles. Les auteurs : Arthur PIROTON, dessinateur-scénariste belge, est né à Anthisnes le 4 Juin 1931. Outre Jess Long, on lui doit des "Belles histoires de l'oncle Paul", "Michel et Thierry", les "Casseurs de bois". Il s'en est allé le 22 Janvier 1996. Maurice TILLIEUX, dessinateur-scénariste belge, est né à Huy le 7 Août 1922. Un grand monsieur du scénario. Outre Jess Long, on lui doit également -entre autres- : Félix, Tif et Tondu, Gil Jourdan, etc... et de nombreuses collaborations à de grandes séries encore d'actualité. Il s'en est allé le 2 Février 1978. A la mort de son scénariste, en 1978, Piroton rédigera seul quelques épisodes. Il fera ensuite appel à Smit le Bénédicte, Bom, Dorao (qui, d'ailleurs, est un véritable enquêteur de la P.J. de Liège). Jess Long alterne courts récits de quelques pages et longues histoires. Bien scénarisée, bien dessinée, une bonne série qui se laisse lire avec un plaisir évident.

01/09/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Si je trouve cette série plutôt bof, c'est par goût personnel avant tout. Les histoires policières dans un décor purement USA des années 50, ça ne m'a jamais intéressé. Le personnage de Jess Long est assez peu charismatique à mon goût, grand, brun, jeune, mais fumant la pipe comme un vieux Maigret. Ses aventures consistent bien souvent à regarder et à discuter avec les victimes, témoins et accusés de ses enquêtes, pipe au bec. Le dessin est plutôt bon, mais très réaliste, et d'un style qui a un peu vieilli et paraît assez figé au niveau des personnages, etc., de nos jours. Bref, des histoires que je lis sans grand intérêt ni plaisir. Pas mauvais, non, mais ça ne m'attire pas.

26/04/2004 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Cette bonne série policière classique a débuté dans Spirou en 1969. Elle met en scène un agent du FBI, Jess Long qui officie d'abord aux Etats-Unis puis également en Europe (Neige poudreuse à Liège ). Cet officier de police est très typé : grand , brun et svelte il fume la pipe et paraît d'un calme imperturbable. Assisté par son confrère Slim Sullivan, il résout des affaires très diverses concoctées à l'origine par Maurice Tillieux, orfèvre en la matière. Ensuite différents scénaristes participeront à la rédaction de cette série dont Cauvin, Croze et Wasterlain. Le dessin réaliste est assuré avec beaucoup de brio par Arthur Piroton qui a également rédigé quelques épisodes en intérim après le décès de Maurice Tillieux en 1978. Un scénario musclé, une solide documentation réunie au cours de voyages aux Etats-Unis, le cadre du F.B.I. et des enquêtes haletantes : la formule fut trouvée d'emblée. Dès les premières planches, la série accroche et s'impose par le sérieux de sa documentation, le côté véridique des personnages et des décors. Finies les recherches, les tergiversations, les maladresses. Arthur est arrivé à maturité de son art. Le dessin est net, clair et précis. Piroton se joue des défis et des difficultés graphiques, améliorant sans cesse l'efficacité de son trait tout au service de la lisibilité. Un grand classique, à (re)découvrir.

21/07/2003 (modifier)