Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Goutatou et Dorochaux

Note: 2.75/5
(2.75/5 pour 4 avis)

Les aventures humoristiques de deux chats marins


Animalier Chats Marine moderne Pilote

Goutatou et Dorochaux sont les seuls membres de l'équipage du "Beautiful", un drôle de petits bateaux. Ces deux compères, au comportement et language humains, parcourent de curieuses mers et océans. Au cours de leurs voyages, ils vont rencontrer nombre de personnages plus farfelus -si pas plus fous- les uns que les autres.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 1976
Statut histoire Une histoire par tome 4 tomes parus
Couverture de la série Goutatou et Dorochaux

19/10/2006 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Mes premiers contacts marquants avec le journal Pilote ont été (pour les séries humoristiques) avec Tony Laflamme, Norbert et Kari, Achille Talon et "Goutatou et Dorochaux" qui m'a fait tout de suite aimer le graphisme de Mouminoux, dont j'avais apprécié en 1965 Les Disparus de Pol-Croac, déja une Bd animalière dans Pilote, mais un récit sans héros fixe. Ici, avec ces 2 matelots-chats qui naviguent sur un bateau et rencontrent des personnages farfelus, Mouminoux livrait une bande animalière de qualité, annonçant en de légères touches son humour caustique qu'on retrouvera dans Le Goulag, tout en maniant des personnages et un univers encore un peu enfantins. La bande est plus proche de son moineau Rififi, qu'il créera en 1970 dans le journal Tintin. A noter que l'épisode La Puce à l'oreille était titré Une Puce gentille lors de sa publication dans Pilote, c'est ainsi que j'ai découvert la bande en 1968. Je ne sais pas si les albums présentés ici comptent les 5 récits longs vus dans Pilote, mais comme ça a l'air d'être le cas, ne les manquez pas, c'est de la Bd animalière soignée, très différente de celles qu'on voit aujourd'hui.

14/08/2013 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Je n’ai lu que « la puce à l’oreille » mais j’en garde un souvenir on ne peut plus correct. Le dessin humoristique à gros nez de Guy Mouminoux est plutôt sympathique, et très lisible dans sa version en noir et blanc. Quant au scénario, il est assez prévisible mais fait montre d’une certaine fraicheur. L’album se singularise principalement par son verbiage très présent, la majeure partie de la force humoristique de ce récit résidant avant tout dans les dialogues. Pour résumer, c’était pas mal, et à réserver à un public jeune qu’un peu plus de lecture que de coutume ne fait pas fuir.

02/10/2009 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Mon avis ne concerne que le premier tome. J’ai plutôt apprécié ma lecture. La narration est assez verbeuse (un peu comme avec Achille Talon) mais les dialogues ne sont nullement soporifiques. On y relève quelques répliques bien senties et des situations ubuesques où le quiproquo est roi. L’histoire n’a rien d’exceptionnel et la fin est des plus convenue. Mais Goutatou et Dorauchaux sont des personnages attachants. Enfin, Mouminoux arrive, en quelques esquisses, à donner beaucoup d’expressivité à ses personnages. Bref, un album amusant qui fait passer un agréable moment.

07/07/2008 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 2/5

Une série "animalière" qui débute dans l'hebdo Pilote n° 358 du 1er Septembre 1966. Elle s'y termine dans le n° 553 du 11 Juin 1970. J'avoue ne pas trop apprécier, bien que je reconnaisse que cette série est autant humoristique que satirique. Mais ce qui était "mordant et rigolo" à l'époque (ça fait 40 ans) me semble un peu vide et fort bavard... pour ne pas dire grand-chose. Deux "marins" qui parcourent les océans et font des rencontres : oui ; mais ce postulat de départ reste sur une certaine continuité de ton et de style ; le tout dans une mise en page on ne peut plus "standard". Le dessin ?... C'est du Mouminoux ; un trait "simple", vif, qui croque en deux/trois lignes les comportements et états d'âme d'un personnage. Un graphisme, pourtant, qui ne m'attire pas. Comme certaines -mais rares- séries de l'époque, il m'arrivait souvent de paginer -et même de passer outre- les pages relatives à ces histoires. 2 albums brochés ont été édités, en 1976 et 1978. Surprise : deux nouveaux albums "sortent" en 2003 et 2004, mais Dorochaux est devenu Dorochaud (suite au changement d'éditeur ?). Au cas où : les albums sont "signés" Dimitri. Il s'agit en réalité de Mouminoux, l'auteur. Voilà. Peu de choses à dire. Une "petite" série qui ne m'a pas apporté un réel plaisir de lecture.

19/10/2006 (modifier)