Tony Laflamme

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Série humoristique basée sur le seul soldat d'une armée dissoute.


Pilote

La Daltonie, vous connaissez ?... C'est un petit état indépendant de l'Europe Centrale (du moins dans l'esprit de l'auteur). Depuis des années, cette principauté se débat dans d'énormes problèmes financiers. L'armée est même dissoute par manque de crédits. Seul rescapé : Tony Laflamme. Sous les ordres du général (et ministre de la guerre) Klatboum, ce brave soldat a pour mission de veiller sur la tranquillité du prince Gustav, le chef du gouvernement.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1974
Statut histoire Une histoire par tome 6 tomes parus
Couverture de la série Tony Laflamme
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

20/09/2006 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Cette création en 1963 dans Pilote est le second personnage le plus connu de Martial, après Sylvie, family strip un peu vieillot mais rigolo. "Tony Laflamme" connut cependant une carrière relativement brève (seulement 10 récits de 28 planches le plus souvent, et quelques gags en 2 planches jusqu'en 1971). Tony est l'unique soldat de l'armée daltonienne, c'est un garçon gaffeur mais intelligent qui vit dans la minuscule principauté de Daltonie en Europe centrale, capitale Daltonia, centre touristique florissant dont le chef du gouvernement est le prince Gustave, assisté du général Klatboum, ministre de la guerre et chef de l'armée daltonienne, dissoute par manque de crédits. Comme on le voit, Martial se moque gentiment du pouvoir à travers ce petit pays imaginaire, et mêle le gag visuel à l'absurde. Une bande aux indéniables qualités, à la lecture plaisante, mais qui ne fera toutefois pas grimper aux rideaux certains lecteurs qui la découvrent aujourd'hui ; pour moi, c'est différent, je garde une tendresse pour cette bande et le dessin de son auteur, aussi je conçois que ma note est sans doute trop généreuse, mais c'est ainsi. La bande réapparaît en 1974 dans Tintin le temps de 2 aventures : "le Monstre du Volapük" (déja parue dans Pilote en 1965) et "Casque Bleu", récit inédit. Comme dans les autres créations de Martial, telle La Famille Bottafoin, Pilule ou Tutti Frutti, son graphisme toujours très reconnaissable, est pour beaucoup dans la drôlerie de ses personnages.

05/06/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Tony Laflamme est de garde au palais dès le n° 198 de l'hebdo Pilote du 8 Août 1963. Il tourne une dernière fois ses talons dans l'hebdo Tintin n° 66 du 9 Avril 1974. Tony Laflamme ?... Une bonne série humoristique, sans plus, qui va animer les pages de "Pilote" de 1963 à 1971. Trois ans plus tard, on le retrouvera dans "Tintin". Tony ?... C'est de l'humour gentillet, aux gags qui font sourire... mais sans plus. Dommage, car j'aime bien le graphisme de Martial. En quelques traits précis, il vous "contourne" un personnage ou un décor de belle facture. N'empêche, les mimiques, émois et gesticulations de ses "petits bonhommes" restent assez superficiels dans l'esprit des gens. Dommage pour cette série, que l'on oublie petit à petit, car le postulat de départ pouvait prêter à quelque chose de plus "explosif" (une principauté "d'opérette" qui, plongée dans des difficultés financières insurmontables, ne sait plus se payer qu'un seul soldat pour la défendre). Dargaud éditera deux albums cartonnés en 1974 et 1975. La troisième histoire, heureusement, sera éditée par AEMEGBD (c'est-à-dire la revue "Hop !"), sous forme brochée, 22 ans plus tard. Série parfois déridante, sans plus. L'auteur : Martial DURAND, dit Martial, dessinateur-scénariste de nationalité française, né à La Roche-sur-Yon le 19 Février 1925. Un style clair, précis, semi-réaliste. Une grosse production de séries un peu trop méconnues du grand public. Dans ces dernières, j'avoue adorer La famille Bottafoin ; une Saga paysanne qui, elle, me faisait franchement rire.

20/09/2006 (modifier)