Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Les 3 petits cochons

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 6 avis)

"Shalom" et "Salam" sont deux loups très gentils, alors pourquoi leur demander d'aller croquer les trois petits cochons ?... Cette histoire connue de tous devient, avec le scénariste Tarek et le dessinateur Morinière, un conte sur la tolérance qui nous interroge sur nos différences socioculturelles.


Cochons, Porcs et Cie Contes de fées revisités Emmanuel Proust Éditions Les loups

"Shalom" et "Salam" sont deux loups très gentils, alors pourquoi leur demander d'aller croquer les trois petits cochons ?... Cette histoire connue de tous devient, avec le scénariste Tarek et le dessinateur Morinière, un conte sur la tolérance qui nous interroge sur nos différences socioculturelles.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Janvier 2006
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les 3 petits cochons
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

09/02/2006 | Gros Robert
Modifier


Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Voilà une adaptation qui ne manque pas d’originalité ! Moi qui m’attendais à une énième adaptation de conte sans saveur, j’avoue avoir été agréablement surpris par celle-ci. Loin de chercher à coller au conte original, Tarek nous a concocté une drôle d’histoire sur fond de tolérance et de religion, avec un humour qui fonctionne plutôt bien comme fil d’Ariane. Si les clins d’œil partent un peu dans tous les sens, le travail fait sur l’originalité de la narration et d’implication du lecteur permet à cette BD de sortir du lot. Du coup, on se prend à chercher dans les cases les petits détails et références plus discrètes qui font la richesse de ces BD. Côté dessin et mise en page, Aurélien Morinière garde le coup de patte que j’avais apprécié dans la série « Les Aventures d'Irial ». Les couleurs apposées par Svart ne sont pas en restent et donnent à l’ensemble sa cohérence et cette ambiance de « conte de fées » déjanté. Au final, une vrai bonne surprise que cette BD qui dépoussière de façon audacieuse un classique de nos lectures, et ce, sans se casser la gueule comme c’est malheureusement trop souvent le cas dans ce genre d’exercice. Un cocktail frais et réussi, à déguster sans modération !

12/05/2010 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Ah tiens, voilà le premier des détournements de contes par l'équipe gagnante Tarek-Morinière-Svart. Dès le début cela a bien fonctionné, chacun trouvant ses marques dans ce créneau. D'abord Svart dans son exercice de détournement, avec le magicien comme alter ego de papier, et moteur pour faire avancer l'histoire. Sans ce magicien, il n'y aurait pas le second degré qui emmène ce conte sur d'autres territoires que celui de l'aimable parodie. Au crayon, Aurélien Morinière nous propose des animaux très léchés, fort réussis, et un découpage aux petits oignons. Son compère Svart fait du beau travail aux couleurs, installant de belles ambiances, un peu sombres par moments. La couverture est très jolie. Un détournement de conte qui ne prend pas les lecteurs (même jeunes) pour des idiots, une découverte intéressante, un joli dessin : un bon moment de lecture en perspective.

05/09/2009 (modifier)
Par Miranda
Note: 3/5
L'avatar du posteur Miranda

Voici une adaptation franchement originale du conte des trois petits cochons. Tarek lui apporte un souffle nouveau et change juste ce qu'il faut pour lui donner un ton actuel qui puisse être lu par un très large public. Une excellente idée que d'avoir pris deux loups, l'un musulman et l'autre juif, envoyés par un conteur tenir leurs rôles de grands méchants loups. Mais ceux-ci tiennent plus de sympathiques philosophes que de méchants carnivores, rien ne se passera donc comme prévu. Par contre ce qui m'a réellement gênée jusqu'à me gâcher passablement mon plaisir de lecture ce sont les moments où l'auteur s'adresse au lecteur, une fois ça va, deux fois passe encore, mais au-delà ça devient vraiment pénible et ici l'exercice est répété à l'excès. Le dessin d'Aurélien Morinière est superbe comme d'habitude avec ses personnages super expressifs. Ses bds pour enfants - et grands aussi - sont toujours réussies, bien que je préfère les couleurs des "Aventures d'Irial" qui sont faites par lui.

24/08/2009 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Tarek reprend l’essence du conte des "trois petits cochons" pour en fournir sa version toute personnelle et libre qu’elle soit. Le loup originel se dédouble en deux, Shalom et Salam, pour qui leur religion respective (juive et musulmane) leur interdit de manger du porc. Ce qui n’est pas sans poser de difficultés au conteur qui souhaite restituer la véritable histoire des trois petits cochons . . . Une entrée en la matière intéressante qui donne un petit coup de dépoussiérage à ce conte en faisant preuve d’un certain dynamisme et d’une belle inventivité. Les dessins de Morinière sont sympathiques, à mi-chemin entre le réalisme et le cartoon, avec des couleurs assez vives (sans doute trop vive diront certains). Que ceux qui seraient outrés par une adaptation libre d’un des contes les plus connus passent leur chemin, ils ne trouveront pas leur compte (conte ?) dans cette bd au demeurant très recommandable pour les autres dont je fais partie.

01/11/2006 (modifier)
Par Chelmi
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Chelmi

"Les trois petits cochons", la véritable histoire… Tarek, nous raconte l’histoire des 3 petits cochons d’une façon décalée, drôle, déjanté et même un peu déroutante. Cette bd destinée aux enfants est tout de même assez raffinée et je ne suis pas sûr que les plus jeunes pourront tout apprécier. Il y a clairement plusieurs degrés de lecture. Au-delà de l’histoire et des jeux de mots, on trouve un message de tolérance et de respect des différences (qui colle à l’actualité). Ça peut paraître un peu trop moraliste mais pour faire passer le message à nos petits chérubins, il faut mettre en évidence un peu plus que nécessaire. Les dessins de Morinière sont très sympas. Ils sont simples et efficaces (exactement ce qu’il faut pour une BD jeunesse) mais aussi original dans un style démarqué des sentiers battus. Les couleurs de Svart collent bien aux illustrations. Elles sont quelques fois sombres mais pas glauques, ce qui accentue (je trouve) ce côté engagé de la BD. La forêt est magnifique.

21/02/2006 (modifier)

Ce qui frappe avant tout, et ce dès la couverture, c'est la finesse du dessin, les belles couleurs, et les personnages typés. Ensuite et c'est l'essentiel, le récit est adapté aux enfants, sans tomber dans la facilité ou la complexité hors de portée des petits. La tolérance et le bon sens sont de mise, de même qu'un humour parfois piquant, notamment le moyen que trouve le loup pour faire sortir les cochons de la maison. Enfin le détournement du compte fait que l'on est souvent pris à contre-pied (c'est le but), et tout cela donne une grande fraîcheur et originalité à l'ensemble. P.S : à l'avis de Coleman ; il faudrait quand même arrêter de raconter n'importe quoi, cet avis n'est pas crédible une seconde et ne mérite pas de rester ici . En effet, on peut aimer ou pas, mais on ne peut nier le savoir-faire technique de la colorisation, de la mise en volume.Svart est considéré par la profession comme un des meilleurs coloristes informatique.

09/02/2006 (modifier)