Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Malédiction de Zener

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 6 avis)

25 cartes. 5 symboles. Des possibilités infinies. Malheur à celle qui saura les lire.


Jeux de cartes

Sybille est une jeune femme visiblement amoureuse de son professeur de parapsychologie. Pour aller jusqu'au bout de son attrait pour ce prof, elle s'inscrit dans une étrange expérience qui la déstabilise sur le plan psychologique. Le professeur Zenner, qui finit par succomber aux avances de la jeune femme, n'est pas en train de jouer un drôle de jeu avec elle ?

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2004
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série La Malédiction de Zener
Les notes (6)
Cliquez pour lire les avis

25/11/2004 | sagera
Modifier


Par McClure
Note: 2/5

Voila une série qui ne me restera pas impérissable. Le duo Grangé Adamov nous livre une histoire d'espionnage teintée de SF dans une époque bien choisie, celle de la grandeur de l'URSS et du bloc de l'Est, à l'aube des luttes de 68, de la guerre du Vietnam etc.... Si le démarrage est prometteur et si j'ai accroché rapidement à cette étudiante cobaye d'un prof de sciences qui va se révéler la marionnette de puissances "rouges" en quête de surhommes (domination du monde et toussa), j'ai eu l'impression au fil des 3 tomes que ça tourne à vide à partir d'un certain moment. Notre Sybille va voyager de Paris à Moscou puis dans les steppes mongoles et son centre secret, passer de la fission (fusion) atomique au shamanisme et être l'objet de scientifiques bras cassés. Ca saute du coq à l'âne, la fin est absconse, bref, on a l'impression d'avoir lu un truc qui n'est pas scénarisé, on ne sais pas où l'auteur a voulu en venir (le savait il lui même). Le dessin est un peu désuet, il semble par endroit figé et n'apporte pas le dynamisme qu'il manque au scénario. Dommage car il y a des ingrédients sympa mais une fois la trilogie terminée, tout ça pour ça!

27/06/2016 (modifier)
Par Ems
Note: 3/5

Après la lecture des 2 premiers tomes. Cette série m'a plu sur beaucoup de points et principalement sur le scénario vivant, relativement original et captivant. Après avoir reposé le tome 2, j'aurais bien continué sur la lancée. J'espère que la suite verra le jour car j'ai vraiment ressenti du plaisir à la lecture, du potentiel dans le scénario et l'envie de poursuivre l'aventure. Ce n'est pas la BD parfaite mais elle est bigrement efficace, en tout cas à mes yeux. A découvrir. Je ne reste qu'à 3/5 mais s'il y a une suite de même niveau, je passerai à 4/5. Pour couper la poire en deux, cette série vaut un bon 3.5/5.

08/09/2008 (modifier)

Une BD mêlant paranormal et espionnage dans le contexte de la guerre froide, voilà qui pouvait être prometteur. Je n'ai jamais lu de romans de Jean-Christophe Grangé (juste vu quelques adaptations ciné lamentables) et pour tout dire n'avait pas fait le rapprochement au début avec le romancier. Il ne me donne pas l'impression d'être un grand conteur mais plutôt un type qui a du métier. Son scénario n'a rien de transcendant mais il reste agréable dans le genre série B. Mais je suis assez réservé pour le second tome qui, curieusement, dévie de l'histoire de Sybille et du TK 15 pour raconter cette histoire d'embaumeurs de Lénine plutôt hors sujet et inutile, si ce n'est pour Grangé de donner à son héroïne le temps d'enfanter. On se retrouve donc avec un premier tome d'exposition et un second de transition. Difficile de passionner le lecteur avec ce genre de procédé. Il faudra apparemment attendre le tome 3 pour enfin arriver au coeur de l'intrigue, que je n'attends pas avec une impatience irrépressible, il faut l'avouer. Les personnages, quant à eux, ne sont guère sympathiques - excepté Sybille - et ils pourraient disparaître à tout moment sans que le lecteur ne s'en émeuve le moins du monde. Quant au dessin, il est passable mais n'a rien d'exceptionnel. Correct pour les plans rapprochés, il devient par contre assez brouillon pour les plans d'ensemble. Enfin, le texte de quatrième de couverture ("25 cartes. 5 symboles. Des possibilités infinies. Malheur à celle qui saura les lire") me laisse perplexe car il suggère une BD où les cartes jouent un rôle important (comme dans les séries Capricorne et Arcanes) alors que ce n'est manifestement pas le cas. Une série décidément bien curieuse, qui me fait osciller entre le "bof, sans plus" et le "pas mal". Mais comme ça se laisse lire sans ennui, j'opterai pour 3 étoiles.

12/06/2008 (modifier)
Par Kalish
Note: 2/5

Etant un grand fan de Grangé en tant qu'écrivain je me suis précipité sur cette série alléchante (Adamov n'étant pas le dernier des manchots). Malheureusement l'auteur a plus ou moins adapté celui de ses ouvrages que j'ai le moins aimé (Le concile de pierre ). De plus le dessin de Philippe Adamov, très adapté dans les univers glauque des Eaux de Mortelune ou de L'Impératrice rouge, reste ici beaucoup trop statique. Quand on connaît l'auteur et sa virtuosité lorsqu'il s'agit d'un roman, on se dit que le dessinateur aura du mal à le suivre dans une scène de course-poursuite ou de corps à corps. Fait qui se confirme d'ailleurs dans le tome deux ; l'histoire commence à avancer mais très mollement. Comme pour les adaptations cinéma donc (trois énormes navets, il faut bien le dire), préférez ses romans qui se laissent lire d'une traite même pour les bdvores simples d'esprit que nous sommes.

05/06/2007 (modifier)
Par Snivel
Note: 3/5

Mouais, je suis du même avis que Sagera : J'ai pas trop accroché, sans doute les dessins effectivement. Le scénario a l'air assez intéressant, mais à l'instar de ses romans, Grangé aime posé son petit monde avant de plonger profondément dans l'action et l'intrigue => Le tome 2 est selon moi susceptible de faire remonter mon avis :) !

16/12/2004 (modifier)
Par sagera
Note: 3/5

Même si le thème est intéressant, je n'ai pas trop accroché. Le graphisme y est sans doute pour beaucoup. Je l'ai en effet trouvé figé, parfois maladroit et qui plus est, desservi par une mise en couleur laborieuse. Cela dit, je vais quand même essayer de suivre cette aventure lors du tome 2, histoire de voir si les choses évoluent dans le bon sens. Mais bon, ce premier album s'il mérite une lecture dans une bibliothèque, ne vaut pas forcément le coup d'être acheté... Mais, que cette remarque purement subjective, ne dégoûte pas les volontaires à l'achat.

25/11/2004 (modifier)