Vicieux comme un gosse

Note: 1.33/5
(1.33/5 pour 3 avis)

De petites histoires sur le thème de la méchanceté des enfants.


Collectif Enfance(s)

Une vingtaine d'histoires en noir et blanc composent ce petit recueil. De jeunes auteurs pour la plupart totalement inconnus racontent des souvenirs d'enfance autour du thème "les enfants peuvent être très cruels, parfois".

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 2002
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Vicieux comme un gosse
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

30/09/2002 | Cassidy
Modifier


Par Spooky
Note: 1/5
L'avatar du posteur Spooky

L'idée de départ aurait pu être intéressante, si elle avait donné lieu à des résultats originaux. Mais là, les histoires sont d'une banalité et d'une mièvrerie assez affligeantes. De plus, les dessins sont plutôt maladroits. A croire que ceux qui racontent ces cruautés d'enfance ont l'âge correspondant. Cependant, quelques-uns ont un trait prometteur, et d'autres, comme Mattt Konture, ont réussi à publier des albums. Mais l'ensemble est largement dispensable.

28/11/2004 (modifier)
Par fourmi
Note: 2/5

Franchement décue par cette petite anthologie. Même si quelques histoires vous arrachent un sourire, l'ensemble est plutôt ennuyeux, sans intérêt. Les illustrations, bin on accroche ou pas suivant les illustrateurs mais bon ... A lire en librairie ou en bibliothèque pour les curieux.

23/10/2002 (modifier)
Par Cassidy
Note: 1/5

Un condensé de ce que la BD dite "indépendante" peut offrir de pire. Niveau dessins, au mieux c'est pas mal, mais visiblement copié sur le style d'auteurs plus connus (Baudoin, Kilofer ou Charb entre autres), et au pire c'est atroce sous prétexte de faire amateur/trash/improvisé. Niveau scénarios, aucune originalité : le thème choisi est bateau (c'est pas parce que les enfants sont souvent représentés comme de petits anges adorables qu'il n'y a pas déjà eu des milliards de BD/romans/films sur le thème "les enfants sont de petits salopiots infâmes quand ils s'y mettent") et les histoires, à base d'humiliations dans la cour de récré, de moqueries méchantes, de farces idiotes et d'insectes aux pattes arrachées, ont toutes été déjà vues ailleurs, et souvent. Une ou deux BD surnagent, mais sur plus de vingt, c'est bien peu...

30/09/2002 (modifier)