Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Les Chansons de Mr Eddy

Note: 2.86/5
(2.86/5 pour 7 avis)

Les chansons d'Eddy Mitchell en BD...


Chansons en BD Collectif Giraud-Moebius Gobelins, l'École de l'Image Hommages collectifs Jijé Musique

Une sélection des meilleures chansons d'Eddy Mitchell sera ainsi illustrée par des auteurs venus de tous horizons... "Nashville" ou "Belleville" sera mise en images par Jean-Claude Mezières; "Pas de Boogie Woogie" par Jean-Marie Maester; "Happy Birthday Rock'n Roll" par Olivier Vatine; La Dernière Séance par Christian Rossi; "Pauvre Baby Doll" par Enrico Marini; Rio Grande par Philippe Buchet et bien d'autres encore...

Scénaristes
Auteur oeuvre originale
Dessinateurs
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 2003
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Les Chansons de Mr Eddy

03/10/2003 | dut
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Je n'irai pas jusqu'à dire que je suis un fan total d'Eddy Mitchell, mais comme je suis plutôt Hallyday, qu'ils sont 2 vieux potes et qu'Eddy est un fan de westerns et de vieux ciné hollywoodien, je ne peux qu'avoir de l'affection pour ce gars très cultivé et intelligent, qui écrit tous ses textes. Respect quoi.. Je possède même plusieurs vinyles, et je l'ai vu sur scène 3 fois, il ne dégage pas la même aura que Johnny, mais c'est toujours impeccable, et surtout ses chansons sont excellentes (du moins les grandes, parce que je n'ai pas suivi ses dernières). D'ailleurs si on s'amuse à décortiquer ses textes, on s'aperçoit qu'ils sont presque toujours forgés sur son amour de la culture américaine des années 50 et 60, directement inspirées par le ciné, comme la Dernière Séance, le Blues du Blanc, Nashville ou Belleville, Couleur Menthe à l'eau... Quand ce n'est pas le cas, ses chansons sont des tranches de vie sur fond de crise (Il ne rentre pas ce soir, Sur la route de Memphis, la Fille du motel, Tu peux préparer le café noir...) mais souvent aussi inspirées d'un mode de vie ricain qu'il aime, celui de l'Ouest et des grands espaces (Rio Grande, le Vieil Indien et le western show...) ou celui du rock n'roll (Et la voix d'Elvis, Happy birthday rock n'roll...). Et surtout, ce qui est important et flagrant chez lui, ses chansons sont toujours construites comme de véritables petits scénarios. Il n'est donc pas étonnant que ce type de chansons se prêtent très bien à être illustrées en BD. Maintenant, ce genre d'exercice génère forcément un résultat inégal ; on préférera tel ou tel dessinateur, telle ou telle transposition, tel ou tel choix de chanson, mais l'intention est bonne et m'a bien diverti ; personnellement, j'ai bien aimé la vision justement très ciné de Meynet et son dessin sexy sur Vieille Canaille (qui à l'origine est une chanson de Gainsbourg reprise par Eddy et qu'il a chanté en duo avec Gainsbourg). Je crois que le fait d'aimer l'artiste joue beaucoup dans l'appréciation de ce genre d'album, et je n'irai pas m'intéresser aux chansons de certains autres que je n'aime pas. Je regrette quand même que certains standards de Mitchell ne soient pas préférés aux chansons de l'album " Frenchy " (que je connais mal, mais qui est loin d'être son meilleur). Mais le plus intéressant finalement, c'est de retrouver une floppée de grands dessinateurs comme Dany, Marini, Rossi ou Vatine... se prêter à ce jeu rigolo, ça doit bien les changer de leurs univers habituels. Et comme dirait Eddy : "Faut m'garder et m'emporter, j'suis pas périssable, juste bon à consommer".

20/10/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Mon avis est très proche de celui de Kael mais je donne ma note en pensant aux fans d'Eddy Mitchell qui peuvent trouver cet album très bien. En ce qui me concerne, je connais très vaguement ses chansons et les voir mises en image ne me fait ni chaud ni froid. Le dessin de certaines de ces adaptations est plutôt sympa, mais dans l'ensemble aucun dessin ne m'a vraiment sauté aux yeux dans cet album. De même, la plupart des histoires m'ont semble n'être rien de plus qu'une retranscription mot pour mot des paroles des chansons; elles n'apportaient rien de plus, rien de nouveau. Alors à part la fin de "J'aime les interdits" et l'ensemble de "Pas de Boogie-Woogie" (dont j'ai trouvé l'adaptation par Maester hilarante), je n'ai guère vu d'interêt à ces adaptations. Mais je peux comprendre qu'un fan puisse trouver ça bien car le travail est ici de qualité tant au niveau du dessin, que de la sincérité des adaptations et de la qualité physique même de l'album qui est un joli objet.

06/12/2004 (modifier)
Par Kael
Note: 2/5

Eddy Mitchell ne fait pas partie des auteurs que j'appécie particulièrement. Pourtant, je voulais savoir comment on pouvait mettre ses chansons en BD, certaines étant tout de même plutôt agréables. Dans l'ensemble c'est un peu moyen forcément, c'est avant tout pour les amateurs d'Eddy, parce que moi je connaissais pas la moitié des chansons illustrées dans cet album. Mais il y a quand même UNE histoire indispensable : "Pas de Boogie Woogie" par Maester. C'est juste génial :) Sinon, on peut aussi remarquer les interventions de Meynet, Buchet, et Hérenguel, pas pour la chanson mais plutôt pour le plaisir de les voir dans un style différent :) Moui, c'est pour moi le seul intérêt de ce bouquin : voir quelques planches d'auteurs dont j'apprécie le travail, le reste ne m'intéresse pas vraiment finalement.

24/10/2004 (modifier)

J'ai lu cet album sans connaître la plupart de mélodies de chanson de Eddy Mitchell (je ne connais que "Sur la route 66" et "Pas de Boogie Woogie"), ce manque de connaissances ne m'a pas gêné, mais je pense que j'aurais plus apprécié en écoutant la musique. Les travaux des auteurs sont globalement bons, j'ai bien aimé en particulier les histoires d’ Herenguel, de Maëster (très drôle) et de Kéramidas (dessins magnifiques). Un bon album, reposant sans prise de tête.

05/03/2004 (modifier)
Par Cassidy
Note: 3/5

Au risque de passer pour un ringard (mais au moins ça me changera des fois où je passe pour un c*nnard), moi j'avoue, je suis fan d'Eddy Mitchell, et j'étais assez curieux à l'idée de voir transposé en BD son univers mélancolique, humoristique, nostalgique, romantique... Le résultat n'est pas exceptionnel mais pas désagréable... On pourra regretter qu'un tiers des chansons adaptées proviennent de son dernier album en date, "Frenchy", qui n'est pas son meilleur, tandis que des titres plus anciens comme "Alice", "Le Blues du Blanc" ou "Sur la route de Memphis" sont absents. Néanmoins, cette déception est un peu gommée par le fait que les adaptations de "Frenchy" sont assez réussies. Dans l'ensemble, aucune de ces mini-BD n'est réellement géniale (mais il fallait s'y attendre, c'est le genre qui veut ça) mais aucune n'est complètement médiocre non plus. Certaines sont quand même franchement bien réussies (le "Pas de Boogie-Woogie" de Maëster vaut son pesant de cacahuètes), mais d'autres un peu à côté de la plaque ("Le Dernière Séance", chanson assez tristounette, est traitée sur un mode humoristique ; "Le Cimetière des éléphants" n'a pas grand rapport avec la chanson même si son graphisme est marrant). Bref voilà, y a du bien, du moins bien, comme toujours avec les albums collectifs. A moins d'être fan d'Eddy Mitchell et/ou des auteurs présents, reconnaissons que vous risquez de ne pas trouver grand intérêt à cette BD ; moi qui apprécie Monsieur Eddy, j'avoue que je la trouve "Pas mal" comme on dit sur BDThèque.

02/03/2004 (modifier)

Personnellement, j'ai bien aimé cet album. Ne connaisant pas vraiment tous les dessinateurs ayant colaboré à cet album, je n'ai pas lu toutes ces chansons illustrées de la même manière, mais je trouve que d'avoir mélangé des auteurs de différentes génération est une bonne chose. "Les chansons de Mr eddy" est tout de même à lire et à écouter!

10/01/2004 (modifier)
Par dut
Note: 3/5

Pour qui aime Eddy Mitchell, j'aurais tendance à dire : cet album est indispensable ! Pour les autres, dont je fais partie, c'est à lire quand même ! Certaines chansons/histoires sont vraiment magnifiques ! (Dans le texte, et dans la réalisation...) Je pense à "couleur menthe à l'eau" déjà magnifique comme chanson mais aussi magnifiquement illustré par Dany... Mais le summum, c'est Maëster qui reprend la chanson "Pas de Boogie Woogie"... J'avais un sourire grand comme ca ! :) Mes bien chers frères... Mes bien chères soeur... reprenez avec moi en coeur ! : Pas de Boogie Woogie avant de faire vos prières le soir ! :)

03/10/2003 (modifier)