Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Taranis

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 4 avis)

Après la défaite de Vercingetorix, Taranis, le fils de la gaule reprend le flambeau de la résistance.


Au temps de Rome et de l'Empire Romain Auteurs espagnols Pif Gadget

Après la défaite de Vercingetorix, Taranis, le fils de la gaule reprend le flambeau de la résistance. IL s'agit d'histoires courtes en une douzaine de pages : Taranis sauve des compagnons, sabote, vole au secours des opprimés et il a bon coeur. Il a des compagnons comme robin des bois et Barberouge et il gagne toujours à la fin. Taranis gagne toujours à la fin.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Avril 1980
Statut histoire Histoires courtes 2 tomes parus
Couverture de la série Taranis

L'avatar du posteur Agecanonix

Ancien "forçat" de la BD, Marcello a dû à une époque où celle-ci n'était pas encore prise au sérieux, travailler énormément pour bien vivre. Dans les années 50, il oeuvrait pour les petits formats dont la plus importante bande qu'il dessinera sera "Rin-Tin-Tin" pour Sagédition. De cette époque, il a gardé une cadence d'exécution rapide mais efficace. "Taranis" est une création de 1976 dans Pif-Gadget en récits complets de 10 planches (J. Ollivier et V. Mora au scénario). C'est une bande très sympathique et de qualité sur la lutte d'un jeune Gaulois contre le joug romain, après la reddition de Vercingétorix. Un thème rarement exploité en BD réaliste à l'époque qui décrit avec sérieux cette période de la Gaule qui va devenir romanisée. Hélas, cette création sera victime du succès des autres séries de Marcello, elle ne connaîtra que 10 récits et 2 éditions en albums. Marcello menait de front l'adaptation de la série TV "Amicalement Vôtre" (une des rares bonnes adaptations dans le genre), Tarao l'enfant sauvage (petite série préhistorique assez réussie) et bien-sûr Docteur Justice, le tout dans Pif-Gadget, sans compter sa participation aux BD éducatives chez Larousse. Taranis fut donc abandonné, mais ça reste une oeuvre intéressante, les albums peuvent se trouver en occasion (perso, je les ai déniché en bon état lors d'un grand vide-grenier à Bordeaux).

17/06/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Taranis ?… son histoire commence où finit celle de Vercingétorix. Ce jeune gaulois décide en effet de reprendre la lutte et –avec l’aide de fidèles compagnons- de libérer le pays de l’occupant romain. Pas mal, car les auteurs donnent une vision assez réaliste de ce qu’a été cette conquête de la Gaule et des combats de ses habitants contre l’envahisseur. Bon, c’est vrai, c’est assez convenu mais l’ensemble est bien agréable de lecture car il présente une bonne homogénéité entre l’Histoire, les aventures vécues et les sentiments des divers intervenants. Ces aventures dynamiques sont bien mises en images par le trait réaliste de Marcello qui crée des personnages attachants que l’on se plaît à suivre. Tout ça pour ?… une bonne série, plaisante par ses développements et qui eut un notable succès dans « Pif Gadget » où elle fut éditée dès 1976. Assez longue série aussi car elle dura, sous forme de récits complets, jusqu’en 1982. Déjà oubliée de beaucoup elle mérite quand même l’attention de par le soin apporté tant aux divers scénarios qu’au graphisme.

19/01/2009 (modifier)
Par Nijal
Note: 3/5

Taranis! Je l'avais complètement oublié celui-là! Mais maintenant je me souviens, j'ai dû les lire quand j'étais très jeune! Et si ma mémoire ne défaille pas, c'est un très bon souvenir! Je pense que je relirai volontiers cette BD rien que pour satisfaire ma nostalgie, retrouver un style de dessin délicieusement rétro, et se détendre devant une sacrée histoire!

03/05/2005 (modifier)

le dessinateur Marcello est un de mes plus beaux souvenirs de bd d'enfance. Comme dans doc justice ou ses autres séries, il fait sortir ses personnages des cadres et imprime un dynamisme académique des plus séduisants, ,tout en poses évocatrices. Ca vous emporte, ça. Si quelqu'un pouvait me dire où trouver des originaux, je suis preneur.

16/07/2003 (modifier)