Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Agata

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Au cœur de la mafia des années 1930 sur la côte Est des Etats-Unis


1930 - 1938 : De la Grande Dépression aux prémisces de la Seconde Guerre Mondiale Ecole Emile Cohl Gangsters New York [USA] - Middle West [USA] - Nord Est

« Lucky Luciano avait tous les pouvoirs... Sauf celui de se faire aimer. » Ellis Island, 1931. Agata Lietewski, une jeune polonaise de 19 ans, en fuite après avoir avortée clandestinement, immigre aux États-Unis et trouve refuge chez son oncle américain, au cœur du quartier polonais de Jackowo, à Chicago. Prête à démarrer une nouvelle vie tranquille, sa vie bascule alors que les principales bandes rivales de la côte Est s’affrontent dans une guerre de territoire sans merci. Kidnappée, son chemin croisera, malgré elle, celui de Lucky Luciano, alors chef de la mafia italienne et le gangster le plus puissant du pays depuis l’arrestation d’Al Capone… Période d’immigration massive, de grand banditisme et de profondes transformations économiques et sociales, l’Amérique de la grande dépression est un moment intense de l’Histoire qui a toujours fasciné les créateurs, construisant au fil du temps une mythologie à la puissance iconique rare, du pont de Brooklin dans Il était une fois en Amérique aux photographies de Walker Evans, en passant par la naissance du swing et les règlements de comptes entre mafieux sur fond de prohibition. Olivier Berlion s’inscrit dans cette lignée à travers ce grand drame inspiré de faits réels, quelque part entre The Immigrant et Les Incorruptibles. (Site éditeur, et quatrième de couverture)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Janvier 2019
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Moins de 2 ans
Couverture de la série Agata
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

18/07/2019 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Olivier Berlion a déjà publié pas mal de séries policières, c’est une sorte de spécialiste du genre. Ici, il mélange – plutôt bien je dois dire – des faits et des acteurs réels et des créatures de son cru. L’intrigue a pour cadre le début des années 1930, aux Etats-Unis, lors de la grande dépression, alors que F. D. Roosevelt va accéder au pouvoir pour un certain temps. Nous naviguons pour le moment entre New-York et Chicago. Nous suivons l’arrivée d’une – très belle – jeune femme, qui a fui la Pologne (l’Agata qui donne son titre à la série et qui est donc promise à un premier rôle), mais aussi l’accession au « pouvoir » au sommet du syndicat des familles mafieuses de la côte Est de Lucky Luciano, la fin de ce premier tome semblant mettre indirectement en relation ces deux personnages (déjà réunis sur la couverture). C’est un tome d’exposition, plutôt bien fichu – même si c’est parfois un peu long (je ne sais pas en combien de tomes la série sera déclinée – je l’espère pas trop !). Rien d’extraordinaire ni de très original, mais les amateurs de cet univers mafieux des années 1930 y trouveront leur compte, c’est du bon travail. D’autant plus que le dessin d’olivier Berlion est plutôt bon (ce que confirme un carnet graphique placé en fin d'album). A voir ce que cela donnera pour la suite.

18/07/2019 (modifier)