Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Indians !

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

"Vendre la terre ? Et pourquoi pas vendre l'air, les nuages et la grande mer ? Est-ce que le Grand Esprit ne les a pas créés pour que tous ses enfants en profitent ?"


Auteurs suisses École européenne supérieure de l'image Ecole Pivaut, Nantes Hurons, Iroquois et autres Indiens des forêts de l'Est de l'Amérique du nord. Indiens d'amérique du nord Les Apaches Les Séminoles Navajos, Hopis et Zunis Nouveautés BD, comics et manga Sioux et Cheyennes

Le parcours sauvage et violent de l'aigle sacré des Indiens pendant la conquête de l'Ouest. Un western qui sent la poudre et la boue... En seize histoires, Indians retrace de 1540 à 1889 les épisodes sombres de la conquête de l'Ouest. Quatre siècles de colonisation qui vont mener, entre les massacres et les maladies propagées par les colons, à un génocide qui n'a jamais porté officiellement ce nom mais qui décima 14 millions d'Amérindiens. Décrivant la face cachée du rêve américain, Indians est un vibrant hommage aux peuples autochtones opprimés...

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Novembre 2022
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an

Couverture de la série Indians ! © Bamboo 2022
Les notes
Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

16/11/2022 | Cacal69
Modifier


Par Cacal69
Note: 4/5
L'avatar du posteur Cacal69

Un album dont j'attendais la sortie depuis quelques mois. J'ai toujours choisi d'être sioux, apache ou comanche lorsque petit, je jouais aux cowboys et aux indiens. J'ai une certaine fascination pour ces peuples d'Amérique du Nord. Tiburce Oger reprend la même recette que pour Go West young man, il est à la baguette et il s'est entouré de dessinateurs talentueux. Certains, déjà des habitués au genre western et d'autres, dont c'est une première (Mathieu Lauffray et Laurent Hirn). Un album qui fait voyager dans toute l'Amérique du Nord et qui retrace la lente extermination des amérindiens de 1540 à 1889. Oger à su intégrer dans ces seize petites histoires des personnages et des faits réels, ce qui donne plus de poids au récit. Car ce n'est pas seulement un western, c'est aussi une chronique historique qui prend forme dans ces seize chapitres. La rencontre de deux peuples que tout oppose. Ici, pas de montre à gousset pour fil conducteur, l'aigle sacré des indiens tient ce rôle. Une narration maîtrisée, on suit chronologiquement le déclin de ces peuples autochtones. Certains personnages ou leurs descendants seront présents dans plusieurs histoires, des bons et/ou des salauds, mais pas de manichéisme. Les faits, rien que les faits et ils sont sans équivoques. Quand ce génocide sera-t-il reconnu ? Graphiquement, il y en a pour tous les goûts, chaque dessinateur apporte sa touche personnelle, tout en gardant une certaine homogénéité. En cadeau, la présence de Derib. Et que dire de la couverture avec ce fier indien au premier plan et l'ombre malveillante de l'homme blanc au second plan. Sans oublier l'aigle sacré. Tout est dit. Magnifique. J'ai passé un excellent moment. Et vous ?

16/11/2022 (modifier)