Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Goodnight paradise

Note: 4/5
(4/5 pour 7 avis)

Un polar palpitant qui explore les recoins les plus sombres de la société moderne.


Auteurs italiens Les meilleurs comics Les SDF Los Angeles One-shots, le best-of [USA] - Côte Ouest

Quand Eddie, un sans-abri de Venice Beach, découvre le cadavre d'une jeune fugeuse, il décide de retrouver les coupables. Il semble être le seul à se soucier de cet assassinat et à vouloir vraiment résoudre l'affaire. Son enquête l'amène à déterrer les secrets les plus noirs de la ville.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Avril 2021
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Goodnight paradise

11/07/2021 | Yann135
Modifier


Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Vraiment pas mal ce polar qui se distingue par son héros anticonformiste et un background de fond très interessant. Pourtant je n'arrive pas à lui mettre 4/5, sans pouvoir l'expliquer complètement. Le début est prenant, l'univers est original. On débarque dans les bas fonds de Venice Beach au milieu des clochards. Immédiatement cet album prend une dimension sociale interessante, qui ne va pas se démentir tout au long du récit. On est face à la dure réalité de leur quotidien, qui se résume à trouver un coin de trottoir peinard pour dormir, et passer la journée à chercher leur came ou leurs bières du jour. C'est au milieu de cette population qu'on se lie vite avec Eddy le héros, et qu'on se prend d'affection pour lui. De ce point de vue, tout bon. La découverte d'un cadavre au fond d'une poubelle fait rentrer cette histoire dans le polar. Eddy va mener l'enquête et on va le suivre dans sa recherche de la vérité. Là aussi c'est original que notre enquêteur ne soit pas un flic. L'histoire et ses investigations progressent en lien avec les autres marginaux de son milieu, auprès de qui il va remonter la piste. Cela s'inscrit pleinement dans le background social suscité et ça fonctionne bien. Ce qui a moins fonctionné à mes yeux ? Difficile à dire. Peut être une ou deux longueurs dans la deuxième moitié de l'enquête, une fois que le "réseau" autour du crime est établi. Il nous reste à savoir si c'est les gros bonnets ou les hommes de main qui ont commis le crime, mais finalement c'est pas le plus important. En tout cas ça ne génère pas un suspens de fou, ceux qui font que j'adore lire des polars. Le dessin ne m'a pas intégralement convaincu non plus. C'est inégal,… (lire plus)

02/12/2021 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Moi qui ne suis pas amateur de thriller, j'ai été réellement accroché par celui-ci. Il se démarque par une vraie originalité dans son personnage principal qui n'a strictement rien d'un enquêteur classique : c'est un SDF alcoolique et paumé errant dans les rues et sur la plage de Venice Beach. Quand il découvre par hasard dans une poubelle le cadavre d'une pauvre fille qu'il avait croisée quelques temps plus tôt, il est encore plus perdu mais, avec deux pas en avant et trois pas en arrière, la curiosité et une drôle de motivation qu'il ne s'explique même pas, il va essayer de comprendre ce qu'il s'est passé et voir s'il ne peut pas essayer de faire un peu de bien autour de lui. Différents facteurs m'ont fait aimer ce comics. D'abord il y a la plongée dans les bas-fonds des différents quartiers de Los Angeles, dont certains lieux où je suis allé soit personnellement, soit dans la version virtuelle de GTA V. C'est très bien rendu et on aperçoit là l'envers du décor des plages californiennes ainsi que la vie de la communauté SDF qui s'y est installée. Ensuite il y a ce personnage et sa communauté qui sont intéressants et très crédibles. Que ce soit eux qui soient ainsi impliqués dans cette drôle d'enquête, avec autant de réalisme, ça permet un récit qui sort des sentiers battus et des clichés. J'aime surtout la grande humanité qui s'en dégage, avec des personnages qu'au premier abord on trouverait soit repoussants soit détestables, mais presque tous se révèlent finalement très humains, avec des motivations compréhensibles et surtout pas manichéennes, presque attachants malgré les crimes que certains ont pu commettre. Et c'est l'empathie du héros qui permet de les révéler car n'ayant plus rien à perdre il n'hésite pas à aller à l'encontre… (lire plus)

16/11/2021 (modifier)
Par doumé
Note: 4/5
L'avatar du posteur doumé

Une plongée dans le monde des sans-abris à Los Angeles. Les auteurs, le scénariste comme le dessinateur ne nous épargnent rien des conditions de vie de cette communauté qui vit au jour le jour dans des conditions sanitaires exécrables. Ils vont nous faire vivre une enquête policière dans cette communauté pleine de rebondissements et de suspens. Notre personnage principal est l'un d'eux, c'est l'antithèse du héros tel que nous le définissons avec son addiction. Il se démarque de ses compagnons grâce à son empathie pour les autres sans-abris. Un scénario qui nous tient en haleine avec ce personnage toujours au bord de la rupture qui rend cette histoire émouvante. Le dessin représente l'univers des SDF sans cliché et doit être proche de la réalité. La représentation des visages abîmés par la vie qu'ils mènent accompagne le scénario avec justesse. Cette bd se démarque par l'originalité du milieu social et du personnage principal, une enquête qui ne laisse pas indifférent.

08/10/2021 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5
L'avatar du posteur Alix

J’ai acheté ce polar suite aux avis très positifs de lecteurs ayant apprécié la série Criminal et ses spin-off (des gens de bon goût, donc) et je ressors ravi de ma lecture. L’intrigue est bien construite et passionnante - le dernier tiers m’a scotché avec cette narration qui revisite des évènements sous de nouveaux points de vue, pour en montrer plus au lecteur… une technique certes éculée (Berceuse assassine, Quintett etc.) mais diablement efficace. Le protagoniste principal est original et attachant au possible, jusqu’à la toute dernière page, qui m’a beaucoup touché. Le ton est très sombre, la crasse et la misère sont parfaitement retranscrits par le dessin d’Alberto Ponticelli. Je déplore juste quelques fautes horribles dans la VO (« your » plutôt que « you’re », « then » plutôt que « than »), mais j’imagine que ce souci n’existe pas dans la VF. Un polar noir, efficace et rondement mené… une excellente découverte !

26/09/2021 (modifier)
Par Cacal69
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Cacal69

C'est suite aux deux avis élogieux ci-dessous que je me suis procuré cet album. Et je ne le regrette vraiment pas. Eddie, un sans abri alcoolique découvre le corps d'une jeune fille dans une benne. Et contre tout attente, il va mener son enquête pour découvrir la vérité. On est loin du Venice Beach "carte postale". Eddie va nous plonger dans les bas-fonds de la ville et y côtoyer la fange. On passe par toutes les émotions. La tristesse. La peur. Le dégoût. La colère. La surprise. La joie. Un voyage au fin fond de l'âme humaine. La force de ce Thriller. Le dessin réaliste contribue à l'immersion dans cet univers de désolation. Il suffit de regarder les "gueules" abîmées par l'alcool, burinées par le vent et le soleil. Les décors sont soignés, que ce soit la plage et ses cocotiers ou les ruelles sordides. Une belle mise en couleur, sans fausses notes. Un thriller violent dans tous les sens du terme. Allez-y les yeux fermés, pour mieux pouvoir les ouvrir après.

29/08/2021 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Il y a peu je rencontre l'excellent Yann 135, l'homme habituellement pondéré, calme et civilisé me semblait être dans un état de vive excitation. Je m'approche de lui pour les salutations d'usage, mais que nenni le bougre faisant fi de celles-ci, part dans une logorrhée que je ne puis faire cesser. Et oui il vient de finir la lecture d'une BD "Goodnight Paradise" et ses propos sont tout simplement dithyrambiques. Afin de couper court au propos de ce fidèle chroniqueur de notre site bien-aimé je lui assure que je vais me procurer l'ouvrage qui l'a mis dans cet état de presque épectase et posté illico un avis. Lecture faite et oui je me dois d'aller dans le sens de Yann 135. Que c'est bon!. Les amateurs de polars y verront surement une influence manifeste d'auteurs tels que James Ellroy, Kem Nunn et j'en oublie. Imaginez Venice Beach ses longues plages, son remblai et ses cocotiers, l'image du bonheur (?). Derrière la façade rutilante il existe tout un monde interlope ou tous les trafics drainent les paumés, ceux que la ville ne veut pas voir. Parmi eux Eddie dont le principal souci est de trouver de quoi se payer ses bières quotidiennes. Qu'une junkie soit retrouvée morte dans une poubelle avec son chien et voilà notre homme qui décide entre deux comas éthyliques de résoudre le mystère. Entre junkies, promoteurs véreux, c'est tout un monde qui se dévoile sous nos yeux dans un scénario tiré au cordeau. Tout cela est haletant et c'est en titubant comme sonné, comme Eddie que nous déambulons dans les rues de Venice Beach. Au scénario il faut saluer le travail de Joshua Dysart, le dessin d'Alberto Ponticelli est excellent accentuant par son trait les visages ravagés de ses protagonistes. Tel Yann 135 je ne vais pas… (lire plus)

16/07/2021 (modifier)
Par Yann135
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Yann135

Au bowling vous jouez pour faire des strikes ! Dans ma quête de BD, je fouille, je furète, je chine pour trouver l’album qui cochera toutes cases. Je veux voir toutes les quilles tomber. Avec « goodnight paradise » - oui Messieurs Dames - tous les items qui font une BD sublime sont réunis. Graphisme délicat et détaillé, découpage rythmé, scénario efficace qui ne s’essouffle pas, de nombreux rebondissements, colorisation juste, des décors soignés, un épilogue que tu ne vois pas arriver ou encore des personnages fouillés. Une lecture d’une seule traite bien évidemment avec le sentiment d’avoir été un lecteur privilégié. Tu fermes cette BD avec la sensation d’avoir découvert un album sublime qui restera une référence. Magique moment durant lequel le monde s’est arrêté me permettant d’atteindre l’extase. Je m’agenouille donc pour dire un énorme bravo à Joshua Dysart et à Alberto Ponticelli pour cette œuvre magistrale. Vous pouvez / vous devez vous procurer cet album en espérant que mon ressenti sera le vôtre. 5 étoiles bien évidemment. Je ne dirais pas « culte » peut être un peu démesuré comme notation mais énormissime BD !

11/07/2021 (modifier)