Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Un Eté

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

On retrouve avec plaisir les figures attachantes qui nous avaient ravis dans Charles et Fratelli (tous deux parus chez Cornélius) pour une cavalcade hirsute sur fond de lutte de classes. Alessandro Tota a plongé sa plume dans un rouge aquarellé qui irradie les pages ; les couchers de soleil se font sanglants et les scènes d’amour incandescentes. Il signe avec Un été une comédie sauvage qui évoque plus sûrement les incendies caniculaires que les grandes vacances chez Mémé.


Auteurs italiens Italie Nouveautés BD, comics et manga

À Bari, capitale des Pouilles – l’une des zones les plus déshéritées de la péninsule italienne – l’été est arrivé. Sous le soleil plombé du mois d’août, la petite compagnie de punks fidèle aux bandes dessinées d’Alessandro Tota trompe son ennui à l’ombre des platanes de la grande place. Tout le monde est là sauf Claudio, qui a quitté le groupe pour vivre un amour estival avec la belle Myrtille sur les rivages de la côte adriatique. Mais voilà que ce qui se profilait comme un été ordinaire et paresseux bascule soudain dans un cauchemar digne des plus mauvais trip de LSD… Course de voitures, bourgeois décadents, homme-cheval et rave party viendront pulvériser la quiétude de la bande de jeunes traîne-savates nihilistes.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Juin 2021
Statut histoire One shot (même univers que "Charles" et "Fratelli" du même auteur) 1 tome paru
Couverture de la série Un Eté

07/06/2021 | Mac Arthur
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Je sors de cette lecture avec des sentiments partagés car si je reconnais des qualités techniques à cette bande dessinée, ce qu’elle raconte m’a, par contre, largement laissé de marbre, voire dérangé par certains aspects. Côté positif : - Un dessin très lisible. Les différents personnages sont bien typés et la mise en page très claire assure une lecture aisée. - Une narration fluide qui, là aussi, permet une lecture rapide de cet album qui compte tout de même 180 pages. Côté négatif : - Une histoire qui ne m’a pas transporté. Les différents personnages sont trop éloignés de moi pour que je m’y attache. Soit des glandeurs branleurs qui ne pensent qu’à se saouler, se défoncer ou accessoirement baiser, soit des beaufs imbus d’eux-mêmes, arrogants ou pleurnichardes, tous sont des têtes à claque. Les péripéties versent dans la facilité avec des scènes spectaculaires dans lesquelles l’émotion ne passe pas et des scènes intimes dans lesquelles… l’émotion ne passe pas. - Des réactions des personnages m’auront par moment vraiment dérangé tant ceux-ci sont autocentrés, égoïstes au point de ne pas sembler s’émouvoir d’un décès d’une proche connaissance, préférant se défoncer pour « passer à autre chose ». Résultat : malgré les qualités techniques et la facilité de lecture, c’est « bof » pour moi…

07/06/2021 (modifier)