Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'Appel de Cthulhu (Cthulhu no yobigoe Lovecraft kessarushu)

Note: 4.33/5
(4.33/5 pour 3 avis)

Adaptation du chef d'oeuvre de Lovecraft.


Adaptations de romans en BD Enterbrain Lovecraft Nouveautés BD, comics et manga Seinen

Quand Francis Thurston hérite des possessions de son grand-oncle archéologue, il se retrouve lié à la tragique destinée du vieil homme… D’après ses papiers, le défunt scientifique enquêtait sur une religion étrange : le culte de Cthulhu. Une mystérieuse gravure représentant son dieu dépeint un monstre cauchemardesque ! Selon le journal laissé par le professeur, cette tablette est l’œuvre d’un artiste qui l’a créée en pleine nuit, alors qu’il était assailli de visions d’une cité fantastique habitée par une créature gigantesque. Or, ce phénomène a eu lieu le lendemain d’un séisme d’une intensité inégalée, qui a affecté des hommes dans plusieurs contrées… Qu’est-ce qui a bien pu perturber ainsi l’équilibre du monde ? Intrigué par ces écrits, Francis reprend le flambeau et se lance sur la piste du culte, au cœur des ténèbres…

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 17 Septembre 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Appel de Cthulhu
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

23/09/2020 | Spooky
Modifier


Par Jetjet
Note: 5/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

Quel est donc l'intérêt d'adapter un auteur culte comme Lovecraft en manga ? Voici le genre de questions qui risquent de devenir désuètes une fois le bouquin reposé car il s'agit probablement d'une des plus belles retranscriptions du mythe de Cthulhu. Gou Tanabe prend tout son temps pour instaurer une ambiance anxiogène assez palpable dès les premières pages et montant crescendo. Malgré une structure en forme de mille-feuilles, le lecteur n'est jamais perdu par un fil conducteur assez intriguant : une petite statue en argile représentant une créature mi-dragon mi-pieuvre, le grand Cthulhu lui-même. L'enquête se base principalement sur des écrits ou des témoignages et nous fait remonter dans un passé illustré entre sombres forêts et forteresses immergées. Là où Lovecraft préfère la suggestion, Tanabe préfère le spectaculaire. Tel un ressort lentement tendu, tout le piège narratif se desserre d'un coup lorsque Cthulhu entre en scène. Il s'agit probablement de la créature la plus connue de cet univers et on frisonne devant de magnifiques doubles pages richement détaillées. Cela ne pourra peut-être pas plaire à tous les amateurs de l'oeuvre originelle mais on reste ébahi à chacune des apparitions spectaculaires de la créature, véritable attraction et feu d'artifice de toute cette enquête. Ce brillant tour de force est à mes yeux une des plus audacieuses adaptations d'un récit de Lovecraft et me pousse directement à aller lire les autres œuvres de ce mangaka plutôt doué. Rendez-vous est d'ors et déjà pris me concernant pour lire ses autres projets directement en lien avec cet univers.

11/10/2020 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Sans doute la nouvelle que je préfère de Lovecraft avec bien sûr "Le cauchemar d'Insmouth" dont j'attends l'adaptation avec impatience. Mon avis sera peu différent de celui de Spooky. Encore une fois Gou Tanabé nous propose une adaptation de haute volée qui prend son temps pour faire monter la tension. Il arrive à expurger le texte original, sans le dénaturer, de toutes les afféteries un peu vieillottes de Lovecraft, les allusions franchement racistes sur les sémites et autres métis peuplant les ports américains et oui aussi ce langage très typique de l'auteur avec des termes très grandiloquents. À ce propos j'ai tenté il y a peu une relecture des nouvelles, ben ça ne passe plus trop. Je suis encore une fois bluffé par le travail de Tanabé, elles sont rares les BD (ici manga) dont je sais que je les relirais, pour l'histoire mais aussi le travail graphique. Le rayon Lovecraft s'étoffe dans la bibliothèque avec ces belles reliures et c'est très bien.

26/09/2020 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Gou Tanabe poursuit son audacieux travail d'adaptation des ouvrages d'Howard Phillips Lovecraft en manga. Et il n'est pas loin de me réconcilier avec l'auteur, dont les formules et situations répétitives m'avaient passablement agacé à l'époque de leur lecture. Il faut dire qu'il prend le meilleur du reclus de Providence : le fond de son mythe, l'aspect cyclopéen des créatures et des bâtiments des Grands Anciens, mais aussi une ambiance inquiétante. Ce sont les atouts de ce nouvel opus, qui revient aux fondements du mythe cthulhuesque, et nous permet en outre d'apercevoir longuement et avec pas mal de détails l'idole endormie dans les profondeurs. Ce récit se présente comme une poupée gigogne, avec deux histoires enchâssée dans un compte-rendu du Professeur Angell, lui-même encapsulé dans celui de son neveu. Je le disais, Tanabe prend le meilleur chez Lovecraft, et jette ou minimise ce qui est désagréable : exit les relents racistes concernant les adorateurs du culte de Cthulhu, disparus les récitatifs à base "d'insondable", "d'indicible" et d'autres adjectifs aussi forts que vagues, on est dans le visuel et même si la lumière est distordue à R'lyeh, on voit bien la créature démoniaque. Tanabe la dessine assez précisément, mais n'oublie pas de laisser le temps à l'ambiance -inquiétante et délétère- de s'installer, et cela passe aussi par le jeu des regards ou des attitudes des personnages. Du bon, du très bon boulot, avec un éditeur français au diapason. Les volumes de la collection, reliés par des couvertures imitation cuir de diverses couleurs, sont du plus bel effet dans une bibliothèque.

23/09/2020 (modifier)