Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

La Couleur tombée du ciel (Isekai no Shikisai)

Note: 3.78/5
(3.78/5 pour 9 avis)

Affrontez l’horreur et la désolation de la Lande Foudroyée…


Adaptations de romans en BD Enterbrain Futurs immanquables H. P. Lovecraft Le meilleur du Manga Les meilleurs mangas courts Seinen

Un projet de barrage promet d’engloutir toute une vallée reculée de la campagne américaine. Bizarrement, son dernier habitant se réjouit de voir le lieu disparaître sous les flots, en particulier la parcelle de terrain voisine... Les Gardner y ont vécu paisiblement pendant des années, jusqu’à ce que la chute d’une météorite juste devant leur maison fasse basculer leur quotidien. Des scientifiques ont tenté d’étudier ce roc venu de l’espace, sans succès. La matière ne ressemblait à rien de connu et se distinguait par sa couleur inexistante sur Terre... Après cet événement, la faune et la flore ont commencé à s’altérer, les phénomènes étranges se sont multipliés, entraînant la famille Gardner dans une spirale de malheurs... (texte : Ki-oon)

Scénario
Oeuvre originale
Dessin
Traduction
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Mars 2020
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série La Couleur tombée du ciel © Ki-oon 2020
Les notes
Note: 3.78/5
(3.78/5 pour 9 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

06/03/2020 | Spooky
Modifier


Par Cacal69
Note: 4/5
L'avatar du posteur Cacal69

Encore un excellent cru que cette adaptation de HP Lovecraft par Gou Tanabe. J'ai pris énormément de plaisir à lire "La couleur tombée du ciel", un récit fantastique et d'horreur où l'angoisse est palpable tout le long de l'histoire. Une narration fluide et captivante. Impossible de lâcher ce manga avant le dénouement et je ne regarderai plus jamais un puits de la même façon. Gou Tanabe maîtrise à la perfection le noir et blanc avec toutes les nuances de gris. Une mise en page millimétrée qui magnifie les superbes décors. Une adaptation réussie que je recommande.

10/04/2022 (modifier)
Par cac
Note: 4/5
L'avatar du posteur cac

Troisième ouvrage de Gou Tanabe sur H.P. Lovecraft que j'ai lu, cela reste constant en terme de qualité. Le dessin est encore une fois d'un incroyable réalisme. On a dans cette histoire un fermier qui se retrouve assailli par une sorte de météorite tombé du ciel qui contamine à petit feu ses animaux, ses terres et sa famille tel un matériau radioactif. Son voisin assiste à tout cela impuissant essayant d'apporter son aide, en vain. C'est juste dommage que cela parle de couleur tombée du ciel et que tout soit en noir et blanc ah ah.

03/11/2021 (modifier)
L'avatar du posteur ThePatrick

Cela se révèle une constante, le travail de Gou Tanabe sur ses adaptations de Lovecraft est excellent. Le dessin est toujours excellent, et il participe à merveille à créer une ambiance lourde et oppressante. Les visages sont certes toujours un peu figés, et les yeux des personnages sont écarquillés presque en permanence, mais cela ne dérange pas la lecture, et le lecteur bienveillant mettra ce tic de dessin sur le compte des situations vécues par les personnages. L'histoire quant à elle n'est plus très originale. Il faut dire aussi que près d'un siècle s'est écoulé depuis la publication de la nouvelle de Lovecraft, et qu'en matière de suspense, d'angoisse, d'horreur, la production n'a pas été en reste. Cela étant, elle reste diablement efficace, et l'immersion dans cette vallée piégée est grandement favorisée par le dessin qui représente fort bien cette nature devenue folle et les diverses horreurs qui l'accompagnent. Cet album est moins épais que L'Appel de Cthulhu et Dans l'abîme du temps, il est moins fondateur que le premier et moins original que le second, mais il reste tout de même une lecture prenante. Note réelle 3,5 / 5.

17/06/2021 (modifier)
Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

J'ai offert la série des Gou Tanabé à mon colocataire pour son récent anniversaire, attendu qu'il est fan de Lovecraft et fait régulièrement du jeu de rôle dans cet univers. J'en ai profité pour découvrir la série d'adaptation, en commençant par "La couleur tombée du ciel", une nouvelle qui m'avait assez peu marquée lors de sa lecture, je dois l'avouer. Mais c'est une vraie adaptation réussie à laquelle nous avons droit. J'ai particulièrement aimé le fait que cette adaptation fut très proche de l’œuvre originelle, notamment dans les textes et le déroulé. L'auteur ne fait pas dans le découpage et nous laisse toute la longueur du récit, dont la fin semble inéluctable mais arrive après un angoissant développement. Le noir et blanc conviennent à merveille pour les représentations de cette fameuse couleur, et les paysages se déploient magnifiquement également. Les personnages ont des têtes un peu figées, cela dit, et des yeux parfois trop marqués, comme s'ils étaient finalement exorbités. Mais ces légers défauts n'entachent pas le récit qui sait s'appuyer sur le dessin pour faire ressortir l'ambiance, la descente aux enfers de cette famille et de la couleur qui envahit le monde. Si l'histoire semble facile et convenue aujourd'hui, elle était cependant novatrice à l'époque, et même si son déroulé est parfois prévisible, je trouve qu'elle conserve une certaine force importante dans son récit et son déroulé. Quelque chose passe, notamment parce que la menace prend une forme originale, et que cette manifestation ne semble jamais vouloir se terminer. L'ambiance et le récit sont réellement prenant, et j'ai été replongé dedans à ma lecture. C'est une magnifique adaptation, très bien réalisée et qui donne envie de découvrir les autres. Ou même de se relire un petit Lovecraft, tiens !

03/05/2021 (modifier)
Par Jetjet
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Jetjet

Seconde salve me concernant après mon retour enthousiaste sur L'Appel de Cthulhu toujours adapté par Gou Tanabe. Si le bouquin est un peu moins épais, il n'en est pas moins palpitant avec cette histoire de météorite tombée en plein milieu d'une campagne uniquement peuplée de quelques masures paysannes. La famille Gardner va en faire les frais après quelques faits insolites (une drôle de couleur inconnue sur terre en émane et va métamorphoser nature et êtres vivants) et sur un ton montant crescendo. Encore ici le dessinateur profite de cet environnement rupestre pour tisser de splendides décors aussi détaillées qu'inquiétants. Dans un noir et blanc superbement contrasté, on devine même cette couleur inconnue qui va laisser de profondes cicatrices aux autochtones ainsi qu'au lecteur pris au piège d'une histoire simple mais diablement orchestrée. Le mérite en revient à l'histoire de Lovecraft en premier lieu (qui a été également adaptée cette année dans un film contemporain plutôt réussi malgré un budget que l'on devine maigrelet et la présence d'un Nicolas Cage aux antipodes de ses rôles les plus mémorables) mais également au talent de Gou Tanabe. Si on ajoute à l'ensemble une qualité exceptionnelle du travail de l'éditeur avec ce rendu imitation cuir et la qualité du papier utilisé, il ne devrait plus subsister beaucoup de sceptiques. Vivement le prochain opus !

19/10/2020 (modifier)
Par Blue boy
Note: 3/5
L'avatar du posteur Blue boy

Rares sont les œuvres de Lovecraft, illustre pionnier de genre fantastique, qui ont bénéficié d’une adaptation réussie dans le neuvième art. En ce qui concerne l’auteur japonais Gou Tanabe, qui avec « La Couleur tombée du ciel », en est à sa troisième adaptation, on peut affirmer sans se tromper que son travail est à la hauteur de celui de l’écrivain américain. Respectant fidèlement la narration d’origine, Tanabe rend un hommage digne de ce nom à l’auteur du « Mythe de Cthulhu ». Graphiquement, c’est du grand art. Le dessin sombre et réaliste, en noir et blanc, s’accorde parfaitement bien au scénario, axé principalement sur la descente aux enfers des Gardner, une famille de paysans qui vivait tranquillement jusqu’à ce qu’une météorite s’abatte près de leur maison. Gou Tanabe semblerait presque avoir fusionné spirituellement avec Lovecraft, tant la dimension intemporelle de la bande dessinée est frappante. Non dénué d’un certain académisme, le trait est assuré et d’une grande finesse, se déployant avec talent dans plusieurs scènes spectaculaires. Tanabe sait très bien exprimer l’horreur propre aux romans de Lovecraft, suscitant ce sentiment chez le lecteur par un cadrage serré des regards apeurés sous des ombres menaçantes. D’aucuns, c’est certain, pourront reprocher à l’auteur de s’être limité à un copier-coller par rapport au récit originel. Pourtant, le dessin, tellement admirable, parvient à magnifier l’œuvre du maître sans la dénaturer, savant dosage entre modestie et vénération. On pense un peu à la récente adaptation de Dracula par Bess, qui relève de la même démarche. Enfin, on ne manquera pas de saluer le formidable travail éditorial des Ki-oon, avec cette reliure souple en simili-cuir gravé.

15/08/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Le Grand A

Comme précédemment Gou Tanabe poursuit ses adaptations lovecraftiennes avec ici une nouvelle que j’avais particulièrement appréciée à l’époque où je l’ai lue : La Couleur tombée du ciel. Très bonne histoire horrifique, tantôt macabre tantôt carrément glauque, c’est une superbe retranscription. De plus le format est plutôt court, donc ça passe le temps sans que cela demande une attention sur plusieurs heures. Le dessin de l’auteur est égal aux précédents volumes, avec les qualités et les mêmes défauts, malheureusement : ce problème des visages figés qui se ressemblent un peu trop… Mais voilà, plutôt cool. Par contre, une chose qui n’a rien à voir avec l’œuvre en elle-même : son prix ! 15 euros, je trouve ça un chouia chéro et ça me questionne sur la poursuite de ma collection vu le nombre d’œuvres déjà adaptées plus toutes celles à venir.

23/03/2020 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

J'attendais avec une certaine impatience la venue de cette adaptation d'une nouvelle du grand Lovecraft par Gou Tanabé. La couleur tombée du ciel en noir et blanc ! Lors de ma lecture de cette nouvelle, il y a maintenant un petit bout de temps je m'étais mis des images dans le tête et en couleurs forcément. Mon attente était donc grande. Résultat et bien, franchement bien, l'auteur Gou Tanabé possède ce je ne sais quoi qui donne à ses illustrations un caractère assez envoutant, qui donne une impression d'oppression, d'inéluctabilité, telle cette famille confrontée à l'indicible, aux évènements sur lesquels elle n'a aucune prise. Un grand bravo à l'auteur qui après Les Montagnes Hallucinées et Dans l'abîme du temps transforme l'essai de cette nouvelle adaptation avec brio. Nous attendons tous avec impatience la suite des nouvelles de Lovecraft en noir et blanc.

20/03/2020 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Ki-oon continue à traduire les belles adaptations de Lovecraft par Gou Tanabe. Cette fois-ci c'est La Couleur tombée du Ciel (1927) qui arrive sur nos étals, l'un de ses récits les plus singuliers. Très connu, il ne s'inscrit pourtant pas dans son cycle de Cthulhu. Le récit est d'une grande noirceur, c'est celle d'une emprise par une force inconnue sur une famille entière. Et comme toute emprise, elle interdit la fuite, qui serait la seule solution dans le cas de la famille Gardner. Gou Tanabe appuie bien sur ce fait dans son adaptation, ainsi que sur l'exubérance de la nature, contaminée par cette "couleur"... On sent bien également, l'impuissance que ressentent les témoins du drame en train de se jouer, et celle des autorités, qu'elles soient scientifiques ou civiles... Sur le plan graphique l'auteur utilise toujours ce style réaliste et minutieux qui a fait merveille sur Dans l'abîme du temps et Les Montagnes Hallucinées. Il est extrêmement efficace. L'avantage du noir et blanc, dans ce cas, est que l'impossibilité de décrire ladite "couleur" lui permet de la caractériser avec une texture, sans s'embarrasser de plus. Encore du bon boulot...

06/03/2020 (modifier)