Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Dead Company

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Le jeu macabre reprend...


Gentosha Mind games Nouveautés BD, comics et manga Seinen

Ryosuke est le seul survivant d’un terrible massacre. Il ne sait pas pourquoi il s’est retrouvé impliqué dans cette tragédie, ni qui se cachait sous le masque de lapin porté par le responsable… Ces événements traumatisants lui permettent trois ans plus tard de décrocher un emploi de rêve dans la célèbre firme Dead Company, spécialisée dans la production de jeux vidéo de survie. Elle recrute sur un critère étrange : avoir vécu une expérience hors norme… Le jeune homme est ravi de travailler dans un environnement décontracté, chaleureux et valorisant. Ses propositions pour rendre la tâche plus ardue aux joueurs qui s’entretuent à l’écran sont saluées par sa hiérarchie. Pour la Dead Company, son expérience vaut de l’or ! Mais les mignons personnages qui évoluent à l’écran dissimulent en réalité des humains de chair et de sang, contraints de participer à un véritable jeu de mort.

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Août 2020
Statut histoire Série en cours (prévue en 3 tomes) 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Dead Company
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

10/09/2020 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Après Doubt et Judge, Yoshiki Tonogai est de retour dans une nouvelle itération de son jeu de massacre perpétré par des personnages portant des masques de lapin. Cette fois-ci Ryosuke se retrouve à l'air libre, si on peut dire, puisqu'il trouve du boulot dans une boîte qui développe des jeux video relevant du survival horror, et que son expérience traumatisante lui permet de jouer les scénaristes . Mais sa vie (re)bascule lorsqu'il se rend compte que ces jeux ne sont pas si virtuels que ça... Et bien sûr ça ne va pas l'aider pour son projet de résilience. Comme à chaque fois, le premier volume s'achève sur un beau cliffhanger, un renversement qui laisse présager du pire pour les employées de la Dead Company... L'auteur utilise à l'envi la recette qui a fait son succès : un gros travail sur les personnages, des décors plus annexes, le choc des images, la présence d'un masque de lapin et des manipulateurs dans l'ombre. Ca démarre bien, c'est rythmé, mais gare à la redite par rapport aux séries précédentes...

10/09/2020 (modifier)