Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Yu-Gi-Oh ! R

Note: 1.5/5
(1.5/5 pour 2 avis)

Alors que la série Yu-Gi-Oh! s'est terminée au bout de 38 volumes révélant la nature du double de Yûgi, s'ouvre Yu-Gi-Oh! R, la suite des aventures de notre "roi du jeu". De nouveaux duels de cartes passionnants sont au centre de cet opus inédit mettant toujours en vedette le jeune Yûgi.


Albums jeunesse : 10 à 13 ans Jeux de cartes Nekketsu Shonen Shueisha

Alors que la série Yu-Gi-Oh! s'est terminée au bout de 38 volumes révélant la nature du double de Yûgi, s'ouvre Yu-Gi-Oh! R, la suite des aventures de notre "roi du jeu". De nouveaux duels de cartes passionnants sont au centre de cet opus inédit mettant toujours en vedette le jeune Yûgi. Le frère de Pegasus, Tenma, cherche à venger son frère et prend le contrôle de la société Kaiba Corporation. Comme il a pour dessein un mystérieux "projet R", il fait enlever Anzu au grand dam de ses amis. Yûgi, Jono-Uchi et Honda s'embarquent donc dans une série de duels pour délivrer leur amie d'un sort funeste. C'est à nouveau l'heure du duel !!

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2006
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Yu-Gi-Oh ! R
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

24/03/2007 | Ro
Modifier


Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Cette suite de la série "Yu-Gi-Oh" n'est vraiment pas originale. Mais pouvait-on s'attendre à mieux ? Cela reste dans la droite ligne. Les duels sont pratiquement répétitifs créant ainsi une lassitude chez le lecteur adulte. Ce qui m'agace le plus, c'est que notre héros tire toujours la bonne carte par pur hasard au moment où il faut. Point de stratégie et d'espièglerie.... Le trait de l'auteur est toujours aussi dénudé surtout au niveau des détails. Par ailleurs, les personnages se ressemblent un peu. Seuls les monstres sont différenciés. L'atmosphère manque singulièrement de profondeur pour être crédible.

07/08/2009 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

J'avais eu une véritable répulsion pour la série originale Yu-Gi-Oh !. Mais désireux d'essayer à nouveau de comprendre le succès de cette série, 38 tomes pour la série originale, j'ai voulu voir ce que donnait éventuellement la suite. Yu-Gi-Oh ! R reprend strictement la prolongation de Yu-Gi-Oh !. Seule différence, ce n'est plus l'auteur original qui est au dessin mais c'est son ancien assistant. La différence est donc minime, voire inexistante. Le trait d'Akira Itô est juste plus anguleux que celui de Takahashi à mes yeux. Il n'en reste pas moins maîtrisé et fluide : rien à dire au niveau du dessin. A la fin de la série de base, le héros était devenu le "roi des duellistes" ayant battu tous les plus puissants joueurs de cartes Magic & Wizards de la planète. Le scénario de Yu-Gi-Oh ! R est d'une simplicité totale : le frère du plus puissant ennemi de la série précédente veut se venger du héros et bien sûr, il est encore plus puissant. Et puis en plus, il a kidnappé la gentille amie du héros. C'est pas gentil ! Et puis il a un plan secret et mystérieux aussi. Quelle complexité ! Quelle originalité ! Passé cette base d'intrigue, c'est-à-dire dès le dixième du premier tome, le récit ne devient plus qu'une suite de combats/jeux de cartes. Les héros sont successivement confrontés à un nouvel adversaire différent à chaque nouveau chapitre, ce nouvel adversaire est super arrogant et toujours sûr de sa victoire, et le combat s'engage. Monstres spéciaux, combos, coups surprises, etc. Il n'y a vraiment plus rien d'autre que des démonstrations de ce jeu de cartes Magic & Wizards qui n'est rien d'autre qu'une version simplifiée du bien connu jeu " Magic ". L'intérêt est quasi inexistant car là où un vrai jeu favorise le hasard et la stratégie, ici, les héros ont en permanence pile-poil LA carte qu'il faut pour contrer la stratégie incroyable de chacun de leurs ennemis. Ca, pour une chance ! Utilisations abusives de magie/images virtuelles qui permettent au scénariste toutes les facilités, dialogues ridicules, personnages arrogants et sans aucune crédibilité (tous les personnages sont des gamins, allant du gamin génie de l'électronique jusqu'au super gamin propriétaire de la toute puissante compagnie multinationale) et combats sans interêt puisque totalement dirigés par les scénaristes pour que les héros s'en sortent toujours exactement comme il faut quand il faut. La lecture ne tient donc qu'à la recette classique du shonen de baston, le fait que le lecteur mâle veuille toujours savoir comment va se dérouler chaque nouveau combat et comment les protagonistes vont gagner. Pour le reste, même si j'ai trouvé l'esprit de cette nouvelle série légèrement moins détestable que celui de Yu-Gi-Oh ! (le début de la première série m'avait franchement révulsé), il n'y a rien d'original à en tirer. Oh, et à noter aussi que le manga en VO était semble-t-il en couleurs et que l'impression en N&B dans l'édition française laisse vraiment à désirer : les planches sont quasiment toutes pixellisées, la visuel est assez médiocre du coup.

24/03/2007 (modifier)