Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Inanna Djoun

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 4 avis)

Parodie du fameux aventurier archéologue.


Ecole Emile Cohl Fluide Glacial, le best-of Magazine Fluide Glacial Parodies et pastiches

France. Terre de fantasmes et de légendes. Où les traditions côtoient le mystique et le fantastique. Inanna Djoun, professeure d’archéologie et conservatrice pour le Musée Départemental de Babylone part en exploration dans ce pays exotique pour trouver de nouveaux trésors archéologiques. Dans ce pays où le danger guette à chaque coin de rue, elle fera la connaissance de Demi-Pêche qui la guidera vers des trésors à la valeur inestimable.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Juin 2020
Statut histoire Une histoire par tome 1 tome paru
Couverture de la série Inanna Djoun

17/08/2020 | gruizzli
Modifier


Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

3.5 Je connaissais pas cet auteur avant de lire cet album et maintenant j'ai envie de connaitre le reste de son œuvre ! C'est un album bien délirant sur un concept simple: on renverse les rôles des récits d'aventures classiques et on a droit à une archéologue du Moyen-Orient qui s'en vient piller la France. J'avais un peu peur de lire un album moyen vu que juste avant j'avais lu un autre album de Fluide Glacial avec un concept étiré pendant tout un album et j'appréhendais un résultat similaire, mais non le concept fonctionne du début jusqu'à la fin. Il faut dire que l'auteur se moque aussi des récits d'aventures exotiques classiques (il y a de nombreuses références à Tintin, notamment) alors il avait assez de manière pour faire tout un album sans finir par tourner en rond. Bref, l'humour fonctionne bien et j'ai bien rigolé devant l'absurdité des personnages et des situations. Le dessin est dynamique et bien sympa à regarder. Un bon album humoristique quoique j'espère qu'il y aura pas de suite parce que j'ai pas envie de voir le concept étiré jusqu'à ce que cela soit plus marrant.

21/07/2021 (modifier)
Par cac
Note: 4/5

Bien aimé cet album dont le titre déforme légèrement celui d'un archéologue américain. Sauf qu'ici on se trouve dans un monde différent où la puissance dominante en Europe est le royaume de Babylone, la France n'étant qu'un pays d'arriérés où les vaches voyagent dans les mêmes wagons que les passagers. Cette inversion est propice à plein de situations comiques à l'instar de Mondo Reverso chez le même éditeur. L'héroïne est une archéologue de cette contrée orientale qui vient en France, contrainte par son chef à collecter des objets archéologiques pour préparer une exposition dans un musée. Je me suis bien marré à la lecture, et pourtant je me considère comme un client plutôt difficile en la matière. C'est parsemé de clins d’œil notamment à Tintin. Le dessin n'est pas vilain non plus. Ne connaissant pas B-gnet avant cet album, j'essaierai de voir ce qu'il fait d'autre à l'occasion.

18/01/2021 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

B-gnet est un auteur qui joue constamment sur du loufoque, avec des doses plus ou moins fortes d’absurde. Depuis quelques temps (les 3 publications chez Vraoum !, dont le très réussi Santiago), en plus de ces ingrédients récurrents, il ajoute une grosse part de parodie. Cet « Inanna Djoun » est dans la continuité de Santiago et Santiagolf du Morbihan (parodies de genre, western, puis heroic-fantasy), même si les parodies de personnages du neuvième art de Lutin Spirix se retrouvent en partie ici (voir les détournements de couvertures de Tintin qui ouvrent les différents chapitres, en plus de quelques clins d’œil, visuels ou dans les dialogues). De la parodie, de l’absurde et du loufoque, voilà pour les grandes lignes. Mais ici B-gnet ajoute aussi un petit plus amusant, puisqu’il se moque du voyageur et/ou touriste occidental venant chercher le dépaysement, dans des contrées étrangères, jugeant les mœurs des autochtones à l’aune de ses (mé)connaissances historiques et sociologiques. Tout est ici retourné, puisque c’est une jeune femme toute droit venue de sa Babylone lointaine qui traverse la France, à la recherche d’objets pour remplir le musée de sa capitale. Passant de Babylone à la France de la seconde moitié du XXème siècle (l’absurdité de ce gouffre chronologique et historique s’ajoute au reste !), c’est donc elle qui joue le rôle du touriste curieux et condescendant. Les épisodes sont inégaux, mais on ne s’ennuie pas, certains passages étant vraiment très drôles (comme cette visite du château durant laquelle les visiteurs sont bombardés et massacrés au rythme des descriptions d’un guide un peu bizarre. J'ai longtemps pensé que seuls la couverture et le nom de l'héroïne faisaient référence à Indiana Jones, mais non, vers la fin, une séquence y fait un énorme clin d’œil. Ce n’est clairement pas un chef d’œuvre, mais il y a là suffisamment d’humour pour me satisfaire. B-gnet est un auteur que j’aime, de toute façon, malgré une production inégale : son humour joue sur des ressors dont je suis friand.

20/08/2020 (modifier)
Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

En découvrant le paquet de sorties (surtout de rééditions) pour les 45 ans de Fluide Glacial, je suis tombé par hasard sur Inanna Djoun, BD au look atypique et qui me semblait une bonne parodie d'un film d'action légendaire. Et c'est effectivement le cas, mais pas seulement, et c'est pour cela que je suis assez charmé par ma lecture ! B-gnet (magnifique jeu de mot au passage) nous pond une BD complètement délirante mais en même temps légèrement critique et acerbe sur notre manière de voir le monde. En présentant une aventurière orientale venue découvrir le monde hostile et dangereux de l'occident, l'inversion des codes et des rapports est totale. Pour mon plus grand plaisir ! Au détour de la BD, dont les chapitres sont rythmés par des parodies de couvertures de Tintin, œuvre auquel l'auteur fera bon nombre de clins d’œil, on trouvera une vision plutôt mordante de ces films d'aventures. Entre l'exotisme qui est ici exacerbé par un monde que l'on connait bien, la façon dont sont traités les personnages, les visions très archaïques (ah, ces braves sauvages ... pardon, mineurs effrayés par la vision d'un calvaire qui interdit de continuer la route !) des spiritualités, des rites, bref tout ce que l'on voit d'habitude, mais en miroir. Et c'est d'autant plus drôle lorsqu'on arrive au final, qui m'a fait bien rire par son renversement de situation complètement absurde et logique à la fois. Bref, on sent à travers l'histoire aussi bien la parodie que la critique qui pointe le bout de son nez. C'est d'autant mieux senti que parfois, je me suis surpris à reconsidérer une situation qui semblait normale, mais qui devient finalement assez insultante lorsqu'on l'inverse. Niveau dessin, c'est tout à fait le genre qui convient à cette aventure, avec un bon rendu dynamique et pas mal de gags visuels qui parviennent à faire mouche. C'est frais et drôle, mais en même temps acide sur certains points. Bref, c'est une très belle mise en page d'un récit bien pensé ! En terme de parodie, c'est le genre que je classe dans le haut du panier, parce que c'est bien pensé et réalisé sans tomber dans le travers de la facilité. Avec les différents chapitres, on abordera de nombreux points des films d'actions pas forcément toujours bons, et j'ai personnellement bien ri. De la part d'une BD humour, c'est le minimum attendu !

17/08/2020 (modifier)