Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Sous le lit

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Valentin est étudiant et vit avec sa mère. Lors d'une soirée, il rencontre un homme avec lequel il passe la nuit. Le lendemain, il ne parvient pas à se souvenir s'ils ont utilisé un préservatif. Un récit qui aborde avec délicatesse les problèmes de la jeunesse, la difficulté de trouver sa place et son identité sexuelle, l'amour et la prise de risque.


Gays et lesbiennes

Valentin est étudiant et vit avec sa mère. Lors d'une soirée en discothèque trop alcoolisée, il rencontre un homme avec qui il va passer la nuit. Le lendemain, il est incapable de se souvenir si son partenaire a bien utiliser un préservatif. Par peur que sa vie change et du regard des autres vis à vis d'une possible séropositivé, il repousse sans arrêt son dépistage et ment à son entourage en affirmant qu'il a fait les tests. Sa décision prend un enjeu encore différent lorsqu'il rencontre Sam et qu'ils tombent amoureux. Perdu entre son angoisse et sa responsabilité envers son nouvel amant, il sombre dans une vision cauchemardesque de sa sexualité ou chaque rapport devient potentiellement contagieux. Pour se libérer, il n'aura d'autres choix que de faire confiance à l'amour que son entourage lui porte...

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Juin 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Sous le lit
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

10/02/2020 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

L’auteur nous raconte dans sa biographie un évènement intime ayant marqué sa jeunesse, à savoir coucher avec un autre homme sans mettre de préservatif. Je ne vais pas l’accabler sur un ton moralisateur, car cela peut malheureusement arriver dans le feu de l’action. Certes, le danger que constitue le SIDA est bien réel. Sous le lit est une chronique d’un moment de vie situé dans cette période où l’on se cherche. La maman qui élève seule son enfant n’est pas au courant des tendances sexuelles de ce dernier. Cela peut poser des problèmes dans la communication, notamment lors des sorties coucheries. Notre principal protagoniste peut compter sur sa meilleure amie de longue date, qui semble aussi multiplier les expériences sexuelles. Bref, on ne s’ennuiera pas. J’ai bien aimé le graphisme, bien qu’il soit par moment assez hachuré. Ce n’est pas le dessin que je préfère, mais il laisse quand même passer les émotions des personnages. On sympathise très vite avec ce jeune homme de 19 ans. La thématique est celle de l'éternel passage de la fin de l'adolescence à l'âge adulte. L'auteur aborde en finesse des sujets pas faciles : la maladie du SIDA, la définition de l'identité sexuelle, le harcèlement de rue, le coming-out... A la fin, on aurait bien aimé savoir la suite et si par exemple, il était positif ou négatif au test de dépistage. Cependant, l’essentiel est dans la démarche et non dans le résultat. Un roman graphique tout en sensibilité, par l’auteur de Appelez-moi Nathan que j’avais déjà bien aimé.

10/02/2020 (modifier)