Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Le Petit Théâtre des opérations

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Sur un ton décalé, mais toujours documenté, Odieux Connard et Monsieur Le Chien ressuscitent les héros et histoires oubliés des grandes guerres pour leur rendre hommage.


1914 - 1918 : La Première Guerre Mondiale 1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Magazine Fluide Glacial Première Guerre mondiale

Connaissez-vous l'histoire de la résistance héroïque des fusiliers marins bretons à Dixmude ? Et celle des héros de Menton ? Si les deux Guerres Mondiales furent un énorme gâchis en vies humaines, elle fut aussi le théâtre d'actes de bravoure individuels et collectifs et d'anecdotes aussi drôles qu'improbables. Et au cas où vous vous poseriez la question, oui, tout est vrai. Texte : L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Mars 2021
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Le Petit Théâtre des opérations

03/10/2021 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Des histoires courtes qui présentent des anecdotes militaires incroyables, la plupart du temps sur un soldat ou un groupe militaire qui ont fait des exploits extraordinaires. Le résultat est pas mal. C'est présenté sur un ton humoristique qui fait penser au travail de Bruno Léandri. Je dois dire que le point faible de l'album est justement l'humour. Il y a des bons gags, mais d'autres qui sont moyens et au final je n'ai pas trop rigolé, ce qui m'a surtout intéressé était de découvrir des histoires qui se sont réellement passées. J'aurais aussi aimé un peu de variété dans les récits parce que la moitié des récits avait comme sujet un soldat qui fait des choses incroyables (d'ailleurs mon histoire préférée est celle avec le bateau allemand qui se fait passer pour un navire britannique) et en plus cela tourne autour des deux guerres mondiales. Bref, si on aime les livres sur les histoires vraies qui sortent de l'ordinaire, c'est à lire.

03/10/2021 (modifier)