Courtisanes

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Enquête policière, complot et politique dans le Paris de Louis-Philippe et Napoléon III


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune Maisons closes et prostitution Paris Vécu

En 1847, Louis-Philippe et Guizot voient le pouvoir leur échapper. Alors que dans la rue, le peuple gronde, les courtisanes règnent dans les salons mondains. La jeune et tendre Eva est témoin d'un crime, elle doit collaborer avec Vidocq pour démasquer celui qui cherche à l'éliminer... Heureusement que la Dame aux Camélias est là.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1996
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Courtisanes
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

21/06/2013 | Agecanonix
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une bonne série historique quoiqu'il manque quelque chose pour que je rentre totalement dans l'histoire. En effet, si je trouve qu'il y a des choses intéressantes dans le scénario, je n'ai jamais été vraiment captivé par le récit. Il faut dire qu'aucun des personnages fictifs ne m'a intéressé. J'étais surtout intéressé lorsqu'il y avait des personnages ayant vraiment vécu. Le dessin est bon et les filles sont belles, mais je trouve que c'est un peu figé. Si le trait avait été plus dynamique, je crois que j'aurais aimé d'avantage cette série.

03/08/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Nous sommes en 1847, un peu avant la fin du règne de Louis-Philippe. C'est l'âge d'or des grisettes et des courtisanes, où les amours feutrées de salon divertissent les grands de ce monde. Cette très belle série qui débute en 1996 s'inscrit parmi la riche collection Vécu, en décrivant fort bien le temps des salons parisiens cossus qui n'étaient ni plus ni moins que des sortes de bordels de luxe entretenant des putains de haut vol se vautrant dans la soie, au sein de cette période louis-philipparde où la grande bourgeoisie (et même la noblesse) hypocrite et raffinée régnait en maître. C'était aussi l'époque du courant romantique. On suit le destin d'Eva, belle héroïne de ce récit, protégée par Marie Duplessis, la fameuse Dame aux camélias; elle va côtoyer le crime et rencontrer tous les personnages importants de ce temps, tels Alexandre Dumas (connu pour fréquenter les fameux salons), Vidocq, Balzac, Berlioz, Delacroix.... Le récit conté brillamment par R. Maric qui mêle personnages réels et fictifs, est mis en valeur par le dessin de P. Frisano, longtemps cantonné dans des tâches sans trop d'éclat, forçat des couvertures ou soumis à des travaux de commande, et quelques récits indépendants. Il trouve ici une série digne de son talent, mais hélas trop courte, puisqu'elle ne compte que 4 albums. Une série peu connue à découvrir.

21/06/2013 (modifier)