Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Bob Binn

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Personnage découvert dans les pages de jeux du journal Tintin, Bob Binn est ensuite pris en main par le scénariste André-Paul Duchâteau, pour vivre ses aventures dans le magazine belge de 1960 à 1977, alternant les récits longs et courts.


Journal Tintin Journalistes

Le reporter Bob Binn est toujours prêt à tout pour aider son ami, le milliardaire Archibald Mac Haron. Et il a bien raison, car de très nombreuses personnes en veulent à la fortune de Mac Haron...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 06 Novembre 2013
Statut histoire Série terminée 1 tome paru
Couverture de la série Bob Binn
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

24/10/2019 | Josq
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

En voyant que l'ami Josq avait posté cette série, j'en profite pour poster mon petit avis sur ce petit personnage de Bob Binn que je lisais avec intérêt dans le journal Tintin. Cette création non réaliste d'Edouard Aidans en 1960 dans les pages du journal, sur des idées de l'infatigable A.P. Duchâteau, puis de Jacques Acar (autre scénariste pilier chez Tintin), est la première série d'Aidans puisqu'elle apparait avant Tounga, sa série principale (et réaliste) à laquelle il se consacrera beaucoup, ce qui par la même occasion, l'a obligé à délaisser ce petit héros sympathique Bob Binn, de plus il était d'un esprit très années 60 et je crois qu'il ne correspondait plus trop à la ligne éditoriale du journal dans les années 70, c'est regrettable parce que moi je l'aimais bien. Reporter-photographe qui exécute son métier, au contraire de Tintin qui le perdra vite, Bob Binn vit des aventures palpitantes et cocasses où l'entrainent ses reportages, et où l'humour tempère le dramatique. Grâce à son optimisme exacerbé et son amour du métier de reporter, il vient à bout de plusieurs obstacles. J'aime beaucoup le dessin réaliste d'Aidans, on le connait surtout pour celui-ci avec ses grandes séries Tounga, Les Franval, Tony Stark ou Les Panthères, mais j'aimais bien aussi le dessin caricatural et humoristique sur "Bob Binn", en plus cet auteur était adorable, je l'ai rencontré une fois en dédicace à Angoulême où on avait évoqué les heures de gloire du journal Tintin. Bref, voila encore une série méconnue du journal qui n'avait jamais fait l'objet d'édition en album, jusqu'à celle offerte par Pan Pan, malheureusement, le prix prohibitif n'aidera pas à la faire mieux connaitre du grand public, c'est une édition pour collectionneurs, mais c'est quand même bien qu'elle existe, ça permet qu'une série sympa ne soit pas oubliée. A noter que ce héros a fait l'objet de 17 récits dans le journal Tintin, dont 3 récits à suivre, les autres étant des récits complets de 8 pages si mes souvenirs sont bons. Celui qui est présenté ici est le premier récit apparu dans le journal, sous forme de couleurs en bichromie, les suivants verront la couleur vers le milieu des années 60, et le meilleur récit à mes yeux est "L'Ombre du chevalier", au ton très mystérieux, typique de Duchâteau, en tout cas c'était mon préféré ; la série quitte le journal en 1968. C'est ce genre de petites Bd secondaires du journal Tintin (qui suppléaient les grandes séries réalistes) que j'aime défendre, et j'y attache un certain lien sentimental parce qu'elles sont très méconnues et qu'elles ont donné une véritable identité au journal de mes jeunes années.

25/12/2019 (modifier)
Par Josq
Note: 3/5
L'avatar du posteur Josq

Apparu dans les années 50 dans le journal Tintin pour y animer les pages jeux, le personnage de Bob Binn est rapidement placé au centre d'aventures en solo, sous les plumes d'André-Paul Duchâteau au scénario et d'Edouard Aidans au dessin. La première chose qui frappe, c'est le changement radical de style d'Aidans. Exit son style réaliste, il adopte ici un choix graphique dans la plus pure tradition du style "gros nez". Le dessin reste très rigoureux, et donne bien à la série une identité visuelle propre, certes bien en-deçà des plus grands génies du genre, mais qui fonctionne à merveille. Si on n'attend pas de cette modeste saga un dessin à la Uderzo, ça passe très bien, et c'est tout-à-fait agréable à voir. Duchâteau a également su s'adapter à l'univers léger et bon enfant qu'il a choisi pour cadre des aventures de Bob Binn. Les scénarios sont plutôt rigoureux, celui du 1er tome (le seul publié à ce jour) s'offrant même le luxe d'une erreur de coupable, ce qui donne au récit le relief qui aurait pu lui manquer par ailleurs. Par ailleurs, l'humour fonctionne bien, pas mal de gags entraînant à tout le moins un bon sourire de la part du lecteur. On ne va pas se mentir, ça ne fait pas de Bob Binn une grande BD pour autant, mais cela lui permet d'acquérir un dynamisme certain et une efficacité qui en font, sinon une série incontournable, au moins un pur moment de détente. Comme je l'ai dit, jusqu'à aujourd'hui, un seul tome a été publié (en 2013, soit 53 ans après la première apparition du personnage dans Tintin !). D'autres récits (tout aussi sympathiques) ont été publiés dans les pages de Tintin, mais encore jamais en albums. Espérons que ça viendra ! Attention, l'album est néanmoins à réserver aux véritables amateurs du genre, étant donné qu'il n'a été édité que chez les éditions Pan Pan pour la somme de 60€. Un prix un peu prohibitif au vu du contenu, mais qui pourra satisfaire les plus grands chercheurs de rareté... 3,5/5

24/10/2019 (MAJ le 24/10/2019) (modifier)