Mouminet et Alphonse

Note: 2.33/5
(2.33/5 pour 3 avis)

Les facéties de deux anti-héros


Goscinny Journal Tintin

Alphonse est une sorte de grand échalas qui ne sait pas trop quoi faire de ses deux mains. C’est quelqu’un de bonne volonté mais qui rate quasi toujours ce qu’il entreprend. Mais il faut bien vivre. Alors Alphonse va essayer d’exercer de nombreux métiers. C’est ainsi qu’on va le retrouver détective, garçon de restaurant, steward, livreur, liftier et même modèle. Mais avec la maladresse qui le caractérise ces métiers ne durent qu’un jour… et encore… Mouminet est un gamin alerte, à l’esprit vif, passionné de tout… et de rien. Il n’aime pas trop l’école et invente mille et une facéties pour ne pas se rendre en classe.

Scénaristes
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 1984
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Mouminet et Alphonse
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

20/11/2012 | L'Ymagier
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

Le genre de série (enfin, deux séries dans ce cas-ci) qui servait de bouche-trou dans les magazines de bandes dessinés comme Spirou ou Tintin. J'aime bien Tibet, Goscinny et Greg, mais les gags ne sont pas drôles du tout. Dans le cas d'Alphonse, les histoires tournent autour du fait qu'il change de métier à chaque histoire et tous les gags sont prévisible et le cas de Mouminet n'est pas mieux. Le genre d'album qui n'aurait probablement été jamais publié si les auteurs avaient été des inconnus.

24/03/2014 (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

J'ai retrouvé dans les vieux Tintin de mon père les gags d'Alphonse, un des nombreux héros inventés par Goscinny pour ce journal ; cette petite série fera l'objet de 7 courts récits de 3 planches publiés entre 1957 et 1958 dessinés par Tibet, dans son style semi-réaliste, un peu comme dans Le Club des Peur-de-rien (Junior). 7 petits récits aux évidentes qualités (dont le dernier sera dessiné par Craenhals) où un jeune garçon est à la recherche d'un emploi et occupe tour à tour ceux de livreur, détective, serveur de restaurant, liftier, steward et mannequin, mais dont la maladresse provoque des catastrophes. Le gag du livreur est sans doute le plus réussi, car ici, au contraire des bandes d'aventures des années 50, celles dites humoristiques passaient mieux, même si certaines facettes de l'humour de l'époque peuvent parfois être périmées. Cette petite série a le mérite d'avoir pour pères Goscinny et Tibet qui durant cette période anime également un autre personnage, Mouminet (scénarisé par Greg), que je n'ai pas connu et qui fut encore plus éphémère qu'Alphonse. Il est revenu un peu dans la lumière grâce à l'album Magic Strip en 1984 qui le réunit à Alphonse. Ce dernier cesse donc ses gaffes en 1958 alors que Goscinny et Tibet vont être tous deux très occupés, l'un avec le succès de Chick Bill et de Ric Hochet, l'autre avec la création du journal Pilote et les scénarios pour Astérix, Lucky Luke et Iznogoud.... mettant fin ainsi à une collaboration qui aurait pu s'avérer fructueuse comme celles que Goscinny entretenait avec Uderzo, Morris ou Tabary. On a donc à faire ici avec un humour bon enfant qu'on peut redécouvrir avec bonheur.

24/11/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 2/5

Mwouais… si ça n’avait pas été ces 3 super auteurs aux commandes, je pense que cette BD n’aurait jamais eu les honneurs de l’édition. Au début, l’on découvre les facéties d’Alphonse. Il débute sa carrière dans l’hebdo Tintin en 1958. Après quelques-uns de ses déboires, Mouminet viendra dire un petit bonjour. Tout ça durera jusqu’en 1958. L’ensemble de ces « gags » ne feront l’objet que de six histoires complètes de quelques pages ; ce qui permettra l’édition – en 1984- d’un album de 36 pages. Qu’en dire ?… de l’humour gentillet, « bien comme il faut » avec un soupçon d’effronterie. Le dessin de Tibet fait montre d’un style déjà reconnaissable où le contraste du noir et blanc met bien les personnages en valeur. Malgré des qualités certaines, la sauce n’a pas pris. Que manquait-il ?… des couleurs ?.. certainement… des gags plus percutants ?… aussi. Ben voilà… Mouminet et Alphonse ont existé. Ils restent dans les souvenirs de quelques-uns. Mais sans plus…

20/11/2012 (modifier)