Les Aventures des 3A

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

De bonnes aventures d'une patrouille de scouts...


Journal Tintin Les Scouts

Les "3 A" ?... une patrouille de scouts qui tire son surnom de la première lettre des prénoms de ses membres. Il y a Alain, l'intello, le nez chaussé de lunettes ; André, le "chef", un grand gaillard blond, et Aldebert -le plus jeune, et aussi un peu contestataire- qui essaie souvent de remettre en question les décisions d'André. Ces scouts sympathiques vont être emmenés dans de palpitantes aventures où intrigues policières et humour vont faire bon ménage. Bien qu'ayant du succès, ils ne connaîtront jamais la gloire de leurs cousins les "Castors", assez vite abandonnés à leur sort par leurs créateurs.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1966
Statut histoire Une histoire par tome 8 tomes parus
Couverture de la série Les Aventures des 3A
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

02/11/2006 | L'Ymagier
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Ah les 3 A, c'était une de mes séries préférées dans Tintin, et comme toutes ces bandes des années 60, elle conserve aujourd'hui un cachet rétro que j'affectionne, mais je doute qu'elle puisse intéresser les jeunes d'aujourd'hui par son graphisme très franco-belge d'époque et son idéologie bien proprette; ça ne peut plaire qu'à des nostalgiques de ma génération...mais qui sait ? Ces 3 jeunes gens intrépides sont un trio de scouts qui partent à l'aventure dans de beaux endroits de nature; il y a André, le grand blond qui fait figure de chef, Alain aux fines lunettes, plus porté sur la réflexion, et Aldebert le plus jeune, celui par qui arrivent les évènements, c'est aussi le comique de service. Cette BD attachante et sympathique, prônant des valeurs saines pour la jeunesse des années 60, connut son petit succès pendant 5 ans entre 1962 et 1967, elle fut hélas délaissée au profit de Ric Hochet que ses auteurs menaient vers une gloire encore plus grande. A.P. Duchâteau, sous le pseudo de Michel Vasseur, imaginera des scénarios inventifs aux allures policières, tandis que Tibet, assisté de Mitteï aux décors, se cachera derrière celui-ci, lui laissant la paternité des dessins; mais le connaisseur saura reconnaître le graphisme réaliste de Tibet sur les personnages, dont il exécute le crayonné, et qui par ailleurs, ne peut s'empêcher de donner à André un physique à la Ric Hochet. Une bien chouette série comme on n'en fait plus.

05/06/2013 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Cote réelle : 7/10. Une bien bonne série, qui eut son heure de gloire dans les années 60. Nos "3 A" font leur apparition dans l'hebdo Tintin n° 14, 17ème année, du 3 Avril 1962. Ils y font un dernier baroud d'honneur dans le n° 16, 22 ème année, du 18 Avril 1967. Spirou avait "ses" Castors ?... Tintin aura "ses" 3 A. Et c'est drôlement bien foutu. Au(x) scénario(s), on trouve André-Paul Duchâteau, en pleine forme, qui signe ici du pseudo de Michel Vasseur. Au dessin ?... Le graphisme est signé Tibet et Mittéï. C'est pourtant Tibet qui crée et réalise les personnages. Les histoires ?... Celles de trois GRANDS scouts dont le meneur -André- a parfois l'air de porter une tenue trop ajustée pour ses biceps. J'ai apprécié les scénarios fournis, bondissants, discontinus dans le style, plein de tension dramatique, pensés par un des très grands scénaristes actuels. Le dessin (j'en reviens) : c'est du Tibet, au trait reconnaissable, même qu'ici le mouvement des acteurs me paraît même plus "coulé" que dans Ric Hochet. A la lecture des opus, j'ai ressenti une vraie connivence en ces deux auteurs -ces deux créateurs- qui, d'ailleurs travaillent toujours de concert depuis plus de 40 ans. Faut quand même le faire !... Au final ?... Une bien bonne série, solide, prenante, pourvue d'humour mais (tout petit bémol) un peu à l'étroit dans ces cases "standardisées" de l'époque. Nos 3 A ne "vivront" pourtant que 5 années. Tibet et Duchâteau, accaparés par les succès de Chick Bill pour le premier, Ric Hochet pour les deux, délaissent "leurs" scouts. Et ils n'y reviendront plus. Dommage. Les albums : De 1966 à 1977, SEPT opus brochés seront édités par Le Lombard-Dargaud (E.O. très difficiles à trouver à l'heure actuelle ; surtout en bon état). En 1979, Bédéscope "sortira" un album -noir et blanc- à tirage limité (une E.O. que je ne possède pas). Récréabull enfin, réédite les albums -en version cartonnée- de 1986 à 1987 (trouvables, mais assez difficilement).

02/11/2006 (modifier)