Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Mortelle Adèle

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

On m'appelle Adèle, mortelle Adèle... Je sais m'y prendre quand il s'agit de mener la vie dure à mon entourage.


Albums jeunesse : 6 à 10 ans

On m'appelle Adèle, mortelle Adèle... Je sais m'y prendre quand il s'agit de mener la vie dure à mon entourage. Que ce soit pour faire enrager mes parents ou torturer mon stupide chat... j'ai toujours une idée intéressante ! Mais cette fois les choses se compliquent... Quand il s'agit de déclarer ma flamme à Ludovic, le nouveau de la classe, je perds tous mes moyens ! Grrr... Vraiment, j'aime pas l'amour !

Scénariste
Dessinateurs
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Février 2012
Statut histoire Strips - gags 15 tomes parus
Couverture de la série Mortelle Adèle
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

09/08/2017 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note : 2.5/5 Mortelle Adèle est une série d'humour pour la jeunesse mettant en scène une méchante petite fille. Méchante parce qu'elle a décidé de l'être, d'être hautaine, vilaine et sadique. Elle méprise les filles à la mode, se désespère du classicisme de ses parents, torture volontiers son petit chat et s'est inventé un fantôme lugubre comme ami imaginaire. La série est composée de petits gags en une ou deux pages. Ils mettent en scène Adèle en famille, à la maison, à l'école ou avec des proches (puisqu'elle ne peut pas les considérer comme ses amis). Et à chaque fois, elle montre combien elle est anti-conformiste et prompte à jouer les méchantes de service. Les dessins de Miss Prickly, pour les tomes 1 à 8, puis ceux de Diane Le Feyer qui prend la relève à partir du tome 9, sont clairs et agréables. Leurs traits qui sont très similaires, leurs personnages et leurs couleurs me font un peu penser au style de Fabrice Parme que j'aime beaucoup, même s'il est ici plus raide, en tout cas pour Miss Prickly car celui de Diane Le Feyer fait preuve d'un peu plus de souplesse. Les décors, par contre, sont très peu fouillés voire très souvent vides. Les gags m'ont généralement laissé de marbre. Les chutes sont assez convenues et à force de jouer la méchante, Adèle en devient plus caricaturale et prévisible qu'attachante ou drôle. Alors peut-être que pour un lectorat de moins de 10 ans, ça peut être amusant, mais difficile pour moi d'imaginer qu'on ne s'en lasse pas et qu'il y ait eu matière à faire autant d'albums.

09/08/2017 (modifier)