Un Marron

Note: 3.75/5
(3.75/5 pour 4 avis)

À la fin du 18e siècle sur l'île Bourbon (fraichement rebaptisée île de La Réunion), c'est ainsi qu'est rédigé l'avis de recherche concernant Ulysse, alias Caf la bou. En révolte contre sa condition d'esclave, Ulysse est devenu « un marron », ces « affranchis volontaires » qui pillent, tuent et se réfugient dans les hauts de l'île pour échapper au gibet et à la potence. Lors d'une de ces razzias Ulysse enlève une femme et décide de se retirer dans la forêt avec elle.


1789 - 1799 : La Révolution Française Editions des Bulles dans l'Océan Esclavage Ile de la Réunion L'Océan indien

À la fin du 18e siècle sur l'île Bourbon (fraichement rebaptisée île de La Réunion), c'est ainsi qu'est rédigé l'avis de recherche concernant Ulysse, alias Caf la bou. En révolte contre sa condition d'esclave, Ulysse est devenu « un marron », ces « affranchis volontaires » qui pillent, tuent et se réfugient dans les hauts de l'île pour échapper au gibet et à la potence. Lors d'une de ces razzias Ulysse enlève une femme et décide de se retirer dans la forêt avec elle. Denis Vierge signe là le premier opus d'un diptyque fort et historiquement très fouillé sur une période peu connue, voire reniée de cette France de l'océan Indien d'avant 1848. Les Réunionnais, qui avaient plébiscité la formidable Grippe Coloniale de Serge Huo Chao Si et son compère Appollo, retrouveront là une partie encore plus ancienne de leur histoire. Une œuvre qu'il était nécessaire de réaliser en bande dessinée pour La Réunion... et la France.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Avril 2014
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Un Marron
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

23/12/2014 | Ro
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

J’aime beaucoup ce diptyque qui, l’air de rien, parvient à dépasser sa dimension historique (déjà très intéressante par elle-même) pour nous offrir un portrait touchant d’un couple peu commun. La dimension historique est parfaitement maîtrisée. Les informations fournies me semblent cohérentes avec le peu que je sais de la situation des esclaves sur l’ïle Bourbon à la fin du XVIIIème siècle et la manière dont les marrons devaient s’organiser pour survivre me semble très réalistement racontée dans ce récit. Au niveau des personnages, j’ai vraiment beaucoup aimé l’évolution des rapports qui unissent les deux personnages principaux. Car tout commence par un massacre, un enlèvement et un viol et ce n’est que la nécessité de s’unir et de s’entraider pour survivre qui va faire évoluer ces rapports de la violence primaire vers une forme de respect, voire d’amour. Le dessin m’a également bien plu alors que, de prime abord, je ne le trouvais pas spécialement engageant. Il a un aspect un peu vieillot qui rappelle certaines gravures d’époque, mais il reste toujours extrêmement lisible. La mise en page est classique mais soignée, les décors sont loin d’être oubliés et si le trait n’est pas toujours des plus précis sur les personnages, Denis Vierge a pris soin de suffisamment typer chacun des intervenants pour éviter tout risque de confusion. Un diptyque à découvrir, donc, si cette thématique historique vous intéresse.

25/11/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai découvert cet auteur sur Vazahabe ! dont le récit se passait sur Madagascar à l'époque moderne. Nous voilà pas très loin de ce secteur de l'Océan indien en explorant le passé de l'île de la Réunion autrefois appelée l'île Bourbon en hommage à la famille royale française. J'ai pu tout de suite constater les progrès sur le dessin. On dirait que l'auteur a changé son style mais on reconnait sa patte. C'est beaucoup plus abouti bien que j'avais déjà beaucoup apprécié son travail. Je ne savais pas ce que c'était un marron. Non pas la châtaigne comestible ou encore la couleur de ce présent site. Désormais, je comprends mieux la signification symbolique de cette couleur. En effet, l'auteur a pris soin de bien nous expliquer le contexte historique avant de nous embarquer dans la fuite de cet ancien esclave. Il est clair qu'il faudra acquérir la liberté dans le sang. Rien ne nous sera épargné. Le lecteur apprendra tout un pan de l'histoire oubliée concernant l'esclavage mais également le passé de l'île de la Réunion loin de ses requins mangeurs d'homme et de son volcan cracheur de feu qui font l'actualité.

05/08/2015 (modifier)
Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

J’ai trouvé cet album passionnant. Il est clairement basé sur une recherche historique pointue, mais n’est pas rébarbatif ou trop chargé pour autant. L’histoire est fluide et prenante, et pas manichéenne du tout malgré le sujet. Le contexte historique est lourd de sens et intéressant au possible. La mise en image est superbe (malgré une couverture il est vrai un peu terne), et me rappelle un peu le dessin de Simon Hureau (L'Empire des hauts murs, Le Massacre). On prend vraiment plaisir à explorer la jungle de l’ile de la Réunion en compagnie de nos deux échappés. Un album que les amateurs d’histoire et d’Histoire se doivent de découvrir. Vivement la suite !

24/06/2015 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Un Marron, c'est l'histoire d'un couple d'esclaves en fuite sur l'île de la Réunion à la fin du 18e siècle. Malgré une couverture terne et peu engageante, le graphisme de cet album m'a très agréablement surpris. Maîtrisé, soigné, esthétique et joliment colorisé, il est très agréable et beau. Il rend d'également belle manière les décors, les personnages ou encore les scènes d'action. Sur le plan du récit, c'est une histoire réaliste et historiquement fouillée. Les personnages, au départ rudes et un peu désagréables, gagnent peu à peu en humanité et deviennent attachants. C'est évidemment aussi l'histoire d'une dénonciation de l'esclavagisme et un témoignage de la brutalité de la société de l'époque, sans manichéisme ni faux-semblants. Je craignais une BD historique trop didactique et ennuyeuse, mais il y a un côté aventure, décors exotiques et puis l'envie qui se met en place de suivre les aventures de ces "marrons", avec l'espoir ténu qu'ils finissent par s'en sortir. Je lirai le second et dernier tome avec plaisir.

23/12/2014 (modifier)