Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Insiders

Note: 2.45/5
(2.45/5 pour 20 avis)

Thriller qui rappelle Alpha: une belle jeune femme, formée à l’art de la guerre, est infiltrée au cœur des Mafias. Son but, mettre à jour les collusions qui existent entre organisations criminelles, sociétés financières internationales et politique. Dans ce premier tome, une société pétrolière française soudoie le pouvoir pour organiser un coup d’état dans une république bananière. De la Tchétchènie aux Caraïbes, un haletant thriller qui décode l’actualité.


BoDoï Histoires d'espions

Najah Cruz est une résitante tchétchène, qui cherche à aider un chef de guerre à s'évader d'un camp de prisonnier russe. Elle est en fait une criminelle recherchée internationalement. Elle se fait recruter dans un programme américain visant à infiltrer des agents doubles au sein des grosses organisations ciminelles internationales. La fin de cet épisode en appelle un autre, mais vient planter le décor de ce nouveau thriller.

Scénariste
Dessinateurs
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Septembre 2002
Statut histoire Série terminée (saison 1 : 8 tomes + saison 2 : 4 tomes prévus) 12 tomes parus
Couverture de la série Insiders

L'avatar du posteur bamiléké

Lors d'un vagabondage chez mon libraire d'occasion je vois les huit premiers tomes pour pas trop cher. A priori du thriller/espionnage, j'aime bien. D'autant plus que la belle couverture nous promet une bombe latino type Miss Univers. Oups où avais je la tête ? J'étais au rayon pour une maîtrise en finances internationales option sigles multinationales et services gouvernementaux. Autant dire une lecture difficile avec de multiples intervenants dont aucun ne dégage de l'empathie, même notre héroïne. Un peu un univers "tous pourris", je ne trouve pas ça très constructif ni distrayant. Je ne lâche rien espérant un sursaut de la belle et très sage Najah/Isabel qui telle une James Bond traverse le monde dans tous les sens, prend des coups mais reste impeccable (c'est une loi du genre) et sait tout piloter (j'ai cru au sous-marin chinois) pour s'échapper de geôliers bien inattentifs. Pourquoi ?? Une amourette de midinette bien platonique (non ce n est pas James ni Jason) et vite avortée avec son abominable patron Sam. Finalement je ne sais plus qui est qui, qui fait quoi et dans quel but ? Peut-être aurai-je toutes mes réponses en cycle 2, celui du doctorat.

17/09/2021 (modifier)
Par Feynhec
Note: 2/5

Intrigué par cette BD sur fond d'espionnage et de guerre, je me suis laissé tenter. Au final, impossible d'entrer dans les différentes histoires, tant par leur complexité que par la narration. "Aaaah je vais mourir, c'est fini" suivi, quelques pages plus loin de "Ah bah non en fait, je m'en suis sortie". D'autres apprécieront peut être, pour ma part je passe mon chemin.

19/06/2018 (modifier)
Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Certaines BD s'ancrent dans le monde réel ou supposé l'être pour nous faire découvrir les magouilles, les turpitudes, les coups bas auxquels se livrent les grands ou supposés tels de ce monde. Dans le monde de la finance et des affaires nous avons Largo Winch, pour les agences d'espionnages il y a XIII, etc... Ici j'ai l'impression que les auteurs veulent en faire trop. Dans le premier diptyque nous courons à travers le monde aux basques de l'héroïne chez qui je n'ai pas senti un charisme très violent. La donzelle, forcément abandonnée dans sa prime jeunesse, enfant des rues puis recueillie, puis formée à l'art de la guerre (d'ailleurs L'art de la guerre de Sun Tzu est cité), mercenaire, d'où un long passage sur ses hauts en Tchétchénie. La voilà enrôlée en deux cases par l'oncle Sam, elle en est d'ailleurs ravie : "J'ai suis du bon côté de la barrière" !!! Pour le reste de ses aventures je vous laisse deviner si elle va gagner. Ah j'oubliais : elle développe au cours du truc des dons de télépathie qui lui permettent de communiquer avec le big boss. Non définitivement c'est trop, trop de thèmes brassés, des raccourcis incroyables, des incohérences de taille, notre héroïne -encore elle- se prend "un pruneau de 9 mm " et une page plus tard bourrine un gars à coup de karaté ! Cette BD ne sort pas du lot, à vouloir trop en mettre les auteurs se sont à mon avis perdus en chemin. Du coup étant moi même perdu je ne participerai pas à la suite.

29/10/2014 (modifier)
Par Jérem
Note: 2/5

Je n’ai pas pu aller au-delà du tome 2. Insiders n’a jamais réussi à m’intéresser. En effet, j’ai trouvé le scénario confus et peu original, ainsi que les personnages stéréotypés et peu intéressants. De plus, l’action prend trop le pas sur l’intrigue. La BD n’est pas foncièrement mauvaise mais l’intérêt est limité, d’autant que le genre compte nombre de bonnes séries. Je passe mon tour !

16/10/2012 (modifier)
Par McClure
Note: 3/5
L'avatar du posteur McClure

Cette BD fait partie des Largo Winch Like ou des XIII Like. On prend un peu des mêmes ingrédients, où on mélange géopolitique, mafias, jolies pépés et univers du luxe et des voitures de sport. Certaines allusions notamment aux mondes financiers sont plutôt assez crédible, mais l'ensemble reste assez "classique" et ne ressort pas du lot. On trouve une bonne grosse ficelle qui permet d'avoir un fil rouge rebondissant à souhait. Le graphisme est lui aussi dans la même veine. Pas trop mal mais pas travaillé. Du bon gros blockbuster de BD pour supermarchés. Moyen, juste moyen.

02/03/2012 (modifier)
Par Mooldoo
Note: 4/5

J'ai commencé la série en accrochant non pas le dessin mais le réalisme de l'histoire. J'apprécie pas mal ces histoires d'espionnage et d'infiltration. Celle-ci vous plonge dans les arcanes de la pègre internationale au plus haut niveau en usant de 'l'arme/jouet' que représente Najah Cruz. On part en Afrique, puis le Moyen Orient, la Chine et l'Europe. Le scénario peut se révéler parfois un peu tordu compte tenu des enjeux politico-financiers internationaux. Le scénario de cette série tourne autour de l'action. Il n'y a pas de temps mort. Et ceux qui recherchent le vertige de filles dénudées comme il est coutume d'en apercevoir dans IR$, Largo Winch ou encore, vous ne trouverez au mieux que des bikinis :-) Mais au final, c'est une série d'un bon niveau. Je conseille au moins de la lire. C'est rapide. Les bdvores comme moi l'auront dans leur bibliothèque. Et personnellement, j'attends la saison 2.

02/03/2012 (modifier)

Perso j'accroche aisément à toute intrigue tournant autour de l'espionnage, des services secrets ... Déjà fan de XIII, d'Alpha ou encore de Lady S., j'avoue avoir pris du plaisir à lire l'ensemble des tomes d'Insiders. Certes, il y a à mon avis certaines incohérences, des passages un peu brouillon. Mais dans l'ensemble, je retiendrai surtout le charisme de Nadja Cruz et les intrigues politiques développées dans cette série. Bref, fan du genre, j'adhère franchement à cette série. ^^

08/11/2010 (modifier)
Par tolllo
Note: 2/5

Attention concentration… Une insider s’infiltre dans la « mafia mondiale » pour repérer et - à priori - démanteler et mettre en prison les « personnes du grand conseil ». Autrement dit tous les chefs mafieux des différentes parties du globe réunies en « conclave ». Ils s’y réunissent pour pouvoir contrôler encore plus le monde de la drogue, de la politique, de l’armement, du pétrole et pourquoi pas le monde entier… Le big-boss-beau-gosse de la mafia-politiquo-mondiale, le dénommé Sam Natchez, sera donc la priorité principale de notre bella-action-girl-telepat. Heum… Il manque quelque chose… Thriller qui joue avec l’actualité. Action, suspens, de beaux dessins, il y a de quoi faire envie… Mais il me manque quelque chose… Ce que j’en pense ? ? On stagne. On, n’avance pas. On s’enlise même… de l’action mais pas de mouvements dans le déroulement global de l’histoire. Il aurait fallut, je crois, des objectifs précis à atteindre. Des fractionnements dans l’histoire. Des étapes distinctes. Avec au début d’un tome : une mission à accomplir avant la fin de la bd qui permettrait de se rapprocher un peu plus près du « très très vilain méchant, Sam Natchez ». Et de ce fait, pouvoir se dire à la fin de chaque tome « haaaa ceci avance, elle va finir par y arriver cette petite ! ! ». Mais non au bout de 5 tomes pas un seul des grands pontes de la mafia mondiale n’est mort ou en prison. Ils ont à peine été repérés. Le scénario part dans tous les sens sans vraiment distraire, ni intéresser totalement. Les éléments se suivent sans que réellement l’histoire avance. Tout comme mon avis… Bref il serait temps de faire bouger les choses. j'ai par la suite essayé de lire la fin de la saison 1, et je… (lire plus)

26/12/2008 (modifier)
Par pol
Note: 2/5
L'avatar du posteur pol

Attiré par l'autocollant "le tome 1 pour 5 euros", et après un feuilletage rapide je me suis lancé dans l'achat des 2 premiers tomes. Eh ben je m'attendais vraiment à mieux... Sur le fond pas grand chose à reprocher, une BD d'espionnage avec des dessins plutôt pas mal, contrairement a ce que j'ai pu lire ci dessous. Du moins le style est moderne et plutôt plaisant, le tout bien coloré. Sur la forme, aie. On ne peut pas compter les personnages tellement ils sont nombreux. Plusieurs histoires s'entrecoupent : guérilla, petro-dollars, ministre véreux, hommes d'affaires, agents espions, le tout éparpillé en Tchétchénie, aux USA, en Afrique, en France... Bien sur elles vont se recouper, mais elles sont impossibles à suivrent car toutes les 2 pages on passe de l'une à l'autre. Que c'est dur à lire ! Toutes les 2 planches, il y a 1, 2 voire 3 astérisques pour expliquer des sigles ou des termes inaccessibles au lecteur lambda. Et même lorsque les histoires se rejoignent, on y voit pas plus clair ! En résumé, l'auteur à voulu trop en faire et en 48 pages il n'y a pas la place de raconter autant de chose ! Cette série s'arrête pour moi au tome 2 censé terminé le premier cycle.

04/06/2006 (MAJ le 16/05/2008) (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 3/5

Je n’ai pas boudé mon plaisir à la lecture de cette série. « Insiders » ?… c’est un projet dont le but est de contrecarrer l’action des mafias dans le monde. Bon !.. Y a du boulot !… Bartoll, le scénariste, connaît son boulot. Ancien grand reporter il a parcouru les quatre coins de la planète, et il connaît bien ceux qui se dissimulent derrière les trafiquants et les mercenaires envoyés pour telle ou telle situation à « régler ». « Insiders » ?… de la bonne BD d’action avec en toile de fond des complots internationaux. Qui plus est, le personnage central est une femme ; une véritable baroudeuse de choc qui n’a rien à envier à Largo Winch. Tout ça pour ?… une bonne série de thrillers géopolitiques qui, même si elle ne renouvelle pas le genre, se lit sans déplaisir aucun.

11/02/2008 (modifier)