Mégacomplots à Tananarive

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Madagascar regorge de richesses naturelles et parmi elles, des bédéistes de talent qui ne demandent qu’à l’exprimer. C’est en partie chose faite avec cet album made in Madagascar. 


L'Océan indien Madagascar et ses environs

À l’Université de Tananarive, Capitale de Madagascar, Rémy, asocial, paresseux et opportuniste, veut devenir le Président de l’association des étudiants du département où il est inscrit. Ce poste lui donnerait l’occasion de rejoindre son frère qui vit en Europe, et ainsi fuir la maison familiale où sa belle-mère a pris les commandes.  Pour espérer arriver à ses fins, Rémy doit gagner la sympathie des autres étudiants dont il a l’habitude de se moquer, en masquant soigneusement sa véritable motivation.  Ambition, manipulation, intérêt personnel, traités avec humour à plusieurs degrés par le duo malgache Pov et Dwa, prennent une saveur particulière dans une île secouée depuis des décennies par des coups d’état politiques à répétition. 

Scénariste
Pov
Dessinateur
Dwa
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 31 Décembre 2011
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Mégacomplots à Tananarive
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

20/07/2013 | Erik
Modifier


Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Un complot estudiantin. C’est la meilleure façon de décrire ce diptyque original. L’intrigue est bien construite, les retournements de situation et coups fourrés abondent, et globalement l’histoire se tient bien. Le premier tome laisse beaucoup de choses en suspens, mais le deuxième vient conclure l’histoire habillement et sans trop en faire. Le dessin est joli, mais les couleurs informatiques un peu « flashy ». C’est d’autant plus dommage que le dessinateur fait de superbes dédicaces en couleurs directes en festival. Enfin, c’est un choix. Dommage aussi que l’histoire nous fasse peu visiter Madagascar, même si je comprends bien que l’histoire s’y prête mal. Un bon moment de lecture, un thriller original.

30/06/2015 (modifier)
Par samsa
Note: 3/5

Etant moi même allée à Madagascar juste avant les troubles politiques, j'en garde une très belle image d'une grande diversité ethnique et surtout d'une population particulièrement gentille, chaleureuse et profondément honnête. J'ai donc été tout particulièrement surprise de la violence survenue tout juste quelques mois après notre retour et depuis lors. Et bien cet album présente un aspect de Madagascar que je n'avais pas du tout abordé lors de mon séjour là-bas. Je ne suis restée à Tananarive que quelques jours et n'ai donc pas eu l'occasion de découvrir cette tranche de population. Sous couvert d'élections estudiantines, c'est le monde politique et magouilleur qui nous est présenté. Un monde dans lequel la fonction officielle n'est qu'un moyen de parvenir à des fins personnelles. Bien que quelque peu atterrée de la différence entre ma vision de touriste naïve et cette vision des jaunes auteurs, je suis bien contente de voire l'oeuvre d'auteurs de là bas (mais je ne change pas d'avis, j'ai tellement aimé ces peuples, je ne verrai jamais que la bonté) C'est tout de même plutôt intéressant même si on regrette l'absence des magnifiques paysages. À noter qu'une suite est parue (Coup d'état à Tamatave), les deux albums peuvent se lire indépendamment, mais je pense que c'est sympa de pouvoir lire l'ensemble. Donc, magouilles et compagnie, lutte de pouvoirs internes, volonté de parvenir à ses propres fins par tous les moyens. Je trouve que cela rappelle de nombreuses réalités actuelles. Associé à une bonne dose d'humour noir, voilà des albums simples mais plutôt intelligents. Un point négatif le prix du volume qui est un peu décourageant bien que comportant nettement plus que le format 48 pages habituel.

05/12/2014 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai découvert cet album ayant pour trait la société estudiantine dans la capitale de Madagascar. Les auteurs Pov et Dwa sont malgaches. Je dois dire que j'ai été bluffé par autant de virtuosité dans un album qui exploite l'âme humaine et qui a pour thème la manipulation. Attention, il n'y aura rien de véritablement politique, juste la fin qui justifie les moyens avec pour arme le mensonge. On se prend d'affection pour un anti-héros qui n'a de motivation que de fuir sa misérable condition. Par ailleurs, le trait de crayon est plutôt agréable à l'oeil. Le récit se suit avec délectation. Bref, c'est une bd à découvrir car elle est véritablement mâture. Ces auteurs m'ont réellement surpris. Ma réelle note: 3,5 étoiles.

20/07/2013 (modifier)