Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Le Cadet des Soupetard

Note: 3.08/5
(3.08/5 pour 13 avis)

Le duo d’auteurs que sont Olivier Berlion et Eric Corbeyran (quand il n’est pas sur le Le Chant des Stryges) nous livrent une petite merveille de fraîcheur.


1946 - 1960 : L'Après-Guerre et le début de la Guerre Froide Corbeyran Ecole Emile Cohl Lapins

L’histoire de la série ? Eh bien, elle est très simple. On retrouve un enfant normal avec son frère, sa sœur... …son lapin et ses amis dans toute une série d’aventures qui sentent bon la campagne, l’école buissonnière, la maîtresse, la cour de récréation avec le pion et les premiers amours de jeunesse. Une série qui se laisse lire dans le bonheur et avec une petite touche de poésie.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Mars 1993
Statut histoire Une histoire par tome (7 tomes + 3 hors-série) 10 tomes parus
Couverture de la série Le Cadet des Soupetard

28/07/2002 | Nao
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

En dépit d'un univers, d'un environnement et d'un décor campagnard que j'aime bien plus que la ville (ayant vécu enfant beaucoup à la campagne), cette Bd ne m'a pas chaviré autant que je l'aurais voulu. Il y a certes un côté rafraichissant et nostalgique d'enfance à l'ancienne, comme celle des années 60 que j'ai connue, de vieille école communale qui sentait bon l'encre et la craie (qui s'est bien perdue aujourd'hui), avec un bambin attachant avec son lapin, et de petite vie villageoise à la ruralité joviale... Mais au-delà de tout ce charme, je trouve que ça manque d'une vraie dynamique, les récits sont assez lents, et surtout l'ensemble de la série est très inégal en qualité de scénario ; certains albums étant très quelconques, notamment le tome 3 que je n'ai pas aimé (je n'ai lu que 5 albums). Le dessin de Berlion semble beaucoup plus soigné que dans Tony Corso, c'st plus fluide et plus coloré, encore que certaines têtes soient parfois bizarres dans leur forme. Bref, une agréable lecture mais pas indispensable.

10/02/2016 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une série jeunesse sympathique, mais qui manque un peu d'originalité. Pourtant, j'ai l'impression que le scénariste pourrait faire plus. Il crée un village avec plusieurs habitants intéressant, mais il ne les exploite pas beaucoup. Le ton reste enfantin et plusieurs histoires semblent s'adresser uniquement aux enfants. Cela se laisse tout de même lire si on n'est pas allergique au genre. Pour ce qui est du dessin, je l'aimais bien au début, mais je n'aime pas quand le style devient plus réaliste. Je trouve que c'était plus dynamique et chaleureux avec l'ancien style.

30/04/2012 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

On lit les aventures de ce petit galopin en culotte courte avec beaucoup de plaisir. Le dessin est même plutôt réussi. Mais ce genre d'histoire est très peu pour moi. Un exemple dans "la Louche" où notre Soupetard se transforme en parfait petit Sherlock Holmes en herbe : un génie inné ! Beaucoup trop de facilités scénaristiques ! Ce n'est plus ce que je recherche dans la bd. Certes, c'est un agréable moment de lecture qui apporte un brin de fraîcheur mais c'est sans plus... en ce qui me concerne. Les plus jeunes apprécieront sans doute cette lecture qui ne révolutionnera pas le genre. Objectivement, cela reste pas mal.

05/01/2008 (MAJ le 13/07/2009) (modifier)
Par Gros Bide
Note: 3/5

J'ai bien aimé. Tous les albums ne se valent pas mais l'ensemble est plutôt de bonne facture. J'ai trouvé dans cette série attachante ce que j'étais venu y chercher, à savoir une bonne dose de nostalgie dans un cadre rural idyllique. Le roman du terroir existe depuis belle lurette. Corbeyran et Berlion font avec cette collaboration dans la BD du terroir. Personnellement, c'est un genre que j'aimerais voir se développer. Je comprends que certains puissent trouver cela quelque peu "gnangnan" et aient envie de plus d'action. Le rythme est assez lent mais je pense que c'est un choix délibéré et complètement assumé par les auteurs. Bon parfois, on sent bien que Corbeyran a sorti les rames pour faire tenir son scénario sur un nombre de pages digne de ce nom mais cela ne casse en rien la douce mélodie délivrée par cette série simple (pas au sens péjoratif du terme). Je ne me suis pas encore décidé à l'acheter mais c'est typiquement le genre de série par lequel je serais tenté d'amener mes (futurs) enfants à la lecture et plus particulièrement à celle de la bande dessinée.

19/03/2009 (modifier)
Par pewi
Note: 2/5

J'ai bien aimé le traitement de la jeunesse, de la ruralité et de la nature à travers le personnage principal et les personnages secondaires. Hélas dans ce que j'ai lu (je me suis arrêté au milieu du troisième tome) la trame générale de l'histoire est ennuyeuse bien que les idées de scénarios soient bien et potentiellement riches. Le dessin et la couleur sont conventionnels. Ce manque de dynamisme et d'originalité inhibe mon envie de poursuivre la série.

28/07/2008 (modifier)
Par Pierig
Note: 3/5
L'avatar du posteur Pierig

Cette série possède beaucoup de charme. Tout d’abord le charme bucolique avec ce carde "campagnard" d’il y a 50 ans où il fleure bon les bleuets dans les champs. Ensuite, le charme du dessin de Berlion et des couleurs qui collent parfaitement à l’époque du récit. Corbeyran invite le lecteur à suivre le petit Soupetard dans ses aventures de gosse (à l’école, en vacances, chez son oncle, …). Souvent, un événement "étrange" survient aux alentours et le gamin va y fourrer son nez tel un Sherlock Holmes en culotte courte. La lecture est sympathique grâce à une narration fluide et une maîtrise de la trame scénaristique. Un seul regret cependant : la résolution des "affaires" un peu vite expédiée, surtout venant d’un enfant, ce qui déforce des histoires pourtant intéressantes à suivre.

05/07/2007 (modifier)
Par L'Ymagier
Note: 4/5 Coups de coeur expiré

Une série que j'apprécie vraiment... Soupetard, son lapin et ses copains m'ont entraîné dans une série d'histoires courtes qui sentent bon la "vieille petite école" avec son estrade et ses bancs de bois, son odeur d'encaustique, son ambiance "de ce temps-là". A regarder ce petit monde qui bouge, je me suis dit que nombre d'entre-nous avons commis les mêmes bêtises de gamins, les mêmes révoltes face à l'incompréhension des "grands". Soupetard n'est pourtant pas un "petit Spirou campagnard". C'est le héros d'une série bien fournie en sensibilité, en tendresse et -surtout- empreinte de nostalgie. (Tout) petit regret : l'atmosphère -pourtant joliment bien rendue- qui parfois prend le pas sur le scénario. C'est vrai que ce dernier est parfois lisse et sans surprise, mais c'est ce qui en fait également son charme. Dessin de Berlion "à l'ancienne" qui cadre bien avec le contexte. Une série à déguster doucement, comme le bonheur d'un temps passé qui ne reviendra plus... sauf dans ma mémoire. Et c'était pas mal...

09/02/2007 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Les histoires sont sympas, pas prise de tête, et dans un environnement de souvenirs de jeunesse franchouillarde bien sympathique. Les dessins sont parfois un peu bizarres, notamment le lapin de compagnie du héros qui est parfois vraiment louche dans sa forme. Néanmoins, les albums du Cadet des Soupetard se lisent bien et sont très agréables.

29/10/2003 (modifier)
Par Thorn
Note: 3/5

Une BD très sympathique, qui reconstruit avec humour et tendresse les jeux, les peurs et les joies d'un gamin à la campagne. C'est en général bien vu, sans être trop compliqué. Personnellement, j'ai pas accroché avec le dessin, qui est certes de très bonne qualité, mais que je n'aime pas. Il faudrait que je lise les tomes hors série, peut-être que j'aprécierai plus.

10/11/2002 (modifier)
Par ganhima
Note: 2/5

Ben là j'ai été un peu surprise... Je voyais ça comme la pire bd pour minos mais pas vraiment en fait...Les dessins sont plutôt beaux sans tomber dans de vilaines caricatures (ce qui arrive souvent dans ce type de bd...). J'ai beaucoup aimé le tome 6 et beaucoup moins les autres, qui restent effectivement enfantins... Malgré tout, pour un jeune public c'est assez bon.

24/10/2002 (modifier)