520 km (Simon & Louise)

Note: 3.2/5
(3.2/5 pour 5 avis)

Quand sa petite amie lui annonce qu'elle le quitte, Simon, 14 ans, décide d'aller la rejoindre... A lire en miroir avec Un Eté en apnée.


Adolescence

Simon a 14 ans, il est en vacances à Arcachon avec sa mère. Il découvre sur Facebook que sa petite amie, Louise, a changé son statut de « en couple » à « célibataire ». C’est à cause du père de Louise : il trouve qu’elle est trop jeune pour être amoureuse. Simon ne peut pas l’accepter et décide de fuguer – en stop – pour rejoindre Louise, sa Louise, à Montpellier où elle est en vacances. Le voyage ne sera pas aussi simple que Simon l’avait imaginé…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Août 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série 520 km (Simon & Louise)
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

09/03/2013 | PAco
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai plutôt bien apprécié cette chronique sentimentale et estivale concernant un adolescent Simon qui part rejoindre son amoureuse Louise en traçant une tangente. On se rend compte que ce Simon est assez sympathique et courageux. Il va faire quelques rencontres au gré de son voyage en auto-stop d'Arcachon à Montpellier ce qui représente précisément 520 Km d'où le titre. Je n'ai pas trop apprécié le passage où il se fait recueillir par un adulte qui sait qu'il a fugué et qui ne le mène pas à sa destination ou qui ne prévient pas sa mère. On sent le danger approcher mais on n'en est pas certain. Aurait-on réagi aussi violemment que Simon ? A t'il eu raison de le faire ? Nous n'aurons pas la réponse. On observera que ses affaires resteront dans la voiture. Il se débrouillera autrement. Il y a des rencontres qui sont plutôt positives comme ce gitan avec son fils qui vont tuer un mouton ou encore ce punk qui lui a donné au début du fil à retordre. J'ai bien aimé le graphisme qui fait dans la rondeur et la douceur avec de chaudes couleurs. Cela rend le road-trip assez varié dans ses ambiances. C'est assez frais et léger. Une histoire intéressante qui ne se termine pas comme on l'aurait voulu. La suite dans Un Eté en apnée (Simon & Louise).

08/10/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

L'histoire d'un ado qui se fait larguer par sa copine a cause du père de ce dernier et il fugue pour aller la rejoindre. C'est un voyage initiatique pour le jeune homme et il va rencontrer des gens. L'histoire est légère, mais efficace. Il faut dire que le personnage principal est plutôt attachant et j'ai bien aimé suivre son voyage. Le tout est assez réaliste et pourrait remémorer des souvenirs à certains (en tout cas pas à moi vu que je n'ai jamais fait d'auto-stop, de fugue et je ne suis jamais tombé amoureux). Le dessin est minimaliste et cela va très bien avec ce style d'histoire. Je trouve que c'est une lecture agréable.

09/06/2016 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

520 km, c'est le récit d'un adolescent qui part à l'aventure en tentant de traverser la moitié de la France pour rejoindre la fille qu'il aime. C'est une sorte de voyage initiatique assez réaliste pour le jeune héros. C'est une histoire qui donnera un goût de liberté aux jeunes lecteurs et qui réveille quelques souvenirs nostalgiques pour les adultes. C'est également un scénario assez simple quoique efficace, auquel fait écho la simplicité du dessin. Le héros est plutôt sympathique et on n'a pas trop de mal à s'attacher à lui et à son aventure de jeunesse. Je lirais volontiers Un Eté en apnée pour découvrir le point de vue en miroir de sa copine.

19/10/2014 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

C'est avec Orignal que j'ai découvert Max de Radiguès. Peu à peu je lis ses albums, qui semblent tracer une voie particulière dans la franco-belge actuelle. Ici le récit est celui d'un ado qui fugue pour retrouver sa copine, et va se rendre compte qu'il existe d'autres voies, qu'il se fourvoyait complètement et qu'une amitié peut naître de pas grand-chose. C'est cette simplicité et cet ancrage dans le réel et la modernité qui font la force de cet album. Car son style graphique, s'il n'est pas révolutionnaire ni remarquable, n'en est pas moins efficace. Encore une fois une chouette lecture.

10/08/2014 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Après Frangins qui m'avait fait bonne impression malgré mes réticences avant lecture, voici "520 km", encore meilleur à mes yeux. Si le graphisme de Max de Radiguès n'était pas vraiment ma tasse de thé, son talent de narrateur a su me faire apprécier son travail et apprivoiser son coup de crayon. Dans cet album, on reste sur la thématique tranche de vie des pré-ados que l'auteur semble apprécier particulièrement. Il est vrai que cet âge, où l'on se sent tour à tour tout puissant ou moins que rien et où les conneries emboitent rapidement le pas à l'inconscience, se prête facilement à la mise en scène. Encore faut-il le faire avec doigté, sans tombé dans le cliché et le dramatique. Ici, Max de Radiquès évite ces écueils tranquillement avec un scénario très ancré dans notre présent. Mais ce qui fait surtout la réussite de cet album c'est la richesse des personnages qu'il introduit au fil de son récit. Très loin des caricatures d'ados, il sait introduire des personnages originaux voire marginaux, mais qui donne une grande force et crédibilité à l'histoire de Simon. Sans être moralisateur, il sait par leur biais nous montrer les dangers mais aussi les côtés "positifs" d'une fugue émaillée de rencontres plus ou moins heureuses. C'est donc une BD que je recommande chaudement pour la justesse de son ton et de ses personnages, et qui devrait plaire aux pré-ados et plus grands qui en feront la lecture.

09/03/2013 (modifier)