Varulf

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 4 avis)

Aventure fantastique en Scandinavie au Moyen-Age...


Les meilleures séries terminées en 2014 Pays scandinaves

Au Moyen Âge, un village scandinave traverse une période sombre. Le mauvais temps détruit les récoltes et, la nuit, des animaux sauvages viennent massacrer les villageois, semant la terreur et l'incompréhension au sein de la population. Alors que les attaques se multiplient, Gisli et les autres enfants du village se questionnent sur l'origine de cette folie meurtrière. La découverte d'un terrible secret les poussera à fuir le plus loin possible afin de protéger leurs familles...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 10 Janvier 2013
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Varulf
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

13/02/2013 | PAco
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Une série qui a des bonnes idées quoique j'ai de la difficulté à la trouver passionnante. J'aime bien l'originalité de cette histoire avec ses adolescents qui pensent être responsable des attaques d'animaux que subit leur village et donc ils décident de partir. Sauf que si ce mystère m'intéresse, je trouve qu'il manque quelque chose pour rendre le récit passionnant. J'étais plutôt indifférent durant une grande partie de ma lecture. Il faut dire que les personnages ne sont pas très attachants à mes yeux. J'en avais rien à cirer de leurs disputes. Le dessin est pas mal. Il me fait un peu penser à ce que fait Sfar.

15/02/2015 (modifier)

Ma Loreleï de 11 ans (d'ailleurs une des ados de la meute se nomme aussi ainsi) me remet ce petit format de Bd dans les mains en me disant : "Tu ne l'as pas encore lu !". Et bien c'est ce que je fais avec vous : je vous remets "Varulf" entre les mains et je vous dis : "Vous ne l'avez pas encore lu !" Ce premier tome campe un univers intriguant voire dérangeant où une bande d'enfants se voient octroyer malgré eux le pouvoir de se transformer en loup ou tout autre animal, traduction du nom scandinave Varulf. Ce qui dérange et rend la lecture encore plus succulente, c'est que le mystère de ce pouvoir n'est en rien révélé. Seule une chose est sûre, et j'espère ne pas trop en dire, c'est qu'ils tuent les uns après les autres leurs parents. Là aussi le pourquoi de ces agressions reste en suspens. Mais bon notre bon docteur Freud ne contrariera pas Gwen de Bonneval si sa meute mi homme mi animaux (à chacun son totem) tue leurs parents sans le vouloir tel Oedipe trompé par le destin. Passons maintenant au dessin de Hugo Piette qui lui aussi rajoute au suspense. Nous sommes avec un dessin certes en ligne claire mais qui donne l'impression d'un dessin enfantin sans pour autant être négligé. Disons un dessin adapté à cet univers médiéval fantastique onirique. Je suis vite rentré dans cet univers qui, de par le travail de couleur, codifie le temps des émotions. Le rouge est là lors de la mort et des scènes de combats, les marrons et gris verts pour l'angoisse ou le stress des personnages et ces noirs si apaisants ! La Bd est collée aux personnages avec très peu de décors ou de paysages détaillés. Ce qui encore une fois restitue le fantastique de l'univers de Varulf. Le personnage du petit frère pose dans la narration les questions essentielles sur le futur de la bande en errance et accompagne le lecteur dans sa lecture. Un très bon moment de lecture où votre esprit va s'aiguiser et vagabonder avec cette meute en devenir.

19/03/2013 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Varulf est une fable nordique assez prenante. On suit avec plaisir ces enfants et adolescents qui s'inquiètent et se soupçonnent d’être responsables des attaques d'animaux qui viennent tuer les adultes de leur village. L'ambiance nordique/viking est bien rendue et réaliste. Les personnages sont attachants et intéressants quoique le dessin n'aide pas trop à les reconnaître. Le mystère concernant ces attaques d'animaux et l'envie de savoir ce que vont devenir ces enfants maintiennent l'intérêt de bout en bout et, une fois arrivé en fin de tome 1, on s'arrête sur un cliffhanger qui donne hâte de lire la suite. Si celle-ci se révèle original et à la hauteur du début de cette histoire, je pourrais bien relever encore ma note.

18/03/2013 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

C'est un peu par hasard que je suis tombé sur cet album à Angoulême en trainant sur les stands. Toujours curieux du travail de Gwen de Bonneval, je me demandais ce qu'allait donner son association avec Hugo Piette (Poncho et Semelle) dans un registre médiéval fantastique pour ados/adultes. Et bien ça fonctionne plus que bien pour ce permier tome de "Varulf" ! Même s'il m'a fallu un certain temps pour m'imprégner de l'ambiance et du style de Hugo Piette, je me suis laissé prendre à suivre notre jeune troupe avec plaisir et curiosité. Le mystère est savamment maitrisé, le fantastique bien dosé et la psychologie du groupe très bien travaillée : du bon boulot môôôssieur Gwen ! Quant à cette troupe hétéroclite de jeunes villageois qui décident de fuir leur village pour une raison que je vous laisserai découvrir, on s'y attache rapidement. Hugo Piette et son trait en ligne claire, minimaliste et anguleux, réussit très bien à imposer ses personnages sans qu'aucune confusion ne se fasse (ce qui est malheureusement parfois le cas avec les groupes de personnages et ce genre graphique), et nous met rapidement à l'aise avec cette troupe improvisée. Bref, une vraie bonne surprise que ce premier tome, qui devrait ravir tous les ados (et les moins jeunes comme moi...) qui apprécient le doux mélange du médiéval et du fantastique. J'attends la suite et fin prévue dans le second tome avec impatience.

13/02/2013 (modifier)