Les Misérables (Glénat)

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Adaptation du roman de Victor Hugo.


1816 - 1871 : De la chute du Premier Empire à la Commune Adaptations de romans en BD Victor Hugo

Jean Valjean est un ancien prisonnier qui est devenu un maire respecté. Mais un jour son passée le rattrappe et il s'enfuit. Il va s'occuper de la petite Cosette dont la mère est décédé.

Scénariste
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2010
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Les Misérables (Glénat) © Glénat 2010

15/06/2012 | Gaston
Modifier


L'avatar du posteur bamiléké

Prétendre résumer Les Misérables en deux tomes de BD est une gageure impossible à tenir. C'est, à mon avis, aussi vrai pour toutes les représentations cinématographiques qui ont essayé. Evidemment la collection des Grands Classiques de la Littérature en BD pouvait difficilement passer à côté de ce roman de Victor Hugo. J'aime beaucoup le graphisme et les couleurs. Dans un style réaliste Bernard Capo réalise une belle oeuvre très accessible aux jeunes lecteurs et lectrices. Il soigne beaucoup les détails que ce soit pour les différents décors, les costumes ou les personnages. Il arrive très bien à restituer les différentes ambiances rencontrées : misérables taudis, demeures bourgeoises, cafés parisiens ou auberges de province et bien sûr les champs de batailles. Capo donne à Valjean, à Javert et à Thénardier de vrais caractères fort. Le récit s'articule autour de ce triangle principal dont le centre de gravité est Cosette. Je n'ai jamais été fan des romans de Victor Hugo hormis les deux luttant contre la peine de mort. Je leur préfère son oeuvre poétique et théâtrale. Le scénario est plus ou moins cadré par l'oeuvre originale tellement celle-ci est immense. Roman historique, politique, policier, social ou sentimental Victor Hugo a fait fort. Comme lecteur de la série j'ai du mal à m'y retrouver. Certains points sont presque incompréhensibles pour un lecteur contemporain. Pourquoi l'acharnement de Javert et de la justice alors que Valjean est sorti libre du bagne ? Je comprends mal les enjeux politiques décrits. Je comprends mal l'admiration voué à Napoléon 1 qui a tué la République pour un Empire. Comment Valjean en cavale peut avoir autant d'argent ? Comme c'est impossible de répondre aux nombreuses autres contradictions du roman, on choisit le plus souvent de mettre en avant le côté sentimental et émotionnel fort comme les morts injustes de Fantine, d'Eponine ou de Gavroche. Cela m'a toujours plus agacé qu'ému.

13/05/2022 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Une autre adaptation de cette histoire et je me demande si c'était bien utile. Il y a tellement d'adaptations de ce roman que je crois que pratiquement tout le monde connait l'histoire même sans avoir lu le roman original. Cette adaptation fait le service minimum et contient les moments importants du récit. J'ai trouvé que les rebondissements s'enchainaient un peu trop rapidement, mais ça se laisse lire si on n'est pas trop exigeant. Les seules choses qui m'ont agacé, c'est comment les deux dessinateurs représentent certains personnages. La mère de Cosette ressemble à un homme et j'ai toujours imaginé que Thénardier était physiquement intimidant ce qui n'est pas le cas ici. En tout cas, ce n'est pas une bande dessinée que je jugerais mauvaise, mais il y a bien mieux à lire.

15/06/2012 (modifier)