Adios Muchachos

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Un polar latino américain


Adaptations de romans en BD Auteurs Italiens Caraïbes

Alicia est une jolie étudiante en dessin de La Havane, très indépendante et très libre de moeurs, qui se laisse parfois séduire par des hommes rencontrés en ville au hasard de ses déplacements en vélo. Comme elle est très pauvre, elle se sent libre d’accepter des cadeaux, mais refuse catégoriquement qu’on la paie, de peur d’être confondue avec une prostituée. Evidemment, cette façade comme il faut est totalement factice. Alicia est en réalité une jinetera (une « cavalière »), l’une de ces nombreuses Cubaines qui se prostituent plus ou moins occasionnellement auprès des touristes occidentaux dans l’espoir d’être entretenue, voire épousée. Avec l’entière complicité de sa mère Margarita, elle s’efforce ainsi de conjurer la pauvreté chronique qui sévit à Cuba. Lorsque cette histoire commence, la jeune femme vient de séduire le beau Juanito, un Canadien en mission de longue durée pour une grosse compagnie hollandaise du secteur touristique. Grosse maison, gros moyens et fascination éperdue pour les arguments très… palpables d’Alicia : la jinetera et sa mère sentent d’emblée qu’elles ont ferré le gros poisson. Elles n’imaginent pas un instant que le pedigree de Juanito est lui aussi très différent de ce qu’il donne à voir…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Septembre 2011
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Adios Muchachos
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

26/09/2011 | pol
Modifier


L'avatar du posteur Yannou D. Yannou

Cette bd est "plus que pas mal". J'ai hésité un peu avec le "franchement bien" mais il doit manquer un quelque chose. Je ne sais pas, peut être d'un peu plus ressentir l'ambiance du pays, trop en second plan peut être ? Des dessins très beaux, un vrai polar. Un scénario original (pas comme un certain Loup de pluie....) virant sur le loufoque glauque. Des rebondissements, des personnages bien trouvés (pas comme un certain Loup de pluie......). Bref, un vrai bon mélange,

28/10/2013 (modifier)
Par herve
Note: 3/5
L'avatar du posteur herve

J'ai découvert cette bd presque par hasard, au détour d'une dédicace avec les deux auteurs. J'avoue que je ne suis pas un grand fan des adaptations de romans en bd. La dernière fois que je suis resté scotché par une telle adaptation, c'était pour L'Ultime Défi de Sherlock Holmes (après le très remarqué Shutter Island de De Metter), toujours dans la même collection. Et là j'ai été séduit sur deux points: l'histoire qui, de chapitre en chapitre, multiplie les rebondissements, et le dessin de Paolo Bacilieri qui épouse parfaitement le climat de Cuba. Ses illustrations sont lumineuses, avec des traits très simples. Le scénario peut sembler du déjà vu, mais pour ma part j'ai tourné les pages avec impatience pour connaître la suite. Bluffé, j'ai littéralement été bluffé par cette adaptation de Matz de ce roman de Daniel Chavarria. Il s'agit d'un très bon polar de série B, comme je les aime.

09/10/2011 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

D'un côté la jeune Alicia, une jolie jeune cubaine. Sa combine ? Séduire les touristes, coucher avec eux et recevoir en contrepartie des cadeaux (mais pas de l'argent, elle n'est pas une prostituée...). De l'autre Juanito, beau gosse et riche. Lui ? Il est là pour affaire. Evidemment ils vont se rencontrer pour le meilleur au début, mais surtout pour le pire. On pense que la jeune fille va manipuler le Don Juan selon sa stratégie habituelle. Mais cela ne se passe pas tout à fait comme prévu. L'intrigue contient quelques surprises pas désagréables. En effet lui aussi a sa part de choses à cacher. Et puis lorsqu'ils se retrouvent avec un cadavre sur les bras à gérer, ils vont se laisser entraîner dans une aventure qui prend des proportions de plus en plus grandes. Le final contient également un ultime retournement très bien vu. Pas de grand suspense, pas une originalité débordante, mais une lecture fluide pour une histoire qui arrive à se démarquer par 2 ou 3 rebondissements bien trouvés.

26/09/2011 (modifier)