Une nuit de pleine lune

Note: 2.58/5
(2.58/5 pour 12 avis)

Huis-clos sombre et sanglant autour d'une tentative de cambriolage.


Voleurs et cambrioleurs

Ils sont cinq. Cinq à vouloir cambrioler un couple de retraités dans leur maison isolée en pleine campagne. Le problème quand on est cinq sur un coup, c'est qu'il y a forcément des tensions. Et ça, ce n'est pas très bon pour réussir l'opération. Quelques minutes après leur entrée dans la maison, ils vont se voir contraints d'attendre le retour des retraités pour réussir à ouvrir le coffre...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Septembre 2011
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Une nuit de pleine lune
Les notes (12)
Cliquez pour lire les avis

02/08/2011 | js
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Hermann revient au dessin normal, délaissant un temps la couleur directe, mais son style a bien changé, ce n'est plus comme dans Comanche, les derniers Bernard Prince ou même Les Tours de Bois-Maury ; il y a comme un côté moins appliqué, moins fouillé qui me déçoit un peu, mais ça reste quand même du bon travail. L'intrigue n'a pourtant pas grand chose d'original et accumule clichés et défauts, mais c'est digne des plus grands thrillers, un vrai paradoxe ! La bande hésite entre aventure et polar, en fait c'est un récit plutôt inclassable, un bon suspense qui installe une tension qui monte en crescendo, les auteurs ayant donné une excellente atmosphère d'angoisse, avec un personnage qui bascule soudainement en surprenant le lecteur, un peu comme Nicholson dans Shining de Kubrick, et qui révèle sa vraie personnalité. Bon on a l'impression d'avoir vu ça plein de fois dans des films américains, mais c'est bien construit, avec un suspense bien entretenu. La partie muette à la fin est remarquable par l'enchainement des images vers l'inéluctable dénouement qui ne peut qu'être tragique. Parmi les défauts qui m'ont un peu agacé, il y a un peu trop de répliques ironiques ou provoc', je trouve cet artifice un peu forcé pour être tendance ; et aussi la fille du petit gang de bras cassés n'a qu'un rôle secondaire, à la limite inutile, je me demandais tout le temps de ma lecture ce qu'elle foutait là ; au départ, je croyais que c'était pour un effet racoleur, genre la mettre à poil, mais même pas, donc elle ne sert à rien... Malgré un sentiment de déjà vu, j'ai bien aimé cet album qui ne renouvelle rien dans le genre mais qui procure de bonnes sensations.

08/06/2016 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Allez on passe tout de même un agréable moment de lecture et puis une fois embarqué dans cette histoire on a envie de savoir comment tout cela va finir. Et oui il y a une tonne de clichés, notamment en ce qui concerne les personnages, certains d’entre eux étant là mais je n'ai pas bien compris pourquoi. (Je pense par exemple à la fille qui passe son temps sur sa console de jeux et un casque sur les oreilles; en quoi fait elle avancer l'histoire? Mystère!); Si le tout ne brille pas par une extrême originalité il n'en demeure pas moins que tout se tient mis à part le côté quel bol!, le cambriolé est justement un bon gros psychopathe expert en self défense. Vous me direz pour un personnage central c'est embêtant qu'il soit aussi cliché, mais bon ne boudons pas notre plaisir. Alors oui sans doute cela se lit trop vite, néanmoins il se dégage du tout une ambiance particulièrement réussie où les dessins ont une part primordiale. Pas le meilleur album du duo Hermann mais certainement pas le pire. Nous devenons très exigeants avec ce monsieur, mais c'est la rançon d'un talent que nous n'aimons pas voir gâché dans des scénarios trop convenus.

07/05/2015 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

On dirait le scénario d'un feuilleton télévisé de série B, convenu et sans crédibilité. L'histoire commence de manière correcte mais peu enthousiasmante, avec ce groupe hétéroclite (on se demande franchement ce qu'ils foutent ensemble pour une telle opération) qui s'introduit dans une maison pour la cambrioler et se retrouve obligé de complexifier les choses. Et puis d'un coup, ça se barre en couille avec l'un des gaillards qui, sans crier gare et sans aucune raison plausible à mes yeux, fait tout tourner au drame. Et ça empire ensuite avec une histoire de psychopathe et de course-poursuite façon film d'horreur stéréotypé à deux balles. Je n'y ai vraiment pas cru. Beaucoup trop artificiel, facile et cliché. Quant au dessin, Hermann a fait beaucoup mieux par ailleurs, au point même d'en louper certains dessins, comme les mains d'un personnage qui paraissent minuscules à un moment donné. Lecture très dispensable.

29/09/2014 (modifier)
Par Jérem
Note: 3/5

J'ai passé un bon moment de lecture. Certes le scénario est loin d'être original mais il est bien mené et tient en haleine le lecteur tout au long de l'album. Yves H. prend son temps pour mettre en place le cadre de l'intrigue puis il fait efficacement monter la tension et le suspense. Par contre, je suis beaucoup moins enthousiasmé par les personnages. Ils sont trop stéréotypés et manquent de profondeur psychologique. C'est dommage, d'autant que les auteurs ont pris leur temps pour les présenter et tenter de les développer. Autre reproche, l'album se lit beaucoup trop vite Les dessins de Hermann sont comme toujours très beaux. L'atmosphère de ce huis-clos est également vraiment réussie. Une nuit de pleine lune est un thriller plutôt agréable et efficace mais sans grande prétention. Un bon divertissement !

26/09/2014 (modifier)
Par DamBDfan
Note: 3/5

Voici ce qu’on appelle une BD purement récréative. On a déjà vu ce genre d’histoire mille fois adaptée au cinéma et cie mais ça reste toujours efficace (quand c'est bien fait). Aucun doute qu’Yves Huppen a voulu rendre hommage au slasher américain, les stéréotypes du genre sont nombreux (une bande de jeune, une fille au style gothique, un tueur, un coin isolé,…) Le scénario est archi-classique et de la dimension d’un timbre mais tant pis, ça fait parfois du bien quand on a pas trop envie de réfléchir et j’ai passé un bon moment de lecture. Le problème c’est le prix qui est trop cher pour ce que c'est. L'album se lit vite et n’a franchement rien de mémorable. A emprunter et basta.

20/02/2014 (modifier)
Par fab11
Note: 3/5

Au vu des notes moyennes et même parfois mauvaises que cette bande dessinée a obtenues sur la BDthèque, je m'attendais à bien pire. Effectivement ce one shot ne restera pas dans les annales, mais j'ai passé malgré tout un bon moment de lecture. Ce genre d'histoire, même s'il peut paraître vu et revu au cinéma, n'est pas si souvent que cela adapté en bande dessinée. Une bande de "bras cassés" se retrouve dans une maison bourgeoise afin de s'emparer du contenu du coffre des propriétaires. Mais comme ils échouent lamentablement dans ce projet, ils espèrent qu'en kidnappant le couple de proprios à leur retour et en les torturant un peu, ils pourront les forcer à leur remettre la combinaison du coffre. Par contre ils ne se doutent pas dans quel pétrin ils se sont fourrés. Hermann nous plonge dans un polar ultra-violent et finalement assez original, car je ne m'attendais pas spécialement à ce genre de dénouement. Par contre pour revenir à l'aspect violent de ce récit, depuis A History of Violence je n'avais pas connu un récit aussi sanglant. D'ailleurs les scènes se déroulant dans la pénombre sont très réussies car elles m'ont fait froid dans le dos. Le côté angoissant de celles-ci est palpable et j'ai cru me retrouver dans certains films d'horreur qui peuvent vous faire sursauter presque à chaque scène. Pour en venir au dessin , celui-ci est agréable même si je ne suis pas un acharné du style d'Hermann. Mais j'avoue que la ressemblance des personnages entre chaque album finit par me lasser, mais comme le dit herve dans son avis "c'est du Hermann", on s'y attend et on fait avec. J'ai donc passé un bon moment même s'il ne sera pas inoubliable.

23/09/2013 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je ne suis pas un gros fan de l'auteur mais pour autant, j'avoue que cette bd se laisse lire malgré son hyper violence. Nous sommes en effet en plein coeur d'un thriller assez sanglant. Cela me rappelle d'ailleurs les films du genre Scream qui avait redonné un second souffle aux films d'horreur. Là également, le scénario est simple et on va assister à un véritable massacre. J'aime quand la simplicité est efficace. On a peur à chaque instant pour les différents personnages même si certains sont de véritables têtes à claque. Le dessin d'Hermann est toujours aussi bon ce qui ajoute une véritable plus-value. La nouveauté est qu'il revient à l'encrage classique en abandonnant la couleur directe. Quant à Yves Sente, il a su créer une atmosphère de huis-clos assez étouffante. Cependant, une fois terminé, il ne restera pas grand chose de ce thriller glauque. Juste un bon moment de lecture ce qui n'est déjà pas si mal.

29/04/2012 (modifier)

Bon, que dire ? Certes, beaucoup de respect pour M.Hermann, mais ça, ce n'est clairement pas bon pour moi, c'est la goutte de trop. Je ne comprends pas trop ce retour en arrière graphique, même si les derniers albums en couleurs directes avaient tendance à s'émousser, on pouvait s'attendre à quelque chose de différent, quitte à changer. Ici on dirait un sous Jeremiah des années 80, pas très inspiré qui plus est. Sans avoir rien de spécial à reprocher au fils Hermann qui fait le scénario, et il en a fait de pas mal, c'est un peu une formule automatique qu'on a là, avec une dose de voyous, une dose de dur à cuire, un peu de cynisme et de vengeance. Pas un grand souvenir.

30/11/2011 (modifier)
Par herve
Note: 3/5
L'avatar du posteur herve

Depuis plus de quinze jours, " une nuit de pleine lune " figure sur le haut de ma pile "bd en attente de lecture". J'en retardais la lecture et au fil des jours, je découvrais pas mal de critiques négatives sur ce one shot. Pourtant, j'avoue avoir été très agréablement surpris par cette bd. Pour une fois, Yves H. nous a concocté un scénario simple, fluide, précis et surtout impeccable, sans surcharge de texte (mis à part la page 16 par exemple). Ce n'est certes pas la bande dessinée de l'année, mais je l'ai lu avec plaisir. Le dessin d'Hermann est toujours aussi bon (il faut tout de même avouer que les personnages ont toujours l'air de se ressembler d'un album à l'autre mais c'est du Hermann...) J'ai lu cet opus dans la version noir et blanc, qui met mieux en valeur le travail du dessinateur. D'ailleurs, j'ai un faible pour le dessin d'Hermann en noir et blanc (je possède quelques Jeremiah ,et un Comanche en n&b) Du bon travail.

09/10/2011 (modifier)
Par JeePee
Note: 2/5

Fervent amateur d'Hermann, j’attends et j'achète les yeux fermés.Celui-ci n'y a pas échappé, mais à postériori il aurait peut-être du. Le scénario tient sur un timbre poste et le dessin n’est pas au niveau de ce à nous avait habitué Hermann. Le scénario est un mix entre « Lune de guerre » et « Abominable » mais ceux-ci avait une autre tenue en tout cas de bons scénaristes. Les personnages oscillent entre Jeremiah, Bois Maury, Comanche, c’est un peu normal mais il semblerait que notre dessinateur sombre un peu dans la simplicité. Il nous a donné tant de plaisir qu’on peut lui pardonner.

08/10/2011 (modifier)