Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Ys, la légende

Note: 3.8/5
(3.8/5 pour 5 avis)

La légende du héros légendaire Gradlon, qui règnera sur Ys, l’île-cité.


Les meilleures séries terminées en 2014 Mythologie celtique Soleil Celtic

Les Highlands… Ve siècle. Gradlon est un jeune Picte destiné à devenir le chef guerrier de son clan. Il subit dès son enfance une initiation hors du commun, bravant les grands froids, bravant la douleur, bravant les dieux eux-mêmes. Gradlon rencontre alors Scathach l’immortelle, sorcière des îles de Skye, celle qui fut le maître des plus grands guerriers de Bretagne. À l’issue de son enseignement, il devient un Berserker. L’ultime guerrier dénué de toute peur ! Mais c’est la trahison de son frère et de tout son clan qui va faire de lui un héros légendaire, celui qui règnera sur Ys, l’île-cité.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Juin 2011
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Ys, la légende
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

15/06/2011 | Ro
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Je ne connais que vaguement la légende d'Ys. Je sais surtout comment s'est terminée cette cité et donc à peu près tous les personnages de cette série étaient nouveaux pour moi à l'exception de Merlin. C'est vraiment de l'heroic fantasy et le héros me fait drôlement penser à Conan. Le truc qui m'a frappé dès les premiers pages c'est la qualité de la narration. Je suis tout de suite rentré dans ce récit et j'ai eu un certain plaisir à lire ce récit quoiqu'il manquât un petit quelque chose pour rendre le tout exceptionnel à mes yeux. Il faut dire que la plupart des personnages me laissaient indifférent donc je m'en foutais un peu s'ils mouraient durant un combat ou non. La seule exception est Ahès que je trouve à la fois attachante, complexe et un peu tragique. Le dessinateur sait comment dessiner des scènes de combat épiques. Ce n'est pas le genre de style qui m'attire normalement, mais je peux voir comment plusieurs peuvent adorer.

15/11/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

De mieux en mieux pour Jean-Luc Istin: je n'ai pu mesurer que ses progrès au fil des années et des séries qui se succèdent depuis les années 2000 à un rythme frénétique. On a atteint avec celle-ci un véritable point de mâturité dans la construction de cet univers celtique. Ce n'est pas naïf, ni enfantin. C'est même assez inventif et dynamique. Les légendes nordiques ont été employé pour construire quelque chose qui tient la route. Même le graphisme semble être à la hauteur avec certes une qualité inégale selon les planches. Cela rappelle singulièrement Conan le Barbare et même un peu Thorgal. J'ai bien aimé la narration à la première personne. C'est une sorte d'auto-biographie du grand chef guerrier breton Gradlon qui évoque sa jeunesse, puis ses combats pour bâtir l'île cité d'Ys. C'est assez passionnant. Je ne me suis guère ennuyé avec tout ces rebondissements. J'ai même été agréablement surpris par cette maîtrise et cette originalité.

01/11/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Après lecture des deux premiers tomes on se dit qu'on a là une série fort intéressante qui si elle ne renouvelle pas le genre est ma foi fort agréable tant au niveau du scénario que de la qualité du dessin et des couleurs. Pour l'instant nous n'en sommes qu'à une histoire somme toute classique de vengeance contre quelques méchants assez caricaturaux mais ne boudons pas notre plaisir. Une série à suivre qui a peu de chances de devenir culte car il lui manque ce petit quelque chose qui hausserait l'ensemble. Du même scénariste, Excalibur Chroniques, possède ce supplément d'âme. Après lecture du tome 3: Bon et bien voilà une série terminée et de bien belle manière. Ce 3ème tome conclut cette histoire dont les légendes nous avaient déjà donné l'issue. Le dessin à mon sens s'accorde bien au sujet, c'est vrai qu'il est parfois un peu sombre mais cela ne m'a pas gêné outre mesure. Achat conseillé pour qui aime la Celtitude

02/01/2014 (MAJ le 05/08/2014) (modifier)
L'avatar du posteur Agecanonix

Avec un soin de la reconstitution d'un peuple farouche et fier de ses origines et de son mode de vie, Istin échafaude un univers Picte bien respecté ; la dureté de la vie, la résistance à la douleur, l'adaptation à la rigueur du climat, les coutumes de ce peuple, l'initiation rude de Gradlon sont des valeurs bien restituées. Voici de la vraie bonne fantasy à la sauce celtique, c'est ce que j'aime et que je comprends, au contraire de celle de Methraton. Le dessin est particulier, parfois peu joli et par endroits, on pourrait croire qu'il est pas très bien fini, on s'y fait par force même si ça me gêne un peu. Le dessinateur réussit toutefois de belles planches comme la pleine page du domaine des dieux dans le tome 1 ou la grande bataille en 2 double pages dans le tome 2. L'imaginaire fascinant des légendes celtiques est quasi complet, ainsi la légende de Gradlon s'imbrique avec celle d'Uther Pendragon et Merlin ; je sais par mes sources que Gradlon deviendra roi d'Ys et que sa fille Ahès connaîtra un destin tragique, mais cette optique n'est pas encore développée dans les 2 tomes parus, qu'en sera-t-il ensuite ? est-ce que la série va continuer ? elle s'annonce prometteuse... Je ne souhaite pas l'achat pour moi-même à cause du dessin, mais je le recommande pour les lecteurs qui pourront l'accepter.

05/05/2014 (modifier)
Par Ro
Note: 4/5
L'avatar du posteur Ro

Ce récit, c'est de la pure Heroic-Fantasy à la façon de Conan le Barbare, de la Sword & Sorcery implacable et tragique. Elle est dotée d'un souffle épique manifeste et est aussi élégante dans son récit que dans son graphisme. A lire le titre de cette série, je m'imaginais découvrir une nouvelle adaptation de l'histoire de la princesse Dahut et de l'engloutissement de la ville d'Ys, histoire que je connaissais un peu par d'autres lectures. En réalité, il s'agit en fait d'y raconter le parcours de Gradlon, père de Dahut, et probablement ce qui le mènera un jour à devenir roi de Cornouailles et fondateur d'Ys. Mais nous n'en sommes vraiment pas là au début de cette bande dessinée. Gradlon y est le fils d'un chef picte et élevé en guerrier et en futur seigneur. Le premier tome raconte son initiation à l'art du combat et au mysticisme celtique. C'est aussi l'histoire de la trahison de son frère et de sa rencontre dramatique avec la belle Branwen, mère de Dahut, aussi appelée Ahès. Les auteurs ont en même temps fait le choix intéressant de mêler à ce récit légendaire celui d'une autre légende, Vortigern, premier roi Breton de la Matière de Bretagne. Le scénario se révèle dès lors original et fort bien documenté. C'est une histoire forte et belle, malgré sa dureté manifeste. Elle est soutenue par un dessin d'une grande habileté, réaliste et plein de finesse. J'y ai trouvé la même classe que le style de Barry Windsor-Smith à l'époque où il dessinait Conan le Barbare. La colorisation, sobre, ne dénature nullement ce trait et offre donc de planches très agréables à l'oeil. C'est là une belle saga épique qui s'entame. J'espère qu'elle ira jusqu'à son dénouement.

15/06/2011 (modifier)