Northlanders

Note: 3/5
(3/5 pour 7 avis)

Une nouvelle série culte pour la collection Vertigo ! Elle est signée Brian wood, l'auteur de DMZ et nous envoie à l'époque des Vikings où nous suivons Sven, un prince exilé qui doit reconquérir ses terres.


476 - 986 : Moyen-Âge, Francs, Mérovingiens, Carolingiens... DC Comics Vertigo Vikings

Des brumes du premier millénaire ont surgi les héros qui allaient façonner le visage des siècles à venir. À l’assaut de l’Europe, le peuple viking apporta avec lui la fureur et le progrès. Peuple fier chargé d’une culture singulière, en guerre contre le Christianisme, ils nous léguèrent leur goût pour le commerce et l’exploration. Voici leur histoire, vécue de l’intérieur.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Mai 2011
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Northlanders
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

26/05/2011 | Miranda
Modifier


Par McClure
Note: 2/5

AAAhhhh, quelle tristesse de ne pouvoir mieux noter cette série. Parce qu'elle avait tout (à mes yeux) pour tenir le haut du pavé. D'abord la thématique sur les Normands au sens large, ensuite un bon gros pavé (trois en fait) recensant des mythes et légendes fondatrices ou des histoires soulignant la grande, celle avec un H. J'aime la forme, ces 3 livres conséquents, ces différentes histoires prises par des auteurs différents, cette organisation géographique qui a du sens justement au regard de l'histoire. Le dessin est plutôt plaisant à mes yeux, il peut parfois manquer de détails paysagers mais il sait rendre la dynamique attendue. Mais hélas, le fond est par trop laissé de côté. En effet, les différentes histoires/légendes sont trop souvent trop intimistes, mal utilisées ou narrées. Bref on passe à côté de quelque chose de top et c'est vraiment dommage. Je retiens par exemple dans le livre Saxon la première histoire sur le saccage de Lindisfarne où le sort de ce garçonnet mal dans sa peau n'est que trop fade, de celle dans le livre européen de la Peste, intéressante mais trop longue, comme l'est celle dans le livre Islandais sur le mode de construction clanique, pour le coup très intéressante mais trop longue et mal orientée à mes yeux. Il y avait tellement de matière, entre les pillages de la Brittannia, le commerce sur les zones baltes, le mercenariat bizantin, les découvertes au long cours. Trop de possibilités de faire une oeuvre plus complète et épique à la fois pour accepter ce trop peu dans trois pavés aussi conséquents.

07/01/2019 (modifier)
Par sloane
Note: 3/5
L'avatar du posteur sloane

Gros pavé que ce Northlanders, j'ai justement l'impression que c'est ce qui fait sa force mais aussi sa faiblesse. J'ai trouvé que tout ça était un peu longuet et je n'ai pas réussi à m'immerger suffisamment dans cette histoire pour en éprouver un sentiment de lecture plaisant. Par ailleurs je trouve dommage que les auteurs se soient autant inspirés de Conan alors que l'univers scandinave et viking est aussi riche. Tout cela est en fait sans surprise, très classique, pas ennuyant mais sans provoquer d’enthousiasme particulier. Voilà donc une œuvre à recommander aux aficionados.

20/05/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Le personnage principal de Sven, le prince exilé, ne m'est pas apparu très sympathique. C'est un viking qui a soif de vengeance et qui ne fera pas dans la concession. La trame n'est pas très originale non plus avec l'oncle félon qui s'empare du pouvoir. L'auteur Brian Wood a voulu rendre contemporain par son langage cette épopée viking. J'avoue ne pas avoir été séduit totalement par le résultat. Cependant, cela se laisse lire avec un deuxième tome qui parvient à clore le récit de manière honorable. A noter que cela se rapproche beaucoup de la série Conan le barbare réalisée par le même auteur. J'aime cet univers viking mais je dois bien avouer que je préfère nettement la série Vinland Saga dans le même genre.

27/04/2014 (modifier)
Par Tomeke
Note: 5/5 Coups de coeur expiré

Quelle claque mes amis ! Northlanders fut certainement la meilleure lecture de ces derniers mois. Est-ce que cela est dû aux chapitres qu'a choisi de présenter Urban Comics ? C’est bien possible, l’éditeur a fait le choix de ne reprendre que certains chapitres. Pour le reste, l’objet est, comme d’habitude, de qualité. Les couvertures originales sont exposées et quelques bonus viennent enrichir l’ensemble. Quoiqu’il en soit, j’ai accroché comme rarement à ce premier tome de quelques 480 pages. La recette de la potion magique ? Des récits simples, efficaces et dynamiques. C’est rude, violent, puissant, comme le peuple viking. Sans concession, chaque récit tourne autour du peuple normand selon une localisation géographique. Pour le premier volume, c’est l’ère anglo-saxonne qui est choisie. Tantôt courts, tantôt longs, les récits présentent tour à tour une galerie de personnages bien typés et caractérisés. Seul un récit m’a semblé être anecdotique, là où les autres m’ont complètement satisfaits. C’est hyper accrocheur et je pense que cette série a de nombreux atouts pour plaire à un large public. Côté graphique, la dynamique du trait n’a rien à envier à l’aspect percutant des récits. En général, c’est du très bon boulot, tant sur le dessin que sur la colorisation, parfois somptueuse. Les combats sont bien illustrés et fluides, ce qui est rarement le cas ; ici, pas de confusion ! Quel défaut trouver à l’album ? Sa simplicité ? Je ne pense pas, cela reste prenant et très bien rythmé. La division de l’album en plusieurs récits plus ou moins indépendants ? Je ne trouve pas non plus car cela permet d’aborder le thème en mettant en scène des personnages différents : homme, femme et enfants. Au final, je vais prendre le pari peut-être osé d’attribuer la note maximale à ce premier album. Je trépigne d’impatience en attendant le second tome prévu pour septembre 2014. Laissez-vous tenter et n’hésitez pas à offrir ce diamant brut et glacial ! Franchement, c’est de la bombe !

11/04/2014 (modifier)
Par bab
Note: 3/5
L'avatar du posteur bab

Le mythe du guerrier vêtu d’une peau de bête revisité. Je ne peux m’empêcher de penser à Conan le Barbare en lisant cette bd, même si on est dans un style radicalement différent. Mais ici, les poncifs du genre sont tous utilisés (à l’image de Conan). Le point positif, c’est qu’ils le sont habilement. On lit donc ces deux tomes sans surprises, on sait exactement ou l’on va, mais la balade est agréable. Cela est certainement aussi dû au fait que le dessin est soigné, avec un style qui colle bien au récit et une mise en couleur sympathique. A lire pour les amateurs du genre.

06/03/2013 (modifier)
Par Ems
Note: 4/5

Après la lecture du premier tome. "Northlanders" est sobre mais efficace, la lecture fut très divertissante. L'histoire a des airs de déjà-vu mais l'immersion dans le récit permet de passer outre cet arrière goût. La narration est maîtrisée et le rythme du récit bien dosé. On ne s'ennuie pas et les pages défilent sans difficulté. Les actes du héros sont muris et bien amenés, on suit la construction d'une vengeance dans ses moindres détails. Il y a une parfaite gestion du temps, rendant cette histoire plus cohérente et passionnante. Graphiquement le style est personnel et en phase avec le récit. Les couleurs sont par contre presque trop chaudes car l'histoire se déroule tout de même dans le grand nord de l'Europe. J'attends avec impatience la suite et fin de ce diptyque qui démarre sur d'excellentes bases.

03/06/2011 (modifier)
Par Miranda
Note: 2/5

C’est le dessin et surtout la texture des couleurs qui m’ont attirée, visuellement c’est très agréable, surtout pour un comics où les couleurs ont tendance à être glacées, criardes et artificielles, ici c'est tout l'inverse, elles sont chaudes et consistantes. Je n’attendais rien de particulier côté scénario, ça pourrait presque être pas mal, mais c’est bien trop classique et cette lecture est totalement dispensable et n‘apporte rien au genre, sauf si vous aimez les histoires de vengeance horriblement déjà vues. Il n’y a donc rien de nouveau ici, un homme se bat pour récupérer son trône volé par son oncle. Le déroulement de l’histoire n’est pas non plus très accrocheur, ça a même tendance à être un peu théâtral mais pas dans le bon sens, c’est un peu simpliste. Je me suis ennuyée et je ne vois pas quoi ajouter d’autre.

26/05/2011 (modifier)